ALTO-STUDIO
 

Fleur Pellerin ministre déléguée, chargée des Petites et Moyennes Entreprises me répond ?

point interrogationDans le billet "Le statut d'auto entrepreneur un véritable gâchis !" j’insistai sur la dangereuse petite musique que l'on entendait depuis plusieurs mois: à savoir la majorité des auto entrepreneurs ne créant pas de véritable entreprise la pertinence de ce statut était remise en doute.

et voici la réponse de Fleur Pellerin ministre déléguée, chargée des Petites et Moyennes Entreprises:

"Pourquoi laisser penser d’ailleurs, par je ne sais quel raisonnement Ă  courte vue et Ă©litiste, qu’il y aurait une quelconque lĂ©gitimitĂ© Ă  distinguer entre un "Entrepreneur" avec un grand E et un "entrepreneur" avec un e minuscule ? Le premier serait constituĂ© de l’ensemble des statuts classiques.

Le second renverrait Ă  l’auto-entrepreneur. Dois-je rappeler que plus de 50% des entreprises nouvellement crĂ©Ă©es proviennent du rĂ©gime de l'auto-entrepreneur ? J'ai entendu beaucoup de choses sur ce rĂ©gime, souvent aussi inexactes que blessantes. Pour ma part, je n'oublie pas ce que reprĂ©sente le statut auto-entrepreneurial qui a Ă©tĂ© Ă  l’origine de près de 4,5 Mds € de chiffre d’affaires pour l’économie française en 2011.

je veux adresser un message sans Ă©quivoque Ă  destination de toutes celles et ceux, actifs, anciens demandeurs d'emplois, seniors et parfois mĂŞme fonctionnaires qui ont rejoint les rangs de l’auto-entreprise : le Gouvernement mesure bien la contribution qui est la vĂ´tre Ă  la crĂ©ation de richesse Ă©conomique dans notre pays. Nous ne vous oublions pas. Nous nous appuierons sur vous.

Nous voici donc rassurés.

Ps: une petite précision la réponse de Fleur Pellerin n'est que la reproduction d'un communiqué de presse... je n 'ai pas eu de réponse directe....

Partage propulsé par Wikio
 

Orange.com: Un exemple de segmentation réussie en communication

  En découvrant le nouveau site Orange.com j'ai pu apprécier la singularité de sa structuration.

 Je m'explique:

Lorsque l'on communique avec un tiers il est primordial de considérer ses attentes et objectifs afin de pouvoir adapter son discours et ainsi convaincre.

Un exemple: au sein de nos pépinières d'entreprises lorsque l'on accompagne un entrepreneur pour lever des fonds dans le cadre de ses projets, il important de considérer que les attentes d'un banquier, d'un capital risqueur ou d'une collectivité locale seront différentes.

Ne pas s'adapter à son interlocuteur c'est prendre le risque de ne pas être écouté, entendu et encore pire compris !

Vous me direz que ceci est la base de la communication....tout à fait !, pourtant cela est souvent oublié: segmenter son lectorat, ses clients, ses prospects pour mieux se faire comprendre constitue une étape préalable avant toute communication qu'elle soit orale ou via un support: site internet, magazine papier, publicité.....

Cette segmentation on la retrouve sur le site Orange.com.

En effet le nouveau site Orange.com vise à renseigner les clients d'Orange, les journalistes, et les investisseurs.

Vous souhaitez suivre Orange sur les réseaux sociaux, découvrir les évènements sportifs et culturels qui font l’actualité dans le monde, être à la pointe de l’innovation ?

A partir de la page d’accueil du site vous  trouverez très facilement des raccourcis vers les différentes présences digitales du Groupe, des reportages vidéos d’Orange innovation TV ou encore le live Orange blog qui suit les évènements sportifs, cinéma, high tech, musique… Et si vous vous intéressez à la gouvernance du Groupe, sa responsabilité (risques du monde numérique, protection de l’enfance, de l’environnement) ou encore ses réseaux et activités, des espaces dédiés à ces sujets sont à votre disposition.

Vous êtes clients d'Orange ?

Orange.com  vous permet de connaître toutes les actualités du Groupe. Accessible en 5 langues, il propose différents services pour faciliter la vie de ses 224 millions de clients et bien au-delà : trouver le portail pays d’Orange en Côte d’Ivoire, devenir fan de la page Facebook d’Orange en République Dominicaine, accéder au service client mobile en Pologne…, c’est possible en quelques clics !

Lorsque l'on clique sur Client il y a une rubrique " Agir au quotidien".

Actuellement et jusqu'au 25 Octobre, il est proposé, dans différentes boutiques en France,  aux parents de suivre une mini formation sur les moyens de protéger les enfants dans leur utilisation des réseaux sociaux.

Nous le savons tous, sur ces espaces d'échange et de convivialité, les jeunes n'hésitent pas dévoiler leur vie privée. Ils ignorent le plus souvent les risques de cyberharcèlement, de piratage et surtout de perte de contrôle sur leurs données personnelles !

Des solutions simples et gratuites existent pour protéger vos enfants sur les réseaux sociaux. Un expert d'Orange les exposera lors d'une formation gratuite de 45 minutes, dans une  dizaine de boutiques Orange.

Visiblement cet atelier a du succès car c'est la troisième édition et à l'heure de l'écriture de cet article il ya déjà 7 formations qui sont fermées...maximum de participants atteint !

S'il reste encore des places suivez le lien: "Le cours des parents: Apprenez à protéger vos enfants sur les réseaux sociaux"

 

Vous êtes actionnaire du Groupe d'Orange ?

La musique, la culture, le sport, c’est bien, mais Orange n’oublie pas ses actionnaires et investisseurs en apportant en quelques clics des informations financières sur la vie du Groupe.

Ainsi vous pouvez personnaliser votre page d’accueil pour connaître en un clin d’oeil:

- le cours de l’action FTE,

- l’ensemble des documents comptables et financiers comme le rapport annuel, complet et interactif,

Vous pouvez également  suivre en direct chaque année l’assemblée générale. Et si vous n’êtes pas disponible, vous avez la possibilité de revoir ses temps forts en vidéo.

Cerise sur le gâteau, vous disposez également de publications pédagogiques comme La lettre des actionnaires ou encore « En actions, le webzine des actionnaires», pour bénéficier d’informations pointues sur votre placement.

 

Vous êtes journaliste ?

Afin de faciliter l’accès à l’information des journalistes, Orange vous permet de lire et télécharger les derniers communiqués de presse à partir d’un espace qui vous est dédié.

Besoin d’un historique ? En un clin d’oeil, vous accédez à la base de données.

Vous préférez vous abonner ou les recevoir via un flux RSS ? Un clic et c’est fait !

Et pour rester connecté à Orange en permanence, abonnez-vous au compte Twitter du service de presse à Londres ou à Paris et soyez informé en avant-première des actualités du Groupe ou à la newsletter « refresh » qui recense les dernières actus et temps forts.

Rendez-vous sur Orange.com

 

Bon allez vous êtes paré pour une découverte du portail en quelques secondes avec une petite vidéo ?

Alors laissez-vous guider...

Article sponsorisé
 

Le statut d'auto entrepreneur un véritable gâchis !

point interrogationVisiblement les nouvelles ne sont pas bonnes pour le statut d'auto entrepreneur avec notamment le fin de la mesure la plus intéressante pour ce statut: en l'absence de chiffre d'affaires aucune charge à payer, et lorsque les premiers euros rentrent les charges sont proportionnelles....

Pourquoi un tel gâchis ?

  • Tout d'abord parce que cette mesure a Ă©tĂ© mal vendue et mal comprise par ses initiateurs, ce qui est un comble. Intellectuellement c'est d'ailleurs intĂ©ressant: comment peut crĂ©er quelque chose qui nous dĂ©passe..mais bon c'est autre thème presque plus philosophique....

Revenons à la première erreur, celle qui relève de la communication et de l'argumentaire utilisés:

Selon ses concepteurs le statut d'auto entrepreneur serait le premier sas pour valider son idée, son projet et si les voyants sont au vert on passerait à une véritable création d'entreprise c'est à dire une SARL, SA....une société.

Avec un tel argumentaire les initiateurs se sont tiré une balle dans le pied, car les détracteurs ont beau jeu de constater qu'il y a peu de création de SARL ou de SA après le passage en auto entrepreneur...tout en constatant également le faible chiffre d'affaires moyen.

Si on reprend à notre compte le raisonnement des détracteurs, puisqu'il n'y pas de création de véritable entreprise sous la forme d'une société ce statut ne sert à rien!

Ce faisant des milliers d'entrepreneurs individuels en France devraient être froissés d'être considérés comme des sous entrepreneurs

Pourtant l'auto entrepreneur constitue une entreprise individuelle. En tant qu'entreprise individuelle il est possible de choisir par exemple entre le statut fiscal et social d'auto entrepreneur ou le régime de la micro entreprise où l'entrepreneur à peine immatriculé doit en moyenne payer 3 000 euros de cotisations sociales sous 90 jours même sans aucun chiffre d'affaires.

Une nouvelle fois il y a plus de 1 700 000 entrepreneurs individuels en France, plus de la moitié des entrepreneurs individuels sont des artisans.

Nos plombiers et autres artisans du BTP entre autre devraient être assez surpris de ne pas être considérés comme de véritables chefs d'entreprise puisqu'ils ne sont pas à la tête d'une société.

Il est vrai que l'on retrouve là un travers bien français au niveau des élites " le big is beautiful"..Je ne me souviens pas qu'un ministre de l'économie ait rendu visite à un entrepreneur maçon, plombier..par compte visiter Renault, Areva cela plutôt deux fois qu'une...

Alors chers détracteurs si vous considérez que seules une SARL, une SAS ou une SA sont créatrices de valeur, eh bien supprimez le statut de l'entreprise individuelle et vous serez au moins cohérent (dangereux mais cohérent!)

Le second gâchis est imputable Ă  l'oubli d'un argument important pourtant cher Ă  certains: augmenter le pouvoir d'achat des Français. En effet en moyenne un auto entrepreneur affiche un chiffre d'affaires proche de 1 000 euros par mois (Ă©tude Insee fĂ©vrier 2012)....alors cela n'est pas suffisant pour vivre de cette activitĂ© mais qui peut se plaindre de disposer d'un supplĂ©ment de revenu Ă  cette hauteur ?

43 % des auto entrepreneurs sont salariĂ©s dans le privĂ© et le public et ainsi bĂ©nĂ©ficient d'une augmentation consĂ©quente de leur revenu..eh bien cela ne compte pas ! aucune importance ! tans pis pour eux !

Pourtant ils ont adhéré à ce statut non pas pour créer à terme une Pme mais simplement disposer d'un complément de revenu...Force est de constater que le statut a répondu à leurs objectifs.

Mais il est vrai qu'avec les augmentations d'impôts prévisibles comme le gel des tranches sur les barèmes de l'impôt sur le revenu, l' augmentation étudiée de la CSG et l'inflation sur les prix de consommation courantes dont le gaz...effectivement on peu ce permettre le luxe de supprimer ou fortement amender une mesure qui permet à des dizaines de milliers de personnes de gagner davantage.

J'avoue ne trouver aucun sens Ă  cela, et vous ?

Partage propulsé par Wikio