ALTO-STUDIO
 

Une reprise du financement des start up dans la Silicon Valley

Alors que l'éclatement de la bulle Internet avait sérieusement remis en cause la pérennité du Capital Risque, celui-ci semble retrouver une certaine vigueur aux Etats-Unis et en particulier dans la Silicon Valley.

L'Ă©tude en ligne,ici, insiste sur 4 points:

  • Un dĂ©veloppement important du Capital Risque dynamise l'Ă©conomie d'un pays,
  • La Silicon Valley reprĂ©sente environ 1/3 des activitĂ©s du Capital Risque aux USA. Elle reste donc toujours le centre de l'activitĂ© du Capital Risque,
  • Si les TIC bĂ©nĂ©ficient toujours de la majoritĂ© des investissements des Capitaux Risqueurs (environ 55%), les biotechnologies deviennent une activitĂ© importante (25% des investissements),
  • Les Capitaux Risqueurs amĂ©ricains vont de plus en plus investir au niveau mondial (la Chine et l'Inde en prioritĂ©).
Source:Bulletins Ă©lectronique.com
auteur: : VERDIER Fabien - LEROUGE Christophe
 

CFD CAPITAL MANAGEMENT une nouvelle source de financement pour les entreprises innovantes

La société CFD Capital Management (filiale de la Compagnie Financiére de Deauville) lancera le 4 octobre 2006 un nouveau fonds appelé: CFD Star innovation.

L'objectif est de lever 10 millions d'euros afin de financer des projets innovants.

Amis chercheurs de financement pour vos projets, accrochez-vous car la concurrence va ĂŞtre rude, en effet leur territoire d'intervention n'est autre que l'Europe.

Visiblement les fondateurs de ce nouveau fonds ne choisiront pas les entreprises en fonction de leur secteur d'activité mais plutôt en prenant en compte la rupture technologique qu'elles offrent.

Néanmoins une prédominance est attendue dans les logiciels, les services informatiques ou l'électronique.

Source: Les Echos
 

GENOPOLE PREMIER JOUR: un outil de financement en amorçage

Génopole Premier Jour est un fonds d'amorçage au sens qu'il apporte des financements, par une prise de participation au capital des entreprises aidées, afin de leur permettre :
  • de valider techniquement leur technologie
  • de rĂ©aliser les tests de validation
En résumé Génopole Premier Jour permet notamment aux entrepreneurs d'avancer sur la phase de faisabilité technologique, de confirmer (soyons positif) la pertinence de leur projet avant d'être en mesure de lancer commercialement le produit/service et donc de pouvoir générer du cash.

Cette étape d'amorçage pouvant représenter plusieurs mois, voire d'années avant de passer à la rentrée de chiffre d'affaires, les sociétés de capital risque s'aventurent trés peu dans ce type de business. Ce faisant Génopole Premier Jour constitue un outil important et ce d'autant plus que :
  • l'enveloppe financière moyenne par projet devrait ĂŞtre de 250 000 â?¬
  • le nombre de projets financĂ©s devrait s'accroitre grĂ ce Ă  une augmentation du fonds de 6 millions d'euros (en 6 ans 25 entreprises financĂ©es)
Une précision de taille : Genopole Premier jour intervient exclusivement sur des projets de biotechnologie situés en région francilienne.

Contact : MARINA BUNELLE
Responsable des Investissements - Membre du directoire
TĂ©l. : +33 (0)1 60 87 83 15
Email : marina.bunelle@genopole.fr

Source : Les Echos
 

SIPAREX : une société de capital investissement qui lance un fonds pour les PME-PMI

SIPAREX lance un nouveau fonds destiné à aider au financement:
  • d'opĂ©rations de rachat d'entreprises (LBO)
  • de projets ambitieux de dĂ©veloppement d'entreprises matures.
Le ticket de financement moyen devrait être entre 7,5 et 15 millions d'euros par entreprise. SIPAREX devrait disposer d'une enveloppe financière globale proche de 160 millions d'euros.

Chers entrepreneurs afin de vous renseigner sur les objectifs de rentabilité des sociétés de capital investissement notez qu'une partie des fonds précédemment gérés ont généré un taux de rendement interne annuel de 33.10% avec un multiple de 2,7.

Contact : Benoit Métais, Directeur Général Adjoint (Capital développement / LBO)
E mail : b.metais@siparex.com
39, rue Vendome - 69477 Lyon cedex 06 - France
TĂ©l : (+33) 04 72 83 23 23

Source : Les Echos
 

Vous Ă©tes un particulier et souhaitez investir dans des PME-PMI:

Jusqu'à présent les particuliers souhaitant investir dans des PME-PMI non côtées avaient deux possibilités :

- avoir identifié personnellement une ou plusieurs entreprises (investir directement ou via une SUIR),

- investir auprés d'organismes chargés de collecter des fonds pour prendre des participations dans des PME-PMI (ex : FCPI, FIP...)

Une troisième alternative s'offre à vous aujourd'hui :

La Banque Privée Européenne (BPE) et 123 Venture proposent un nouveau placement pour votre épargne : vous leur apportez au minimum 200 000 euros et ils se chargent de placer cet argent dans des entreprises non cotées sur un marché boursier. De plus vous avez la possibilité de choisir le niveau de risque et de rentabilité espéré : financement de la création d'entreprise, financement du développement, financement d'opération de rachat.

Aprés quelques mois d'existence il conviendra d'étudier comment cette épargne sera mobilisée: prioritairement en capital risque (on peut rêver) ou en capital transmission- LBO- (on peut le craindre).

Ce qui est intéressant avec cet instrument financier c'est que sur une même entreprise il sera possible de mobiliser de l'argent en provenance d'une société de capital risque (par exemple celui de 123 venture) et de l'argent en provenance de particuliers.

Ce faisant cela peut permettre de boucler plus rapidement un tour de table.