ALTO-STUDIO
 

Entreprise en ligne : création et promotion

Lingo 24Cet article a été écrit par Dan Aldulescu, chargé avec les stratégies de marketing en ligne chez Lingo24, société internationale de traduction, qui, en utilisant les stratégies de marketing en ligne touche aujourd’hui des clients sur 4 continents et plus de 60 pays.

Dans l’environnement économique de l’année 2010, menacé par la récession, le commerce en ligne ne semble avoir été dérangé par le trouble de l’économie globale et continue d’observer des chiffres d’affaires en hausse, tout en réussissant à gagner sans cesse la confiance de nouveaux clients.

Les investisseurs et les chefs d’entreprise sont de plus en plus attirés par les opportunités du web et ils adoptent des stratégies de marketing et de communication toujours plus complexes pour que leur message soit transmis via l’internet vers leurs prospects. Car l’Internet est d’une redoutable efficacité, notamment pour les start-up, puisqu’il leur donne la possibilité de se faire connaitre assez rapidement sur leur marché grâce à une stratégie cohérente et soutenue de marketing et de communication reposant sur les supports en ligne tels que:

  • les sites web,
  • les réseaux sociaux,
  • les blogs,
  • les médias en ligne ou les forums professionnels.

Ceux-ci leur permettent en effet d’obtenir la notoriété et la crédibilité nécessaires pour réussir à occuper rapidement une place sur le marché qu’elles ciblent dans leur pays d’origine ou ailleurs.

De plus, ces supports leur offrent la possibilité d’observer et d’analyser le comportement de leurs prospects en temps réel et d’adapter leurs actions pour construire une image de l’entreprise correspondant à ce que les prospects veulent voir.

Les premiers pas de la création d’une entreprise en ligne

Pour bâtir une entreprise durable qui s’imposera sur son marché niche il faut commencer par établir un plan d’affaires solide qui aidera les entrepreneurs dans leurs démarches pour obtenir des financements, créer des plans stratégiques ou contrôler les plans de marketing et de ventes.

Pour la rédaction de ce plan, il est fortement recommandé de bien connaitre l’environnement du marché sur lequel on souhaite s’installer. Tout entrepreneur doit en effet faire preuve d’une excellente capacité d’analyse critique des éléments du marché afin d’identifier si son idée peut devenir une affaire rentable dans l’environnement économique visé. Il arrive trop souvent qu’une idée qui semble bonne échoue simplement parce qu’il y a trop de concurrents et que l’offre dépasse la demande.

Le plan d’affaire est donc très utile avant de se lancer dans toute initiative entrepreneuriale indépendante pour donner cohérence à vos actions et renforcer l’image de la marque chez les nouveaux employés ainsi que pour anticiper les besoins de personnel. Ce plan doit également refléter l’image de l’entreprise et son potentiel de performance face aux investisseurs possibles.

Devenez populaire sur votre marché niche

Dès que le plan d’affaires est bien au point et que votre entreprise est prête à fournir ses produits ou services, il faut se concentrer sur la prospection des clients et, comme vous n’êtes pas le seul sur le marché, cela peut vite se transformer en un match, pas très amical, avec vos concurrents.

Pour autant, le nouveau venu sur un marché a de bonnes chances de devenir un partenaire crédible aux yeux de ses prospects s’il joue ses cartes de manière intelligente et en faisant de son site son principal outil de ventes. Pour cela, le site doit avoir un contenu actualisé constamment avec toutes les informations dont un prospect peut avoir besoin pour prendre sa décision d’achat.

Aussi la navigation doit-elle être élaborée de telle manière que l’utilisateur aura facilement accès à la page des contacts ou au formulaire de commande, où qu’il se trouve au sein du site. Nous ne pouvons pas savoir exactement le volume d’information nécessaire à chaque prospect avant d’acheter. Concentrez-vous donc sur des descriptions de produits faciles à lire et évitez autant que possible d’adopter un style trop formel ou technique.

Vous devez ensuite vous rendre visible. Pariez sur les médias en ligne et utilisez efficacement votre budget marketing. Débutez en distribuant des communiqués de presse sur des sites qui assurent gratuitement ce service. Faite cette distribution de manière régulière et essayez d’être présent sur ces sites.

Les journalistes utilisent souvent ces sites dans leur recherche continue de nouveaux sujets et rien que par une forte présence et grâce à la pertinence des sujets traités, vous pourrez attirer leur attention et les inciter à devenir votre porte parole.

Comme le contenu est l’élément principal de la pertinence du discours et de la visibilité d’une entreprise, des articles sur des blogs adaptés à votre industrie sont, sans doute, un point qui apportera beaucoup de valeur et de crédibilité à votre startup et générera l’afflux d’un public spécialisé vers votre site.

Nous ne pouvons pas négliger la part des réseaux sociaux dans la stratégie de marketing et de communication. En tant qu’entreprise en ligne, il faut aller à la recherche des clients dans leur environnement et les réseaux sociaux sont un des passe-temps préférés des internautes.

Pour une entreprise, se rendre présente sur ces supports permet d’interagir avec ses prospects en temps réel et sur un terrain neutre, favorable à la construction de relations durables et personnelles entre l’entreprise et le prospect ou client. De plus, le feedback presque immédiat permet aux responsables marketing de facilement analyser l’image de la marque auprès des clients.

Gardez un flux communicationnel permanent entre l’entreprise et son public cible, encouragez l’échange d’informations pertinentes et vous obtiendrez rapidement la notoriété en ligne souhaitée. Vous gagnerez ainsi la confiance de votre public. Dès que vous aurez obtenu ces éléments, leur effet se reflétera dans les ventes générées par votre site.

 

Rechercher mon investisseur potentiel (Fiche 4)

businessfinance Dans la série "10 fiches conseils pour lever des fonds" nous avons eu une phase introductive avec "Les questions essentielles à toute démarche de financement",la fiche Comment et quand me faire connaître ? puis la fiche 2: Signaler mon entreprise auprès d’investisseurs potentiels, suivie de la fiche 3: Choisir les intervenants extérieurs à mon entreprise , nous poursuivons avec la fiche 4: Rechercher mon investisseur potentiel.

La recherche est une étape importante compte tenu de la multiplication des intermédiaires et des sociétés de gestion. Beaucoup de sources d’informations sont disponibles et pas toujours fiables.

1. LES CRITÈRES QUI PRÉVALENT DANS LA SÉLECTION ?

· Accompagnement au pilotage stratégique ;

· Connaissance forte du métier et du secteur et de l’expérience de l’investisseur ;

· La taille et la nature du fonds (fonds régional, national, européen ou anglo-saxon…)

· Le secteur d’investissement du fonds (biologie, informatique...) et la nature de l’investissement en capital (risque, retournement...).

2. LES SOURCES D’INFORMATIONS DISPONIBLES ?

· Quelles sont les sources d’informations générales et librement consultables ? (AFIC, EVCA, BVCA, AFG, IFA1 et autres bases de données financières…)

· Quelles sont les sources d’informations propres à mon secteur d’activité qui peuvent m’aider (clubs ou associations professionnelles ou d’anciens élèves…) ?

· Quels sont les points de vue du banquier, de l’avocat et de l’expert-comptable à propos de tel investisseur ?

3. LES CRITÈRES DE SÉLECTION DES INVESTISSEURS POTENTIELS

· Quel est le « track record » de cet investisseur, c’est-à-dire son historique, son expérience, ses résultats financiers et ses performances déjà réalisées ?

· Quels ont été le comportement et le degré d’implication de ces investisseurs dans le pilotage et l’accompagnement, au cours de leurs participations (investissement majoritaire, minoritaire, accompagnement stratégique, expertise sectorielle, durée de l’investissement…) ?

· Quels sont les investisseurs de mes concurrents ou de mes partenaires commerciaux ?

· Quel est le modèle de gouvernance retenu entre les investisseurs et ces parties (voir fiche n°8 à venir) ?

· Le site internet de cet investisseur présente-t-il ses activités et son savoir-faire (Rapport annuel, documents de présentation, la liste de leurs investissements, cas concrets d’investissement…) ?

· Quelles sont toutes les sources d’informations qui peuvent m’apporter des éléments de réponse ?

4. LA ZONE D’INFLUENCE ET LE CHAMP D’ACTION DE CET INVESTISSEUR ?

· Le site internet de cet investisseur présente-t-il une liste de ses investissements (sociétés, secteurs), ses activités et son savoir-faire ?

· Quels est son réseau d’influence en France, en Europe et à l’étranger et en quoi ce réseau peut-il apporter une plus-value à un éventuel partenariat ?

· Comment identifier ces futurs interlocuteurs (nom, fonction, positionnement, hiérarchique, etc.)

 

Connaissez -vous la BOX E-commerce lancée par la poste ?

la posteLa Box E-commerce proposée par La poste comprend deux packs destinés aux entrepreneurs et aux associations:

1- Le pack Vitrine

S'adresse aux artisans et commerçants, chef d'entreprises et associations qui souhaitent bénéficier d'une visibilité sur le net. L'objectif n'est pas de vendre directement leurs prestations ou produits mais de se faire connaître.

La plate-forme proposée permet dans ce cas la présentation et la mise en valeur de leurs activités ou services Pour être visible sur le net plusieurs services sont intégrés au pack Vitrine de La poste:

  • Une solution 100% en ligne (aucune installation nécessaire, gestion et pilotage par Internet)
  • 25 pages pour présenter les activités
  • Un outil de traduction intégré (2 langues au choix)
  • Une sous domaine offert (choix possible)
  • Un référencement optimisé (intégration Google, mots clés, urls courtes, ...)
  • la possibilité d'évolution vers l'offre boutique
  • la prise en main en 4 étapes (assistant de création)
  • 2 choix de formule (avec ou sans engagement)

2- Le pack Boutique

S'adresse aux artisans et commerçants, chef d'entreprises, et associations qui souhaitent disposer d'un outil fiable pour vendre leurs produits ou services. Pour vendre sur le net plusieurs services sont intégrés au pack Boutique de La poste:

  • une solution 100% en ligne (aucune installation nécessaire, gestion et pilotage par Internet)
  • un tableau de bord intégré (suivi des commandes, outils de statistiques, gestion des stocks, …)
  • Jusqu'à 2000 fiches produits
  • Une prise en main en 4 étapes (assistant de création)
  • un accompagnement personnalisé
  • 2 choix de formule (avec ou sans engagement)

Ces 2 offres comprises dans la Box E-commerce sont totalement intégrées et incluent :

1. La conception, l’hébergement et l’administration du site

2. La gestion des commandes et le back office : interfaçage avec les logiciels de gestion du marché (eBP…)

3. Le Paiement : Banque Postale (système SCELLIUS), Paypal, mais aussi les systèmes des autres banques

4. L’Expédition : ColiPoste, Chronopost, Lettre Max…

5. Du Marketing Direct : liens vers des offres de Marketing Direct

6. Du Marketing on line (référencement…) : Google, etc..

Qui peut être intéressé par la Box E-commerce et ces deux packs ?

Cette offre s’adresse aux professionnels (Siret/RC obligatoire) : TPE, artisans, petits commerçants… mais aussi TPE de services et associations.

Plus particulièrement sont visés par cette offre les commerçants ayant déjà une boutique physique ou même ceux déjà présents sur eBay et Priceminister, ainsi que les TPE vendant des marchandises et ayant déjà une activité.

La Box E-commerce peut répondre à de nombreux projets de création ou de développement d'entreprises:

  • Pour le pack visibilité certaines activités peuvent bénéficier ainsi "d'un coup de pouce": conception de site internet, consultant, bureau d'études et architecte, conseiller en gestion de patrimoine, menuisiers....
  • Pour le pack boutique, les activités visées pourraient être de manière non exclusives: activités de négoce (achat puis vente) réalisée par un particulier sous le statut d'auto entrepreneur.

Avec l'option expédition ce pack peut être analysé comme un moyen de proposer de la livraison à domicile. Ce faisant pour des boutiques situées en centre ville cela peut permettre de toucher une clientèle dans des villages relativement enclavés ou éloignés.

