ALTO-STUDIO
 

Faut il s'associer ou recruter lors de la création d'une entreprise ?

point interrogationIl y a peu de temps lors d'une rencontre entre des directeurs de pépinières d'entreprises de Catalogne, du Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées nous échangions sur les spécificités de nos métiers et notamment notre volonté au quotidien de créer du lien autour du créateur, de le connecter à des environnements différents et pour certains de les aider à s'associer.

A cette occasion Pierre Alzingre (directeur pépinière d'entreprises de Lunel) a traduit fort bien l'intérêt de s'associer avec la maxime suivante: "tout seul on va plus vite mais à plusieurs on va plus loin".

Et si nous aussi avec cet article nous allions également plus loin en nous interrogeant sur l’opportunité de s’associer lorsque l’on lance un projet innovant.

Je vous propose quelques pistes de rĂ©flexion qui en filigrane Ă  chaque fois poseront le dilemme suivant : est ce que je cherche un associĂ© ou finalement un salariĂ© ?

La suite de cet article sur le site www.enviedentreprendre.com sous le titre: "Je recrute ou je m’associe tel est le dilemm"

Partage propulsé par Wikio
 

Vous connaissez Serena Capital

businessfinancePhilippe Hayat, Marc Fournier et Xavier Lorphelin 3 entrepreneurs ont décidé en 2008 de créer une société de capital risque: Serena Capital.

Ils ont été les premiers a proposer à la fois des financements conséquent (comme les sociétés de capital risque) et une aide opérationnelle et un accompagnement au plus près des entrepreneurs (comme les business angels).

Les 3 financiers se sont connus à la Société Générale lorsqu'ils géraient une centaine d'entreprises innovantes au sein d'un fonds de capital investissement.

Serena Capital finance des entreprises qui doivent être rentable très rapidement. Ce faisant l'amorçage véritable ne semble pas être la cible.

D'ailleurs ils visent plutôt des entreprises avec déjà un carnet de commande (plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires) avec comme objectif de multiplier l'activité par 5 en 5 ans.

La tendance est de 4 investissements par an.

Partage propulsé par Wikio
 

Les petites entreprises défavorisées au niveau de la fiscalité

businessfinanceDans le cadre de la création d'entreprises il convient de considérer différentes problématiques (marketing, financement, R/D...) mais également fiscales: Crédit Impôt Recherche, Statut JEI, exonération d'impôt sur les sociétés...

Fidèle de ce blog, vous savez combien je suis attaché à favoriser la création d'entreprises en levant certains freins.

Aujourd’hui je m'arrête sur la fiscalité en pointant l'inégalité entre les petites entreprises et les grandes.

Il existe dans notre beau pays un écart considérable entre ce que paye les entreprises du CAC 40 et les "petits" entrepreneurs.

Ainsi il existe selon Gilles CARREZ rapporteur général du Budget à l'Assemblée Nationale un différentiel de plus de 20% entre la pression fiscale subit pas les entreprises du CAC et les autres.

Le Taux de l'IS (Impôt sur le sociétés) est de 8% en moyenne dans les grands groupes alors qu'il affiche 30% dans les PME-PMI.

Les grand groupes disposant d'un arsenal de conseiller pour limiter l'impact fiscal, avec entre autre la possibilité pour certains de comptabiliser en France des dépenses qui sont pourtant liées à des filiales étrangères...

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

Partage propulsé par Wikio
 

Grand Prix MĂ©dicis des micro-entreprises 2011

Grand prix MEDICISOrganisĂ© par le Salon des micro-entreprises, le Grand Prix MĂ©dicis des micro-entreprises rĂ©compense le dirigeant d’une entreprise de moins de 50 salariĂ©s qui rĂ©pond le mieux Ă  la question :

"Que feriez-vous avec 7 500€ pour développer votre activité ?"

Vous avez un projet pour faire grandir votre entreprise ? Profitez du Grand Prix pour vous aider Ă  le financer.

Téléchargez dès maintenant votre dossier de candidature.

PS : La date limite de rĂ©ception des candidatures est fixĂ©e au 8 septembre 2011.

 

Découvrez la nouvelle campagne de communication décalée de CISCO

S'il y a bien un point commun entre les entreprises de l'économie traditionnelle et celles de l'économie de l'innovation c'est bien la nécessité d'intégrer les nouvelles technologies pour continuer à faire du commerce, à travailler et à échanger mais différemment, plus rapidement, plus efficacement.

La démocratisation des nouvelles technologies n'est pas encore une totale réalité: à l’heure du web 2.0, beaucoup de petites entreprises sont à l'heure du bidouillage maison, de la connectique approximative et des branchement hasardeux...

Permettre aux employés, fournisseurs et clients d’être connectés en permanence et en toute sécurité est essentiel pour les entreprises. Les PME ont donc besoin de technologies fiables et adaptées à leurs besoins auxquelles elles peuvent faire totalement confiance.

Parmi les professionnels proposant des solutions en matière de mobilité, sécurité et connectivité je voudrais aujourd'hui attirer votre attention sur le groupe Cisco.

Pour mobiliser les TPE et PME sur l'amplitude de son offre produits, Cisco lance une campagne de communication décalée en proposant sur le site internet  www.lespetitssecretsbycisco.com un vote et un jeu:

1- Vous avez la possibilité de voter pour votre vidéo préférée. 3 petits films sont proposés, chacun traitant avec humour d'un thème particulier: la connectivité, la mobilité et la sécurité.

On suit au travers de ces vidéos la vie d'une petite entreprise avec ses salariés plein de bonne volonté mais qui en absence d'un environnement technologique adéquate sont contraints de mettre en place des solutions de bout de ficelle qui sont ridicules.

J'ai voté pour la vidéo mettant en scène le comptable de l'entreprise qui est obsédé par la sécurité.

2- vous pouvez également participer à un jeu concours pour gagner une machine NESPRESSO.

 


Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing