ALTO-STUDIO
 

France Investissement, les premiers résultats

businessfinanceJérôme Gallot, Président de Caisse des dépôts et Consignation Entreprises , fait un premier bilan de l'activité de France Investissement:

Pour aider les PME françaises Ă  se dĂ©velopper, l’État a crĂ©Ă© par dĂ©cret le 15 dĂ©cembre 2006 un nouveau dispositif : France Investissement.

Sa mission: renforcer le financement des entreprises à fort potentiel de croissance par une augmentation de leurs fonds propres. Ce fonds est géré par les équipes de CDC Entreprises.

Il propose deux grands types de financement :

  • des financements en fonds propres (sous forme de prise de capital en substitution aux premiers investisseurs ou bien d’augmentation de capital),
  • des financements en quasi-fonds propres, sous forme d’obligations.

Si les entreprises financées comptent en général moins de 250 salariés, leur valeur s’échelonne entre quelques millions à plusieurs dizaines de millions d’euros.

Toutes ont cependant un point commun : elles sont particulièrement innovantes et peuvent espĂ©rer un fort et rapide dĂ©veloppement.

Les rĂ©sultats obtenus Ă  l’issue de ses treize premiers mois d’existence mettent en lumière la forte mobilisation de la Caisse des DĂ©pĂ´ts - pivot du dispositif - et de ses cinq partenaires institutionnels privĂ©s initiaux : AGF Private Equity, le Groupe Caisse d’Epargne, Finama Private Equity, Natixis Private Equity et SGAM Alternative Investments (groupe SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale).

De fait, les engagements ont été largement supérieurs à l’objectif fixé au départ de 500 M€ par an pendant six ans. Ainsi, entre décembre 2006 et décembre 2007, 817 M€ ont été engagés, dont 537M€ ont abondé 44 fonds de capital investissement.

Notons que France Investissement finance majoritairement des sociétés de capital investissement, des fonds qui eux même vont financer des entreprises. En effet seulement 40M€ ont été investis en direct par France investissement mais obligatoirement en parallèle avec un autre fonds bénéficiant également du dispositif.

Grâce à l’effet de levier public/privé (un euros public est susceptible d’engendrer un investissement de cinq à sept euros privés), le volume total des disponibilités prêt à être investi a atteint environ 3 M€, qui ont bénéficié à 102 entreprises.

Dans les prochaines années, elle devrait permettre de réunir entre 2,5 et 3,6 M€ de fonds pour soutenir plus de 800 entreprises.

Le dispositif compte également favoriser les financements de proximité, en mettant l’accent à la fois sur la création de fonds de business angels et sur le renforcement des fonds régionaux, partenaires financiers essentiels pour les petites entreprises.

Pour tout contact :

 

Vous cherchez des fonds, vous avez pensé aux FCPI ?

businessfinanceUn Fonds Commun de Placement dans l'Innovation (FCPI) est un fonds géré par un organisme (émanation de banques, assurances...) qui collecte de l'argent auprès d'épargnants pour l'investir dans la création ou le développement des entreprises.

Ainsi un particulier place une partie de son épargne au sein d'un FCPI en achetant un certain nombre de titres. En moyenne 1 000 euros par titre acheté. Avec l'argent récolté l'organisme gestionnaire du FPCI va devenir actionnaire de sociétés à potentiel.

En raison du risque présenté par ce type de placement – apport d’argent frais dans des sociétés jeunes avec des projets de recherche et développement ambitieux mais dont le succès est encore incertain-, le législateur a mis en place des incitations fiscales importantes.

Les particuliers qui investissent dans des FCPI bĂ©nĂ©ficient d’un double avantage fiscal, sous rĂ©serve de conserver leurs parts pendant 5 ans :

  • Ă  la souscription, rĂ©duction d’impĂ´t sur le revenu de 25 % du versement effectuĂ© plafonnĂ© Ă  12 000 € pour un cĂ©libataire et Ă  24 000 € pour un couple (soit une rĂ©duction d’impĂ´t sur le revenu de respectivement 3 000 € et 6 000 € ),
  • en cas de revente des parts, exonĂ©ration d’imposition des plus-values.

En cas de sortie anticipée, les avantages fiscaux sont perdus (remboursement de la réduction d’impôt, pas d’exonération sur d’éventuelles plus-values). Un bilan positif

Pour que votre entreprise puisse être financée par un FCPI il faut qu'elle soit qualifiée d'entreprise innovante.

Pour obtenir ce statut deux possibilités:

  • votre entreprise peut justifier de dĂ©penses de recherche et dĂ©veloppement, cumulĂ©es sur les trois derniers exercices, d'un montant au moins Ă©gal au tiers du chiffre d'affaires annuel le plus Ă©levĂ© sur la pĂ©riode. Dans ce cadre le label innovation est automatique.

    Cette solution est d'autant plus accessible aux entreprises qui sont habituées à bénéficier du Crédit Impôt Recherche (CIR). En effet les modalités de calcul pour déterminer la nature et le volume des dépenses de recherche et de développement sont les mêmes.
  • soit la qualification est dĂ©livrĂ©e par OSEO innovation après examen du dossier.

Cette solution est souvent adoptée a fortiori pour les jeunes entreprises qui ne peuvent pas afficher plusieurs exercices comptables de recherche et de développement.

Comment ça marche ?

OSEO Innovation va s'attacher à étudier le caractère innovant de vos activités et produits. Au-delà d'une approche technique et technologique un examen économique est également mené.

  • Le coĂ»t de la dĂ©marche pour votre entreprise:

Vous devez acquitter la somme de 2 631,20 € TTC pour frais d'examen du dossier. Les dépenses inhérentes à l'analyse de la demande d'une Pme non française seront facturées en supplément.

Le rapport d'instruction Ă©tabli par OSEO innovation, comprenant l'analyse technico-Ă©conomique, pourra vous ĂŞtre remis ou au(x) FCPI - avec l'accord de l'entreprise - moyennant la somme
de 4 784 € TTC.

Deux petits conseils:

  • MĂŞme si vous avez le temps pour rĂ©aliser votre projet n'oubliez pas que le label innovation est valable pendant 3 ans.
  • Compte tenu du coĂ»t de l'intervention il est prĂ©fĂ©rable de commencer en premier par les dĂ©marches de « sĂ©duction » auprès des Fonds Commun de Placement dans l'Innovation (FCPI).

    En effet l'objectif principal pour votre entreprise, ce n'est pas d'obtenir le label innovation mais d'obtenir des fonds de FCPI.

    Ce faisant vous pouvez tout à fait rencontrer les chargés d'affaires des FCPI sollicitées, soumettre votre projet à leur sagacité sans avoir obtenu le label.

    Si la tournure des événements est favorable vous aurez toujours le temps de solliciter les services d' OSEO, qui sont réactifs (en moyenne moins d'un moins) pour obtenir le label. Dans le cas contraire vous aurez économisé un peu plus de 2 600 euros.

Bilan des FCPI:

  • La qualification entreprise innovante dĂ©livrĂ©e par OSEO a concernĂ© 1 419 sociĂ©tĂ©s sur la pĂ©riode 1998–2005, puis Ă  250 entreprises respectivement en 2006 et 2007.
  • Environ 280 qualifications pourraient avoir lieu en 2008
  • les FCPI ont investi 1,3 milliard d’€ dans 560 entreprises innovantes. En moyenne, chaque entreprise innovante a procĂ©dĂ© Ă  trois levĂ©es de fonds successives.

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

Seventure Partners une société de capital risque qui fait de l'amorçage

seventureComme vous le savez, si vous êtes un lecteur assidu du blog, le financement de la phase d'amorçage des projets est quasiment inexistant en France.

Et bien bonne nouvelle; la société de capital risque Seventure Partners veut devenir un des leaders du capital risque européens.

Pour Jean-Patrick Demonsang, Président du Directoire de Seventure Partners (filiale de Natixis Private Equity) cette société a pour vocation de devenir un des leader en terme de financement en fonds propres des entreprises en phase d'amorçage.

Pour rappel, sommairement on peut définir la phase:

  • d'amorçage comme Ă©tant celle destinĂ©e Ă  rechercher des fonds pour valider et concevoir l'innovation via:
-la conception du premier prototype ou de la version beta
-le dépôt du brevet
  • la phase de capital risque comme Ă©tant celle destinĂ©e Ă  rechercher des fonds pour lancer commercialement et industriellement l'innovation via:
-des actions commerciales (recrutement d'une force de vente, présence à des salons professionnels,...)
         
-une politique de communication (publicité dans des magazines, achats de mots clés,...)
         
-l'acquisition de matériel de production
-l'achat de matière première pour fabriquer les préséries

Plus de 12 millions d'euros seront investis dans des entreprises qui officient prioritairement dans les sciences de la vie et des TIC.

Comment arriver à ce tour de force ?: la loi TEPA autorise les contribuables relevant de l'ISF à placer une partie de leur impôt au sein d'entreprises (soit directement, soit indirectement en investissement dans des FCPI spécifiques dit FCPI ISF)

Ce faisant la société de capital risque Seventure Partners a lancé il y a peu le FCPI ISF " Banque Populaire Innovation Amorçage ".

Les 12 millions seront investis dans un nombre assez réduit et donc sélectif de start up. Vous pouvez espérer des apports en fonds propres entre 500 000 et 900 000 euros.

Notons que la concurrence pour vous entrepreneurs sera d'autant plus accrue que Seventure Partners ne s'interdit pas d'investir dans des entreprises étrangères. Ainsi 1 dossier sur 2 vient désormais de l'étranger.

Contact: Isabelle de Cremoux, chargĂ©e du dĂ©partement « Sciences de la vie » chez Seventure Partners

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

Alven Capital

alvenGuillaume Aubin, Charles Letourneur et Nicolas Celier ont créé la société de capital risque: Alven Capital pour prendre des participations dans des entreprises innovantes comme:

  • seloger.com (site de publication d'annonces d'agences immobilières)
  • Pickup (Ă©diteur de progiciels)

Ainsi ils investissent dans les nouveaux médias, les services innovants, les éditeurs de logiciels....

La société vient de lever 100 Millions d'euros.....avec comme objectif officiel d'investir entre autre dès la phase d'amorçage.

Les projets devront ĂŞtre ambitieux puisqu'ils interviendront entre 2 et 5 millions.

Sachant qu'en schématisant lorsque vous apportez 2 millions au capital vous pouvez mobiliser à minima 1 à 2 millions d'euros auprès de votre banquier, vous voyez l'envergure que devra avoir votre projet: un budget d'investissement et de dépense entre 3 et 4 millions d'euros.

Deux exemples d'investissements auprès d'entreprises made in france:

  • MyFab.com, un site d'achat groupĂ© (2 millions d'euros)
  • Splendia.com avec un tour de table de 3 millions d'euros pour financer le dĂ©veloppement d'un site de tourisme en ligne destinĂ© aux sĂ©jours de luxe.
 

OSEO capital PME: pour mettre en relation investisseurs et entrepreneurs

oseo
Le renforcement des capitaux propres est essentiel au développement des entreprises.



Il nécessite souvent d'ouvrir son capital à des tiers et, pour le chef d'entreprise, c'est une décision d'autant plus importante que la rencontre avec les investisseurs potentiels ne se fait pas toujours aisément.

OSEO favorise la mise en relation entre investisseurs personnes physiques et PME.

1- Le fonctionnement pour les investisseurs:

La loi TEPA représente une formidable opportunité pour les PME françaises de disposer de capitaux pour développer leur activité et l'emploi.

