Carte de la franceG1J Ile-de-France est un fonds d'amorçage au sens qu'il apporte des financements, par une prise de participation au capital des entreprises aidées, afin de leur permettre :

  • de valider techniquement leur technologie
  • de réaliser les tests de validation

En résumé G1J Ile-de-France permet notamment aux entrepreneurs d'avancer sur la phase de faisabilité technologique, de confirmer (soyons positif) la pertinence de leur projet avant d'être en mesure de lancer commercialement le produit/service et donc de pouvoir générer du cash.

Cette étape d'amorçage pouvant représenter plusieurs mois, voire d'années avant de passer à la rentrée de chiffre d'affaires, les sociétés de capital risque s'aventurent très peu dans ce type de business. Ce faisant GG1J Ile-de-France constitue un outil important et ce d'autant plus que :

   * l'enveloppe financière moyenne par projet est de 300 000 euros
   * le fonds ne devrait pas rester plus de 8 ans au capital de l'entreprise

Une précision de taille : G1J Ile-de-France intervient exclusivement sur des projets de biotechnologie situés en région francilienne.

Si vous voulez être financé voici les personnes à convaincre:

  • Au sein du Collège finances :

- Patrick Langlois (General Partner PJL Conseils)

- Bernard Majoie (Cogérant de Blue Medical Investment ; Fondateur et président de la Fondation Fournier Majoie pour l’innovation FFMI)

- Jacques Mallet (Partner chez Auriga Partners)

- Gilles Nobecourt (Partner chez Edmond de Rothschild Investment)

  • Au sein du Collège science/industrie & biotech

-Gilles Brisson (Expert dans l’industrie pharmaceutique ; membre de conseils d’administration de plusieurs biotechs)

-André Choulika (Directeur général de Cellectis)

-Philippe Kourilsky (Professeur au Collège de France, membre de l’académie des sciences, Directeur général honoraire de l’Institut Pasteur

-Jacques Kusmierek (Consultant)

Quelques exemples de sorties:

  • Gene Signal spécialisée dans la découverte des gènes codant pour les constituants cellulaires impliqués dans l’angiogénèse (processus biologiques de formation des vaisseaux sanguins), se propose d’exploiter commercialement les applications thérapeutiques, principalement dans les pathologies cancéreuses et cardiovasculaires G1J IdF a réalisé une sortie positive en avril 2005.
  • MAT Biopharma développe et valorise des anticorps monoclonaux (molécules du système immunitaire ne reconnaissant qu’un seul élément spécifique d’un agent pathogène) pour le traitement de pathologies hématologiques (la maladie de Hodgkin réfractaire, les leucémies aiguës myéloblastiques et les leucémies lymphoïdes chroniques) et de certains cancers, notamment ceux du foie et du pancréas. Cette deuxième sortie réussie en avril 2006 a permis de dégager un meilleur retour sur investissement.

www.matbiopharma.fr

  • Cellvir qui a été financé par le G1J Ile-de-France et Inserm Transfert Initiative pour consolider son plan de développement chiffré à 2 millions. Créée en 2006 pour valoriser les résultats du laboratoire de Richard Benarous à l‘Institut Cochin, Cellvir est spécialisée dans le développement d’antirétroviraux de nouvelle génération contre le virus du Sida.

www.cellvir.com

  • DNA Therapeutics qui a également bouclé en juin un 1er tour de financement à hauteur de 800 K€ apportés par un syndicat d’investisseurs (lien). DNA développe une nouvelle classe de médicaments anticancéreux associés à la radiothérapie et à la chimiothérapie sur la base de la technologie « siDNA » (short inhibiting DNA).

www.dna-therapeutics.com

Un mail pour ce fonds : G1J-IDF@genopole.fr