Bénéfices clients :

  • Une présence en ligne pour donner de la visibilité, permettant de faire connaitre la société et ses produits, et de développer son chiffre d’affaires auprès d’une clientèle au-delà de la zone de chalandise traditionnelle
  • Un système personnalisé, avec une adresse Internet, une présentation et une mise en valeur propres à chaque entreprise, et une adaptation aux différents types de PME et associations (offre marchande et non marchande). Un vrai site professionnel.
  • Un service financièrement accessible, avec une facturation sur la base d’un abonnement mensuel
  • Des avantages exclusifs négociés avec des partenaires de choix : réduction sur l’achat de mots clés Google, frais de transactions offerts avec Paypal lors des premières semaines, intégration simplifiée et gratuite de progiciels de comptabilité de référence du marché…

PRIX et abonnements :

Offre Vitrine : 16,90€ HT / mois

Offre Boutique : 39,90€ HT/mois

Possibilité de s’inscrire en test gratuitement pendant un mois.

Abonnement sans engagement au mois

La promotion en cours : 6 mois offerts pour tout abonnement d’un an : ce faisant 19,95 €/mois au lieu de 39,90 €:mois

Un exemple d'entreprise utilisant la Box E-commerce ?

Le site d'écommerce Flopi Art, qui via sa boutique en ligne propose une sélection d'oeuvres uniques et de créations en séries limitées d'artistes internationaux.

Plus d’infos sur www.laposte.fr/boxecommerce

Article sponsorisé

 

Quelle que soit votre idée de création..elle ne vaut rien....

businessfinanceIl est vrai que le titre de ce billet est un peu limite, voir exagéré...

Mais voyons plus loin...

A longueur de journée au sein des 12 pépinières et incubateurs d'entreprises que nous gérons nous voyons des entrepreneurs en herbe heureux d'avoir trouver la bonne idée, l'idée du siècle.

Pour certains d'entre eux il est important de garder l'idée secrète jusqu'à la sortie du produit pour éviter qu'un gros groupe au courant de ce qui se trame mette des millions sur la table et court-circuite le projet...

Nous sommes là dans le cumul d'erreurs ne trouvez-vous pas?

En effet trouver des idées de création d'entreprises est relativement facile, d'ailleurs il s'agit d'une gymnastique intellectuelle. Plus vous êtes en éveil sur des besoins non satisfais et plus facilement émergeront des idées de création d'entreprises.

Bien évidemment il convient que l'idée réponde bien à véritable besoin.

Un exemple classique de sur estimation d'un besoin? certains projet NTIC

Un jour débarque dans votre bureau un ingénieur persuadé que le logiciel qu'il a conçu répond à un besoin, en creusant un peu on s'aperçoit que cela répond à son besoin et peut-être à 10 ou 12 collègues programmeurs autour de sa communauté....difficile de bâtir une entreprise pérenne sauf si bien évidemment comme nous l'enseignent les bons livres de marketing, il s'agit d'un marché d'hyper niche très juteux...je vous rassure c'est rarement le cas.

Maintenant supposons que le besoin soit réel; il faut bien évidemment que cette idée corresponde à un besoin suffisant pour faire vivre votre entreprise, là réside la véritable première difficulté: valider qu'il existe une demande solvable, c'est à dire que pour satisfaire ce besoin les personnes ou entreprises acceptent d'en payer le prix.

Un exemple de l'existence d'une demande non solvable?

Il y a dix ans vous auriez questionné les ménages français sur l'intérêt de se faire livrer les courses à la maison...le taux de réponse favorable aurait été exceptionnel...sauf que le marché de la livraison des courses a tardé en France avec un sur coût qui était jugé trop élevé pour les consommateurs...le besoin était donc présent mais la demande n'était pas solvable...

Aujourd'hui avec en province un coût de livraison qui oscille entre 5 et 10 euros le marché décolle...

Mais même une idée assise sur un besoin réel et une demande solvable finalement a une valeur relativement faible...le compteur des euros ou des dollars ne commencera à tourner qu'après les premières opérations de mise en œuvre, et pour ce faire rien de mieux que de partager votre idée avec votre environnement: écouter et échanger vont permettre de faire évoluer l'idée et faciliter son opérabilité.

Parler en permanence et à toutes les étapes du projet permet d'éviter de tomber dans le trou noir dont la porte d'entrée est le prototype.

Combien de projets meurent juste après le prototype sortie?

En ce qui concerne les projets innovants qui nécessitent de lourds investissements la phase de prototype est souvent réalisé trop tôt pour un créateur qui à le goût du secret ou qui n'a pas intégré que communiquer c'est forcément consolider la mise en œuvre du projet.

En effet si vous gardez secret le plus longtemps possible votre idée, que va t il se passer?

Vous allez concevoir un prototype qui doit permettre de faire les premières démarches commerciales et officialiser le projet...et là, très souvent les premiers gros bugs apparaissent: des fonctions proposées mais qui ne sont pas utiles, des fonctions ou services manquants....

Nombre d'erreurs de positionnement auraient pu être évitées si en permanence, vous êtes à l'écoute de vos prospects,des prestataires, amis, et inconnus rencontrés lors de soirées et divers cooktail initiés par des institutionnels (CCI...).

En effet bâtir un prototype en autarcie, même sur la base d'un étude de marché qui de toute façon dans 6 mois sera probablement obsolète semble dangereux...

Parler en tout temps et en tous lieux et à tout le monde de votre projet constitue une des stratégies de réussite.

 

FICHE 3 Choisir les intervenants extérieurs à mon entreprise

businessfinance Dans la série "10 fiches conseils pour lever des fonds" nous avons eu une phase introductive avec "Les questions essentielles à toute démarche de financement", puis la fiche Comment et quand me faire connaître ? puis la fiche 2: Signaler mon entreprise auprès d’investisseurs potentiels et voici la fiche 3: Choisir les intervenants extérieurs à mon entreprise

Toute entreprise dispose d’experts et de conseils dans sa démarche de recherche de fonds. Que ce soit une société de conseils en investissement, un apporteur d’affaires ou un cabinet de relations publiques, les PME peuvent avoir recours à des professionnels qui représentent ou font représenter leurs intérêts.

LES ACTEURS INCONTOURNABLES

1. L’expert comptable : il est l’interlocuteur permanent de l’entreprise.

2. L’avocat : acteur ponctuel, il est l’un des principaux maillons dans une opération d’investissement.

3. La banque : selon la nature et le niveau d’investissement, le conseil bancaire appelle des compétences qui ne sont pas toujours détenues dans la banque avec laquelle l’entreprise est liée. Les levées de fonds requièrent une expertise que seuls les professionnels du « haut de bilan » peuvent posséder.

LES ACTEURS SPÉCIALISÉS

Les intermédiaires

Ils jouent un rôle de plus en plus important comme apporteur d’affaires. Toutefois, ces derniers peuvent, parfois, rendre plus diffi cile ou entraver le dialogue entre la société et l’investisseur ou ne pas rechercher l’intérêt des parties contractantes. Plusieurs questions peuvent leur être soumises pour valider leur valeur ajoutée dans votre recherche de fonds.

· Quel est son niveau de connaissance des acteurs et de votre marché ?

· Quel est son niveau de compétence des montages financiers ? Par exemple, lequel paraîtrait le plus adapté à la taille et à l’ambition de l’entreprise ?

· Comment évalue-t-il le potentiel de croissance de votre entreprise ?

· Quelle stratégie de négociation vous propose-t-il et comment entend-il la mettre en Å“uvre ?

· Quelles sont ses réussites ? (demande de mise en relation avec ses clients ou fournisseurs…)

À l’issue de ce questionnaire, la relation devra être formalisée par un mandat.

LES ACTEURS PUBLICS

Ils peuvent prendre différentes formes et être de bons conseils. Par exemple, ils peuvent aider à valider la probité d’un investisseur ou d’interlocuteurs, confirmer quelle réglementation est en vigueur en matière d’exportation d’information sensibles ou stratégiques.

· La chambre de commerce et de l’industrie (compétences technologiques),

· OSEO (compétences techniques et financières)…