ALTO-STUDIO
 

Vous voulez calculer votre impĂŽt sur le revenu ?

Dollars Je vous propose un simulateur provenant de notre administration pour calculer précisément votre futur impÎt...

Vous pouvez l'utiliser en version simplifiée ou complÚte selon vos besoins. La différence entre les deux:

Le modÚle simplifié (déclaration de base n°2042)

Vous pouvez utiliser le modĂšle simplifiĂ©, si vos revenus comprennent seulement :

   * des salaires
   * des pensions ou retraites
   * des revenus de valeurs et capitaux mobiliers
   * des revenus fonciers
   * des plus-values et gains divers taxables Ă  18%

Ou si, par exemple , vous dĂ©clarez les charges suivantes :

   * pensions alimentaires
   * dons aux oeuvres
   * enfants à charge poursuivant des études (collÚge, lycée, enseignement supérieur)
   * frais de garde d’enfants
   * dĂ©penses affĂ©rentes Ă  l’habitation principale
   * emploi d’un salariĂ© Ă  domicile
   * ...

Le modĂšle complet

Si certains de vos revenus ou charges n'entrent pas tous dans la dĂ©claration de base, vous devez utiliser le modĂšle complet. C’est le cas si vous avez :

   * des revenus d’activitĂ© autre que salariĂ©e (commerciale, libĂ©rale, agricole,...)
   * des investissements dans les DOM-TOM
   * des investissements locatifs
   * des déficits globaux (déficits professionnels,...)

A noter : Le simulateur actuellement mis Ă  votre disposition intĂšgre la quasi-totalitĂ© des mesures fiscales nouvelles pour 2009 et vous garantit donc, sauf cas trĂšs particuliers, un calcul exact de votre impĂŽt sur le revenu Ă  partir des donnĂ©es communiquĂ©es.

NĂ©anmoins les nouveautĂ©s relatives au crĂ©dit d'impĂŽt en faveur de la recherche (article 244 quater B du code gĂ©nĂ©ral des impĂŽts) et au crĂ©dit d'impĂŽt pour dĂ©penses d'Ă©quipements en nouvelles technologies (article 244 quater K du code gĂ©nĂ©ral des impĂŽts), dont peuvent bĂ©nĂ©ficier certaines entreprises, n'ont pu ĂȘtre encore intĂ©grĂ©es.

Le simulateur sera prochainement mis à jour pour prendre en compte ces nouveautés.

http://www3.finances.gouv.fr/calcul_impot/2009/

Afin que ce post ne soit pas trop douloureux il est publié dans la catégorie:

"Clin d'Oeil"....
Non, non, ne me remerciez pas.....__
 

+16 % le 1er jour des soldes

businessfinanceLes Français sont au rendez-vous des soldes. MalgrĂ© la prudence des mĂ©nages sur leurs dĂ©penses et un niveau de ristournes particuliĂšrement Ă©levĂ© cette annĂ©e, le chiffre d’affaires a progressĂ© de maniĂšre significative.

Selon le baromĂštre des soldes Internet mis en place par la Fevad, pour la troisiĂšme annĂ©e consĂ©cutive, Ă  partir d’un panel de sites appartenant aux principaux secteurs concernĂ©s par les soldes, Ă  savoir l’habillement, l’équipement de la maison et les produits Ă©lectroniques et culturels, les ventes en ligne ont progressĂ© par rapport Ă  l’an dernier.

Pour la seule journĂ©e du 7 janvier, premier jour de soldes, les sites du panel ont enregistrĂ© un bond de 16% du chiffre d’affaires par rapport au 1er jour des soldes de l’hiver 2008 avec un chiffre d’affaires 2,5 fois supĂ©rieur Ă  un jour moyen. La hausse s’est poursuivie au deuxiĂšme jour avec une progression de 9% par rapport Ă  l’an dernier. Sur les deux 1ers jours des soldes, la hausse s’établit Ă  13% en cumul.

Ces rĂ©sultats confirment le sondage rĂ©alisĂ© en dĂ©but d’annĂ©e par la Fevad et DirectPanel sur les acheteurs en ligne de NoĂ«l dans lequel 75% des rĂ©pondants dĂ©claraient avoir l’intention de faire les soldes sur internet (+6%) par rapport au soldes d’hiver 2008, tout en laissant apparaĂźtre un budget Ă  la baisse.

 

Pour trouver des fonds rendez vous au Seedcamp Ă  Paris puis Ă  Londres

topPour la troisiĂšme annĂ©e consĂ©cutive, Seedcamp se tiendra Ă  Londres en septembre et exposera 20 start-ups sĂ©lectionnĂ©es dans toute l’Europe Ă  l’expĂ©rience collective d’experts qui peuvent les aider Ă  transformer leurs idĂ©es visionnaires en entreprises Ă  succĂšs.



Cette année, pour reconnaitre encore davantage le potentiel des start-ups françaises, 20 jeunes pousses seront réunies le 24 février prochain lors du Mini Seedcamp Paris.

Elles y rencontreront 50 experts de toute l’Europe, pour une journĂ©e de conseil, de discussions, et de prĂ©sentations. De plus, Seedcamp pourrait Ă©galement investir dans une start-up lors de cet Ă©vĂ©nement, si celle-ci prĂ©sente un projet particuliĂšrement prometteur.



Cet Ă©vĂ©nement se distingue des ‘elevator pitchs’ classiques, car il n’est pas basĂ© sur une compĂ©tition mais sur des Ă©changes poussĂ©s avec des experts sĂ©lectionnĂ©s dans l’ensemble des domaines clĂ©s du dĂ©veloppement d’une start-up : technologie, marketing, finance, produit, etc. Les conseils prodiguĂ©s sont donc complets et surtout personnalisĂ©s Ă  chaque Ă©quipe.

L’appel Ă  participation est ouvert jusqu’au 9 fĂ©vrier prochain Ă  cette adresse: http://www.seedcamp.com/pages/paris09.

 

Médiateur du crédit : 900 entreprises ont obtenu un financement

DollarsNeuf cents entreprises en danger ont obtenu un crédit bancaire aprÚs intervention du médiateur du crédit, selon les chiffres publiés le 12 janvier sur le bilan des neuf premiÚres semaines de ce dispositif. Cela représente 63 % des 1 426 dossiers instruits, sur 3 727 reçus par les services du médiateur du crédit, René Ricol, depuis fin octobre.

"Toutes les banques jouent le jeu, sans exception", a indiquĂ© RenĂ© Ricol. Le plan français d’aide aux banques donne aux mĂ©diateurs "la facultĂ© de nĂ©gocier, car les mises de fonds sont progressives".

Ainsi, les banques peu coopĂ©rantes risqueraient de se voir refuser la possibilitĂ© de bĂ©nĂ©ficier du nouveau prĂȘt de 10,5 milliards d’euros, annoncĂ© mercredi par le prĂ©sident Nicolas Sarkozy.

"On peut se poser la question de savoir pourquoi les banques qui sont prĂȘtes Ă  accepter les dossiers en mĂ©diation ne les acceptent pas avant mĂ©diation", s’est nĂ©anmoins interrogĂ© RenĂ© Ricol dans un discours devant les sept mĂ©diateurs dĂ©lĂ©guĂ©s et 105 mĂ©diateurs dĂ©partementaux, en prĂ©sence de Christine Lagarde.

"Le succĂšs de la mĂ©diation (...) signifie quelque part l’échec de l’apprĂ©ciation des risques par les banques, puisque les banques ont acceptĂ© de rĂ©viser leur jugement (...) dans 60 % des cas traitĂ©s", a dĂ©clarĂ© la ministre de l’Economie.

"Si le succĂšs (des mĂ©diateurs) c’est leur Ă©chec, cela signifie (...) que les directions gĂ©nĂ©rales des banques (..) doivent se rĂ©organiser, doivent mieux apprĂ©cier la dimension de risque Ă  l’aune de votre succĂšs (...). TrĂšs clairement il y a un rĂ©ajustement qui devra s’effectuer", a affirmĂ© la ministre Ă  l’adresse des mĂ©diateurs.

Christine Lagarde a par ailleurs salué la rapidité - neuf semaines - de la mise en place du réseau des médiateurs du crédit, un taux de traitement des dossiers efficace et un bon taux de résolution des dossiers traités.

Pour poursuivre la lecture...:

 

Les premiers rĂ©sultats d’inscription au rĂ©gime de l’auto-entrepreneur

Carte de la franceHervĂ© Novelli s’est rendu ce matin dans le groupe PriceMinister pour rencontrer et rĂ©pondre aux questions d’une cinquantaine d’auto-entrepreneurs. Il a dĂ©voilĂ© Ă  cette occasion les premiers rĂ©sultats d’inscription au rĂ©gime de l’auto-entrepreneur et le dispositif de communication pour promouvoir le rĂ©gime.

Depuis sa mise en place le 1er janvier 2009, prĂšs de 20 000 personnes se sont inscrites au rĂ©gime de l’auto-entrepreneur.

PrĂšs des deux tiers des inscriptions (13 830 personnes) sont issues du site www.lautoentrepreneur.fr.

Les centres des formalitĂ©s des entreprises (CFE) via les chambres de commerce et les chambres des mĂ©tiers et de l’artisanat ont respectivement enregistrĂ© 4 250 et 1 300 demandes d’inscription.

Afin d'aider et d'accompagner les futures auto-entrepreneurs, ces derniers pourront poser toutes leurs questions via :

  • le numĂ©ro azur 0811 90 00 99 * qui sera opĂ©rationnel dĂšs le mardi 20 janvier ;
  • une adresse Ă©lectronique : lautoentrepreneur@apce.com. Ce service gĂ©rĂ© par les experts de l’Agence pour la crĂ©ation d’entreprise (APCE) rĂ©pondra dans un dĂ©lai de 48h.
  • numĂ©ro azur ouvert tous les jours sauf le dimanche de 9h Ă  21h Ă  partir du 20 janvier.

Pour poursuivre sur le statut d'auto-entrepreneur je vous propose: