ALTO-STUDIO
 

Michel Desjoyeaux a gagné le Vendée Globe grâce au MaxSea Time Zéro ?

Carte de la franceMichel Desjoyeaux, sur Foncia, a gagné le 6e Vendée Globe le 1er février dernier, remportant en 84 jours 3 heures et 9 minutes, sa 2e victoire sur ce tour du monde, en solitaire, sans escale, et sans assistance.

A son bord, un logiciel de navigation maritime et d'aide à la navigation, MaxSea Time Zéro, mis au point par la société Maxsea, leader européen des logiciels de navigation maritime embarqués.

Si la majorité des navires lancés dans la course - 22 sur 30 - étaient pourvus de ce logiciel de navigation, un seul concurrent, Michel Desjoyeaux, expérimentait, sur son monocoque, lors de cette épreuve, le prototype de la dernière version du MaxSea Time Zéro, incluant de nouveaux modules (routage, notamment)… un outil qui l’a peut-être aidé à gagner la course…

La version 1.6 du MaxSea Time Zero a été réalisée en étroite collaboration avec le skipper. Aux données classiques de vent et de courants, ont été ajoutés les paramètres de hauteur des vagues et de leur vitesse de déplacement.

En outre, des photos satellitaires en temps rĂ©el ont Ă©tĂ© associĂ©es aux cartes marines numĂ©risĂ©es. Le rĂ©sultat : un niveau d’information extrĂŞmement prĂ©cis et fiable d’un simple clic.

Les points forts de ce nouveau logiciel :

  • un algorithme de routage intĂ©grĂ© qui calcule la meilleure route en fonction des Ă©lĂ©ments tels que : mĂ©tĂ©o, vents, vagues, courants ;
  • un module « set sail » qui consiste Ă  prĂ©voir les changements de voiles en fonction de la force et du changement de direction des vents, d’oĂą un gain de temps très apprĂ©ciable .

Jean-Baptiste Caulonque, directeur gĂ©nĂ©ral de Maxsea, prĂ©cise « il y a quatre ans, nous avons dĂ©cidĂ© de repenser entièrement le logiciel MaxSea Software (nous avions alors 12 versions commercialisĂ©es ). Les soutiens financiers du Conseil GĂ©nĂ©ral, du Conseil RĂ©gional Aquitaine et d'OSEO Aquitaine nous ont permis de rĂ©-Ă©crire un nouveau logiciel et de crĂ©er de nouveaux modules.

Parallèlement, nous avons pu embaucher du personnel, accéléré l'écriture du logiciel et réaliser ainsi un gain de temps important. Nous avons mis sur le marché, il y a un an, la 1ere version du Max Sea Time Zéro. La version 1.6 du MaxSea Time Zero (intégrant notamment le module "routage") sera commercialisée à partir de mars 2009".

Et d'ajouter "Nous avons, par ailleurs, d’autres projets à l’étude, notamment un MaxSea Time Zéro appliqué à la pêche professionnelle, secteur dans lequel notre société est leader mondial. Une première version sera présentée au prochain salon mondial de la pêche à Vigo en Espagne".

Effectif de l'entreprise : 30 personnes

 

Remise des prix "un cartable léger et solide"

Carte de la franceXavier Darcos, ministre de l'Education Nationale, a remis, le 2 février 2009, au salon de la Maroquinerie, leurs prix aux lauréats du concours "Un cartable léger et solide". Une initiative lancée par le ministre début 2008.

Objectif : imaginer un cartable de moins d’un kilo adaptĂ© Ă  l’âge, au poids et Ă  la morphologie des Ă©coliers et des collĂ©giens.

Plus de 100 projets, émanant aussi bien de collégiens, lycéens, étudiants et professionnels ont été soumis au jury, présidé par Anne-Marie Sargueil, présidente de l’Institut Français du design,

Ce jury était composé de représentants de fédérations de parents d’élèves, d’associations familiales, d’un médecin spécialiste, d’un inspecteur de l’Éducation nationale, d'Isabelle Vallee, direction de l'innovation d’OSEO et du président de la Fédération française de maroquinerie.

Le jury a décerné 3 prix et 5 mentions spéciales.

Trois prix

Prix Éducation nationale de 15 000 € pour la production la plus remarquable (prototype) : Laurent Lescure, designer, Paris

Prix Éducation nationale de 10 000 € pour l’innovation, la matière, le concept, les couleurs (prototype) :Delphine Berthier et Camille Da Silva - Lycée Ernest Hemingway de Nîmes – académie de Montpellier

Prix spécifique OSEO de 6 000 € pour le projet le plus innovant réalisé par un candidat scolaire

Laure Reinhart, directeur gĂ©nĂ©ral dĂ©lĂ©guĂ© d'OSEO a remis ce prix au cartable imaginĂ© par trois Ă©tudiants de Supmeca Paris de Saint-Ouen (acadĂ©mie de CrĂ©teil) : Luc Laurent, Paul Reveyron, Florent David et leur enseignant chercheur responsable du projet, Alain Bellacicco.

Un prototype va ĂŞtre dĂ©veloppĂ©. Pesant moins de 900 gr, il sera dĂ©clinĂ© en deux versions : garçon et fille et dans plusieurs couleurs.

Cinq mentions spéciales

Mention spĂ©ciale « numĂ©rique » (prototype) : Laurent Chuillet, designer, Saint Priest

Mention spĂ©ciale « originalitĂ© » (planche dessin) : Odeline Mateu, Guillaume Gerin, CĂ©cile CanelLycĂ©e Alain Colas de Nevers – acadĂ©mie de Dijon

Mention spĂ©ciale « collège » (dossier) : Collège Gaston Baty de PĂ©lussin – acadĂ©mie de Lyon

Mention spĂ©ciale « modularitĂ© » (prototype) : Geoffrey Dromard, CĂ©lia Legrus, Perrine Leborgne, Cyrielle Coupard, Marichka Lopez-Ruiz LycĂ©e La Martinière Diderot de Lyon – acadĂ©mie de Lyon

Mention spĂ©ciale « tendance » (planche dessin) : Pierre Schwenke, Robin Loir, Thomas Desfossez, CĂ©cile Makowsky Institut SupĂ©rieur de Design de Valenciennes – acadĂ©mie de Lille

 

Incroyable: le papier plus résistant que le fer

avionpapier
Le progrès technique n'a pas de limite. En effet une équipe de chercheur Japonnais a mis au point un papier d'un nouveau genre capable de résister:

- à des températures records (200 degrés celsius)

- Ă  des vitesses hors normes: Mach-7 soit sept fois la vitesse du son.


Ce papier va être destiné à fabriquer un avion qui sera lancé depuis la Station spatiale internationale (ISS). Cet avion aura pour finalité de mieux comprendre le comportement du papier dans l'espace et ainsi ouvrir le champ des possibles pour concevoir des nouveaux engins spatiaux.

Notons que cette expérience émane de l'association des adeptes du pliages de papier: ORIGAMI.

Selon le professeur Suzuki le problème de l'expérience réside dans la trajectoire que va prendre l'avion en papier lorsqu'il va quitter la station spatiale internationale. En effet "on ne peut pas prédire où l'avion atterrira s'il parvient à revenir sur terre, car il sera emporté par le vent dès qu'il entrera dans la troposphère."

 

Connaissez-vous la e-cigarette ?

La cigarette électronique a la forme d'un petit cylindre un peu plus long qu'une véritable cigarette. L'emplacement du filtre contient une cartouche remplaçable remplie de liquide aromatique de substitution au tabac.

Les principaux ingrédients qu'elle contient sont de la nicotine (optionnel), de l'arôme artificiel de tabac et du propylène de glycol. Lorsque l'on aspire, le microprocesseur active un atomiseur qui mélange le liquide avec l'air inspiré.

Ce mélange est propulsé sous forme de vapeur et est aspirée par l'utilisateur. L'évaporation du glycol donne l'impression d'une véritable fumée produite par une cigarette.

Une diode lumineuse située à l'extrémité simule une fausse combustion. L'appareil ne simule pas uniquement l'acte de fumer mais délivre le mélange vaporisé à la température de 50-60 °C, comparable à celle d'une cigarette.

Selon les initiateurs de cette technologie vous pourrez continuer de fumer votre cigarette Ă©lectronique dans votre bureau ainsi que dans les lieux publics car la e-cigarette ne contient aucune substance toxique.

Je n'ai pas réussi à obtenir des études scientifiques prouvant l'efficacité de l'e-cigarette comme outil de sevrage...

Par contre ce qui m'a interpellé c'est toute la technologie présente dans un si petit volume.

Pour en savoir plus: esmoke.fr

 

MICROSOFT aide gratuitement les entreprises en PACA

Microsoft va aider au développement de la filière logiciel en Provence Alpes Côte d'Azur (PACA) qui représente déjà un poids important au niveau économique:

  • le chiffre d'affaires de la filière « logiciels et services » est estimĂ© Ă  1,9 milliard d'euros sur la RĂ©gion. Ce faisant la rĂ©gion PACA se classe au troisième rang français, après Ile-de-France et RhĂ´ne-Alpes,
  • 1,2 milliard d'euros Ă©mane directement de l'activitĂ© « Ă©dition du logiciel »,
  • depuis 3 ans, 20 % des implantations sur le dĂ©partement des Bouches-du-RhĂ´ne sont des sociĂ©tĂ©s Ă©voluant dans le secteur du logiciel.

Comment Microsoft aide gratuitement les entrepreneurs (Créateur ou PME) ?

En proposant aux entreprises locales les ressources humaines et technologiques qui sont regroupĂ©es au sein de programme IDEES. Après le MICROSOFT TECHNOLOGY CENTER basĂ© Ă  Paris, une seconde plate-forme sera installĂ©e Ă  Antibes pour mettre Ă  disposition des entrepreneurs diffĂ©rents services :

  • assistance technologique,
  • support commercial et marketing,
  • accompagnement technique,
  • soutien Ă  l'internationalisation,
  • sessions de formation aux techniques de management.

Ce nouveau centre d'aide résulte d'un partenariat entre:

Pourquoi Microsoft a choisi une implantation Ă  Antibes ?

Selon Thomas Defaye, Directeur du dĂ©veloppement et des partenariats « Microsoft est convaincu que le poids de la RĂ©gion PACA en matière d'innovation va s'accroĂ®tre. Ne serait-ce que parce que les dĂ©veloppeurs prĂ©fèrent de plus en plus travailler au soleil plutĂ´t qu'Ă  Paris. De nouveaux leaders du logiciel vont apparaĂ®tre en Provence dans les 10 prochaines annĂ©es et nous avons tout intĂ©rĂŞt Ă  promouvoir cette industrie ».

Un exemple d'entreprise ayant bénéficié du programme IDEES ?

MIYOWA qui propose à des entreprises d'adapter leur messagerie instantanée aux terminaux mobiles fonctionnant sur le système Java a eu recours aux différentes prestations indiquées plus haut. De plus selon son fondateur Pascal Lorne être accompagné par Microsoft constitue une sorte de label qui crédibilise la démarche de l'entreprise et ce faisant a facilité la levée de fonds.

Après 5 années d'existence l'entreprise affiche un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros et un taux de croissance de 500% avec des gros comptes (Skyrock, MSN, Yahoo, AOL,...).

Si vous souhaitez être reçu au sein du MICROSOFT TECHNOLOGY CENTER basé à Paris afin d'en savoir plus sur l'ensemble des services offerts aux créateurs et aux PME je vous propose le lien suivant: Capitalsocial.fr visite pour vous le MICROSOFT TECHNOLOGY CENTER.