Elle permet aux contribuables assujettis à l'ISF d'imputer 75 % du montant des versements effectués au titre de souscription au capital de PME, dans la limite annuelle de 50 000 euros.

OSEO capital PME permet très simplement aux investisseurs privés et aux sociétés d'être mis en relation.

Vous vous enregistrez en indiquant: nom, prénom, adresse, mail....

Vous pouvez demander que seul votre pseudo s'affiche afin de vous garantir toute confidentialité.

Après avoir reçu votre code d'accès vous avez la possibilité de rechercher des entreprises qui cherchent des fonds en fonction:

  • de leur localisation,
  • de leur secteur d'activitĂ©
         COMMERCE
         o Alimentaire de détail
         o Librairie, tabac, loisirs
         o Coiffure, parfumerie, esthétique
         o Equipement de la personne
         o Pharmacie et articles médicaux
         o Equipement de la maison
         o Pressing et réparations
         o Automobile, moto
         o Vente hors magasin et commerce de gros
         SERVICE
         o Restauration, hébergement, tourisme
         o Services Ă  la personne
         o Communication, événementiel, médias
         o Services aux entreprises
         o Location d'Ă©quipement et de biens
         o Transport et logistique
         o Immobilier
         o Services financiers
         PRODUCTION
         o Agroalimentaire
         o Bois, papier, carton
         o MĂ©taux : transformation et fabrication
         o Electrique, Ă©lectronique
         o Equipements grand public
         o Construction BTP
         o Chimie et plastiques
         o Textile, cuir, horlogerie, bijouterie
         o Energie et environnement
         TOUS SECTEURS
  • de leur date de crĂ©ation
  • de leur chiffre d'affaires (fourchette minimum et maximum)
  • et du montant des capitaux recherchĂ©s (fourchette minimum et maximum)

De plus vous pourrez:

  • consulter les dernières visites sur votre profil et les derniers messages reçus,
  • demander des informations complĂ©mentaires aux entreprises via votre messagerie interne,
  • bĂ©nĂ©ficier d'une alerte par mail: en recevant par courriel les nouvelles opportunitĂ©s correspondant Ă  vos critères de sĂ©lection.

2-Le fonctionnement pour les entreprises qui recherchent des fonds

Les investisseurs intéressés par votre proposition vous contactent directement à partir d'une messagerie intégrée au service. Vous disposez aussi en temps réel de l'historique des consultations de votre profil et de vos échanges.

Avec la messagerie interne vous pourrez transmettre aux investisseurs des éléments complémentaires.

Pour vous inscrire, il faudra indiquer les informations suivantes:

  • Vos coordonnĂ©es (Pseudo, nom, prĂ©nom, mail...)

Possibilité de rester anonyme: dans ce cadre vos coordonnées et les informations générales de votre entreprise ne seront pas communiquées.

  • LevĂ©e de fonds

Montant de votre besoin (fourchette minimum et maximum)

Objet de la levĂ©e de fonds :

  • Secteur d'activitĂ©s (Commerce, service, production
  • Synthèse descriptive de votre activitĂ©
  • Vos principaux concurrents
  • Vos diffĂ©renciateurs / points forts
  • Forme juridique, Raison sociale, SIREN , Adresse, Code postal / Ville, Courriel sociĂ©tĂ©, Site Web
  • Date de crĂ©ation
  • AnnĂ©e du dernier exercice clos
  • Chiffre d'affaires
  • Effectif
  • RĂ©sultat net :
  • Chiffre d'affaires prĂ©visionnel :
  • SociĂ©tĂ© cotĂ©e en bourse: oui ou non

De plus vous pourrez rajouter des documents de présentations:

  • en tĂ©lĂ©chargeant vos documents de prĂ©sentation (executive summary, plaquette commerciale) Max. 30Mo
  • en tĂ©lĂ©chargeant une vidĂ©o de prĂ©sentation.

Plus d'informations: OSEO CAPITAL PME