ALTO-STUDIO
 

France Investissement, les premiers résultats

businessfinanceJérôme Gallot, Président de Caisse des dépôts et Consignation Entreprises , fait un premier bilan de l'activité de France Investissement:

Pour aider les PME françaises Ă  se dĂ©velopper, l’État a crĂ©Ă© par dĂ©cret le 15 dĂ©cembre 2006 un nouveau dispositif : France Investissement.

Sa mission: renforcer le financement des entreprises à fort potentiel de croissance par une augmentation de leurs fonds propres. Ce fonds est géré par les équipes de CDC Entreprises.

Il propose deux grands types de financement :

  • des financements en fonds propres (sous forme de prise de capital en substitution aux premiers investisseurs ou bien d’augmentation de capital),
  • des financements en quasi-fonds propres, sous forme d’obligations.

Si les entreprises financées comptent en général moins de 250 salariés, leur valeur s’échelonne entre quelques millions à plusieurs dizaines de millions d’euros.

Toutes ont cependant un point commun : elles sont particulièrement innovantes et peuvent espĂ©rer un fort et rapide dĂ©veloppement.

Les rĂ©sultats obtenus Ă  l’issue de ses treize premiers mois d’existence mettent en lumière la forte mobilisation de la Caisse des DĂ©pĂ´ts - pivot du dispositif - et de ses cinq partenaires institutionnels privĂ©s initiaux : AGF Private Equity, le Groupe Caisse d’Epargne, Finama Private Equity, Natixis Private Equity et SGAM Alternative Investments (groupe SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale).

De fait, les engagements ont été largement supérieurs à l’objectif fixé au départ de 500 M€ par an pendant six ans. Ainsi, entre décembre 2006 et décembre 2007, 817 M€ ont été engagés, dont 537M€ ont abondé 44 fonds de capital investissement.

Notons que France Investissement finance majoritairement des sociétés de capital investissement, des fonds qui eux même vont financer des entreprises. En effet seulement 40M€ ont été investis en direct par France investissement mais obligatoirement en parallèle avec un autre fonds bénéficiant également du dispositif.

Grâce à l’effet de levier public/privé (un euros public est susceptible d’engendrer un investissement de cinq à sept euros privés), le volume total des disponibilités prêt à être investi a atteint environ 3 M€, qui ont bénéficié à 102 entreprises.

Dans les prochaines années, elle devrait permettre de réunir entre 2,5 et 3,6 M€ de fonds pour soutenir plus de 800 entreprises.

Le dispositif compte également favoriser les financements de proximité, en mettant l’accent à la fois sur la création de fonds de business angels et sur le renforcement des fonds régionaux, partenaires financiers essentiels pour les petites entreprises.

Pour tout contact :

 

Vous cherchez des fonds, vous avez pensé aux FCPI ?

businessfinanceUn Fonds Commun de Placement dans l'Innovation (FCPI) est un fonds géré par un organisme (émanation de banques, assurances...) qui collecte de l'argent auprès d'épargnants pour l'investir dans la création ou le développement des entreprises.

Ainsi un particulier place une partie de son épargne au sein d'un FCPI en achetant un certain nombre de titres. En moyenne 1 000 euros par titre acheté. Avec l'argent récolté l'organisme gestionnaire du FPCI va devenir actionnaire de sociétés à potentiel.

En raison du risque présenté par ce type de placement – apport d’argent frais dans des sociétés jeunes avec des projets de recherche et développement ambitieux mais dont le succès est encore incertain-, le législateur a mis en place des incitations fiscales importantes.

Les particuliers qui investissent dans des FCPI bĂ©nĂ©ficient d’un double avantage fiscal, sous rĂ©serve de conserver leurs parts pendant 5 ans :

  • Ă  la souscription, rĂ©duction d’impĂ´t sur le revenu de 25 % du versement effectuĂ© plafonnĂ© Ă  12 000 € pour un cĂ©libataire et Ă  24 000 € pour un couple (soit une rĂ©duction d’impĂ´t sur le revenu de respectivement 3 000 € et 6 000 € ),
  • en cas de revente des parts, exonĂ©ration d’imposition des plus-values.

En cas de sortie anticipée, les avantages fiscaux sont perdus (remboursement de la réduction d’impôt, pas d’exonération sur d’éventuelles plus-values). Un bilan positif

Pour que votre entreprise puisse être financée par un FCPI il faut qu'elle soit qualifiée d'entreprise innovante.

Pour obtenir ce statut deux possibilités:

  • votre entreprise peut justifier de dĂ©penses de recherche et dĂ©veloppement, cumulĂ©es sur les trois derniers exercices, d'un montant au moins Ă©gal au tiers du chiffre d'affaires annuel le plus Ă©levĂ© sur la pĂ©riode. Dans ce cadre le label innovation est automatique.

    Cette solution est d'autant plus accessible aux entreprises qui sont habituées à bénéficier du Crédit Impôt Recherche (CIR). En effet les modalités de calcul pour déterminer la nature et le volume des dépenses de recherche et de développement sont les mêmes.
  • soit la qualification est dĂ©livrĂ©e par OSEO innovation après examen du dossier.

Cette solution est souvent adoptée a fortiori pour les jeunes entreprises qui ne peuvent pas afficher plusieurs exercices comptables de recherche et de développement.

Comment ça marche ?

OSEO Innovation va s'attacher à étudier le caractère innovant de vos activités et produits. Au-delà d'une approche technique et technologique un examen économique est également mené.

  • Le coĂ»t de la dĂ©marche pour votre entreprise:

Vous devez acquitter la somme de 2 631,20 € TTC pour frais d'examen du dossier. Les dépenses inhérentes à l'analyse de la demande d'une Pme non française seront facturées en supplément.

Le rapport d'instruction Ă©tabli par OSEO innovation, comprenant l'analyse technico-Ă©conomique, pourra vous ĂŞtre remis ou au(x) FCPI - avec l'accord de l'entreprise - moyennant la somme
de 4 784 € TTC.

Deux petits conseils:

  • MĂŞme si vous avez le temps pour rĂ©aliser votre projet n'oubliez pas que le label innovation est valable pendant 3 ans.
  • Compte tenu du coĂ»t de l'intervention il est prĂ©fĂ©rable de commencer en premier par les dĂ©marches de « sĂ©duction » auprès des Fonds Commun de Placement dans l'Innovation (FCPI).

    En effet l'objectif principal pour votre entreprise, ce n'est pas d'obtenir le label innovation mais d'obtenir des fonds de FCPI.

    Ce faisant vous pouvez tout à fait rencontrer les chargés d'affaires des FCPI sollicitées, soumettre votre projet à leur sagacité sans avoir obtenu le label.

    Si la tournure des événements est favorable vous aurez toujours le temps de solliciter les services d' OSEO, qui sont réactifs (en moyenne moins d'un moins) pour obtenir le label. Dans le cas contraire vous aurez économisé un peu plus de 2 600 euros.

Bilan des FCPI:

  • La qualification entreprise innovante dĂ©livrĂ©e par OSEO a concernĂ© 1 419 sociĂ©tĂ©s sur la pĂ©riode 1998–2005, puis Ă  250 entreprises respectivement en 2006 et 2007.
  • Environ 280 qualifications pourraient avoir lieu en 2008
  • les FCPI ont investi 1,3 milliard d’€ dans 560 entreprises innovantes. En moyenne, chaque entreprise innovante a procĂ©dĂ© Ă  trois levĂ©es de fonds successives.

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants: