ALTO-STUDIO
 

Un classement des blogueurs qui gagnent le plus d'argent

Dollars1 - 3,650,000.00 $ pour Markus Frind

2 - 1,200,000.00 $ pour David Miles Jr. and Kato Leonard of FreeWebLayouts

3 - 1,095,000.00 $ pour Jason Calacanis of Weblogs

4 - 511,000.00 $ pour Tim Carter of AsktheBuilder.com

5 - 436,797.00 $ pour Rosalind Gardner

6 - 365,000.00 $ pour Steve Pavlina

7 - 360,000.00 $ pour Matther Daimler

8 - 281,501.52 $ pour Joel Comm

9 - 240,000.00 $ pour Jose Ribeiras

10 - 237,250.00 $ Sharon Maguire of DogBreedInfo.com

Plus de 3 millions de dollars gr√Ęce √† un blog: compl√®tement hallucinant!!!!!

Bon c'est décidé à partir de demain je publierai 5 billets par jour puis direction la sous préfecture afin de changer de nationalité car visiblement pas de trace de frenchy dans les 60 premiers.

 

le blog www.capitalsocial.fr peut vous aider mais il existe également Allo création...

SOSAu del√† de ce blog ( un peu d'auto-promotion) il existe d'autres sources d'informations et de conseil dont le service :

Allo Création

Tous les créateurs d'entreprises basés dans les Hauts-de-Seine en faisant le 0 810 792 792 de 9 h à 18 h peuvent bénéficier d'une aide.

Un conseiller vous écoute, analyse vos demandes et vous oriente auprès des organismes (plus de 150) adéquates afin d'éviter une perte de temps.. assez classique lorsque l'on souhaite créer son entreprise.

Ce service est géré par le Conseil général des Hauts-de-Seine.

Le conseiller peut orienter le créateur selon les demandes formulées:financement, formation, choix d'une implantation...

Toutes les personnes qui souhaitent cr√©er ou reprendre une entreprise dans les Hauts-de-Seine peuvent b√©n√©ficier du service; il suffit de d√©crocher son t√©l√©phone sans aucune sur-facturation (co√Ľt d'une communication locale).

Allo Cr√©ation : 0810 792 792

 

Etre salarié tout en travaillant sur son projet de création d'entreprise

La loi prévoit la possibilité pour un salarié de cumuler son activité de salarié avec celle de son entreprise.

Bien √©videmment il existe des contraintes que l'on peut r√©sumer par l'obligation pour le salari√© d'√™tre loyale vis-√†-vis de son employeur. Ce faisant :

  • votre nouvelle activit√© ne doit pas √™tre concurrente √† celle de votre employeur,
  • les relations fournisseurs/ clients avec votre employeur ne doivent pas √™tre affect√©es par la cr√©ation de votre entreprises. Si √† l'issue de la cr√©ation de votre entreprise l'employeur constatait une perte de sa client√®le √† votre profit o√Ļ le d√©sistement de fournisseurs toujours √† votre profit les risques juridiques pour vous serez cons√©quent.

Votre employeur à pu mettre en place des procédures juridiques afin d'éviter tout détournement de clientèle.

Les 2 plus classiques sont:

  • La clause de non concurrence: apr√®s la fin de votre contrat vous vous interdisez de r√©aliser la m√™me activit√© que celle men√©e au sein de votre ancien employeur. Pour √™tre l√©gale la clause doit √™tre limit√©e dans le temps, limit√©e au niveau de la zone g√©ographique et contenir une contrepartie financi√®re.
  • La clause d'exclusivit√© quant √† elle est destin√©e √† s'assurer que le salari√© travaille exclusivement pour son employeur.

Afin de vous aider dans votre d√©marche de cr√©ation il est possible via un avenant √† votre contrat de travail de demander un ¬ę temps partiel pour cr√©ation d'entreprise ¬Ľ √† votre employeur. Ce faisant une partie de votre temps sera consacr√©e √† la cr√©ation de votre entreprise avec une baisse proportionnelle de votre r√©mun√©ration.

 

Un client tarde à vous payer: essayez la procédure "injonction de payer"

CbusinessfinanceMalgré plusieurs relances votre entreprise ne parvient pas à faire rentrer une créance impayée.

Il existe une procédure assez simple pour récupérer ces fonds: L'injonction de payer

A partir du site internet des greffes du tribunal de commerce vous déposez(www.infogreffe.fr) une requête pour obtenir du juge une ordonnance d'injonction de payer.

Pour ce faire il convient de remplir en ligne votre requête et de la valider par une signature électronique, en indiquant le montant de la somme réclamée, et de télécharger l'ensemble des pièces justificatives (contrat, bon de commande, copie de facture...) numérisées via un scanner.

Le règlement des frais de greffe s'effectue par carte bancaire, puis ce dossier dématérialisé sera transmis au greffe dont dépend votre débiteur.

Pour recourir à cette procédure, la créance de nature contractuelle doit être certaine, liquide et exigible. Elle pourra prendre différentes formes:

  • l'acceptation d'une cession de cr√©ance,
  • de toute facture en bonne et due forme.

La demande d'injonction doit être obligatoirement adressée au Greffe du Tribunal de commerce du domicile du débiteur pour être présentée au Président du Tribunal.

Elle doit contenir pour les d√©biteurs particuliers : les nom, pr√©nom, profession et domicile des cr√©anciers et d√©biteurs.

Elle doit contenir pour les débiteurs entreprises:

  • leur forme, la d√©nomination et le si√®ge social,
  • le montant de la somme r√©clam√©e.

Cette requête doit être accompagnée des pièces justificatives, d'un formulaire d'injonction de payer disponible auprès de votre greffe (ou à télécharger ici) et généralement de la copie d'une mise en demeure préalablement adressée au débiteur par lettre recommandée avec AR.

Si la cr√©ance para√ģt fond√©e, le pr√©sident du tribunal de commerce rend, de fa√ßon tr√®s rapide, une ordonnance que vous signifierez par voie d'huissier au d√©biteur.

Deux hypoth√®ses sont alors envisageables :

  • le d√©biteur conteste et formule une opposition au Greffe. Le Tribunal de commerce tranche alors le litige entre les deux parties
  • le d√©biteur ne conteste pas dans le d√©lai d'un mois imparti √† compter de la signification faite √† personne. L'ordonnance est alors "ex√©cutoire" et a la m√™me valeur qu'un jugement. Vous pouvez alors, par voie d'huissier, r√©cup√©rer votre cr√©ance.

Selon le site internet des tribunaux de commerce 80% des contentieux sont réglés par cette procédure. Télécharger ici les documents

 

Michel de Guilhermier: un serial entrepreneur qui sait parler aux business angels....

Business angelsParmi les "serial entrepreneurs" Michel de Guilhermier est particulier car pour lever des fonds, constituer le capital de départ de ses projets il associe souvent des business angels.

Deux exemples:

  • Pour la cr√©ation de PHOTOWAYS (d√©veloppement de photo par internet) il a mobilis√© son propre r√©seau d'investisseurs priv√©s, 10 au total, et boucl√© ainsi le tour de table en.....1 heure.

    Résultat: 121 000 euros avec l'aide de quelques fonds.
  • Pour son nouveau projet Inspirational Stores il a motiv√© quelques personnalit√©s du business:

- Robert Keane: fondateur et CEO américain de VistaPrint, société valorisée à plus de 1.5Mds $.

- Fabrice Grinda : cr√©ateurs de plusieurs entreprises dont l'une revendue plus de 100 M$

- Loic Lemeur : connais pas ? et vous ?

Ce monsieur Lemeur_ doit √™tre connu car il intervient √©galement depuis peu dans le projet Trivop (soci√©t√© fran√ßaise proposant un guide vid√©o des h√ītels) comme...business angel.

- J√©r√©my Berrebi : cr√©ateur de ZLIO et FUZZ...

- Patrick Robin : cr√©ateur de plusieurs soci√©t√©s 24h00.fr, le 1er site de ventes √©v√©nementielles.

- Pierre Kosciusko-Morizet : fondateur de Price Minister, l'un des 1ers sites d'e-commerce fran√ßais

- Michael Copsidas : fondateur du Guide, l'un des pilier des comparateurs de prix en France, √©galement en Bourse (valoris√© environ 60M‚ā¨) !

Pour conna√ģtre les autres business angels et avoir plus d'information allez directement sur le billet de Michel.

Avec un tour de table de ce niveau la négociation avec les capitaux risqueurs a du être simplifiée....