ALTO-STUDIO
 

La Saint Valentin des Femmes Business Angels et des Femmes Chef d'entreprises

STvalentinDifférentes études ont montré que les femmes:

-étaient relativement sous représentées dans la sphère des business angels. En France 3 % des femmes sont des business angels.

-avaient plus de difficulté que les hommes pour créer leur entreprise.

Alors en cette St Valentin je tenais √† leur offrir ou plut√īt √† souligner deux initiatives:


1-Le réseau Femmes Business Angels

Ce réseau souhaite apporter une contribution à la création d'entreprises en Ile de France,en mettant en relation des femmes investisseurs à forte expérience managériale avec des porteurs de projets (création d'entreprises à haut potentiel).

Ce réseau doit permettre d'aider à la création d'entreprise tout en impliquant d'avantage les femmes dans le financement des entreprises.

Le fonctionnement du réseau:

Le r√©seau Femmes Business Angels cherche √† sensibiliser des femmes aux caract√©ristiques de Business Angels, leur pr√©sente des projets d√Ľment s√©lectionn√©s et les accompagnent dans leur investissement en leur fournissant des informations utiles (droits, risques encourus, aspects techniques de l'investissement).

La direction du r√©seau pr√©-s√©lectionne des projets (besoins en fonds propres entre, environ, 50 et 500 k‚ā¨ par projet) sur analyse d'un Executive Summary.

Le Comité de Sélection (ad hoc) étudie la viabilité et le potentiel du projet (business plan, équipe de direction) et sélectionne les dossiers pour présentation à des Femmes Business Angels. Le réseau sélectionne environ 4 projets sur 30 reçus par mois.

La signature d'un Engagement de Confidentialité (disponible sur place) est indispensable pour participer aux rencontres et avoir accés aux dossiers et informations.

Les rencontres entre porteurs de projets et Femmes Business Angels sont organisées en moyenne une fois par mois (3 à 4 projets par rencontre).

La mise en relation se termine au moment o√Ļ les deux parties (Femmes Business Angels et porteurs de projets) d√©cident d'√©tudier leur √©ventuelle collaboration.

Contacts:

Site: http://www.femmesbusinessangels.org/

Coordinatrice : 06 77 60 76 61

Mail: coordinatrice@femmesbusinessangels.fr

2- Le Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes (FGIF).

Ce fonds garantie les prêts bancaires pour les entreprises de moins de 5 ans, créées ou reprises par des femmes.

Ainsi vous contactez l'un des 38 fonds présent sur le territoire (liste ici) et vous avez la possibilité d'être conseiller dans votre recherche de prêt.

La garantie porte sur des emprunts qui peuvent financer des investissement matériels ou du BFR.

Les prêts sont alors garantis à hauteur de 70% dans la limite de 27 000 euros d'emprunt.

Le fonds est rémunéré pour son activité par un prélèvement unique égal à 2,5% du montant garantie

Avantage pour l'entrepreneuse: vous n'avez pas besoin de mettre votre patrimoine en garantie puisque le FGIF s'engage à rembourser la banque à votre place (70% du montant prêté).

Les demandes de garantie FGIF se font via les réseaux France Active.

Plus d'informations: cliquer sur le lien " Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes (FGIF)"

 

Les internautes capital risqueur de la chanson et du cinéma....

DollarsComme vous savez pu le constater de plus en plus de plateforme WEB propose de mettre en relation des personnes qui ont de l'argent face à des personnes qui en recherche. Deux exemples:

  • MyMajorCompany, site lanc√© par Michael Goldman (le fils de jean-jacques) et Simon Istolainen qui propose aux internautes de devenir eux-m√™mes co-producteurs d'artistes √©mergents en misant sur des musiciens.


Avec ce site vous pouvez acheter des parts d'un groupe ou d'un artiste prometteur et espérer récupérer votre mise et plus si l'artiste rencontre le succès. En effet 20% à 30% des ventes réalisées par l'artiste sont reversées aux parrains en proportion de leurs apports.

Pour chaque artiste il faut mobiliser 70 000 euros afin qu'il puisse signer avec une major.

MyMajorCompany a déjà un parrain de haut niveau en la personne de Jean-Jacques Goldman (le père de Michael..pour ceux qui ont du mal à suivre). La preuve avec cette vidéo ci-dessous:

Au-delà de la chanson une autre filière tend les bras aux internautes épargnants: le cinéma.

  • Le site 20000prod.com a pour objectif de mobiliser 20.000 internautes appel√©s les ¬ęprod pionniers¬Ľ qui en apportant 50 euros chacun vont pouvoir financer un film. En effet avec 1 million d'euros d'apport il serait possible de lever 3 millions avec les subventions et une co-production.

Notons que le scénario est déjà écrit et que les fonds ne sont destinés qu'au tournage et montage.

Selon Fabrice SAVAJOL créateur du site, le film pourrait sortir en salle en 2009.

Pour le site 20000prod.com la démarche pour les parrains ne serait pas financière car:

- 30% des bénéfices du film serviront à organiser une grosse fête avec les 20.000 personnes,

- les 70% restants seront soumis à un vote en ligne entre les internautes et pourront être reversés à une association caritative.

 

Google se lance dans le capital risque

Dollars
Bulletinselectronique.com nous indique que Google va réserver 1% de ses revenus pour "contribuer à la construction d'un monde meilleur".

Google.org ou DotOrg est l'institution créée par Google destinée à financer des projets dont l'impact est d'intérêt social.

La particularité de cette institution est qu'elle finance:

  • des projets √† caract√®re humanitaire sous forme de bourses,
  • des entreprises sous forme d'investissements au capital. Dans ce cadre Google agit comme un capital risqueur.

Google.org a cinq axes stratégiques d'action:

  • "Predict and Prevent", finance des projets de sant√© publique destin√©s √† d√©tecter des sources de pand√©mies avant que celles-ci ne se d√©clarent.
  • "The missing middle" est ax√© sur le d√©veloppement √©conomique des classes moyennes. Alors que le financement de micro cr√©dits se d√©veloppe de plus en plus, il existe assez peu de fonds destin√©s √† l'√©tape suivante c'est √† dire la croissance de la petite entreprise cr√©√©e. Ce projet finance la croissance de petites entreprises dans des pays en d√©veloppement,
  • "Information for all" est destin√© √† aider les gouvernements de pays en d√©veloppement √† am√©liorer leurs services en finan√ßant des campagnes de diffusion d'information.
  • Le financement d'entreprises d√©veloppant des projets d'√©nergie propre.
  • En fin Google.org travaille sur l'acc√©l√©ration de la commercialisation des v√©hicules √©lectriques.

Ces cinq axes sont ceux qui correspondent le mieux aux valeurs de Google. Le choix de financer aussi des projets à retour sur investissement est très important pour Google.

Google a une tr√®s forte culture de l'entrepreneuriat et pense que mettre du cash sur la table n'est pas toujours la solution la plus appropri√©e. La notion d'investissement plut√īt que de don permet selon Google de responsabiliser le porteur de projet ce qui peut le rendre plus efficace.

Mark Dowie, auteur du livre "American Foundations" défini Google.org comme une nouvelle forme de philanthropie plus proche du capital-risque que de la fondation au sens strict du terme. Ce mode de philanthropie même s'il s'adapte très bien aux valeurs de la société actuelle présente tout de même un risque pour des projets non quantifiables financièrement comme par exemple le financement de travaux artistiques.

Même si les budgets de la fondation Google (175 millions de dollars) sont encore très faibles comparés à ceux de la fondation Gates (70 milliards de dollars) l'ambition des créateurs de Google (Sergey Brin et Larry Page) est qu'un jour l'institution Google.org éclipse Google en terme d'impact mondial.