ALTO-STUDIO
 

Citroën prouve que le sponsoring ne sert à rien

point interrogationEdité par Jean-Philippe Martinez:

je vous vois venir avec ce titre un peu accrocheur...vous pensez que j'exagère et dans cette période trouble...

et pourtant..Que pensez vous de la décision de Citroën prise il y a quelques mois de ne plus être sponsor de l'équipe de France ?

Et surtout l'explication qui en est donnée: restriction budgétaire...

Cela ne vous Ă©tonne pas ?

Pourtant un raisonnement binaire s'impose:

  • Soit le sponsoring sur les maillots Ă  des effets positifs sur les ventes de voitures, et dans ce cadre il ne faut pas arrĂŞter ce type d'action de communication mais au contraire les multiplier justement en pĂ©riode de restriction de la demande
  • soit il n'y pas d'effet avĂ©rĂ© sur les ventes et dans ce cadre, crise ou pas crise il faut arrĂŞter tout net ce type d'action de communication.

Ce faisant j'ai froid dans le dos lorsque j'imagine les millions d'euros qui sont dépensés chaque année par des annonceurs sans qu'ils soit persuadés que cela à un impact positif sur leur vente.

Je ne retrouve plus l'auteur de cette citation,...je crois que c'était un grand un industriel qui déclarait " je sais que 50% des mes actions de communication ne servent à rien, mais je ne sais pas lesquelles..."

Même 50% de milliards d'euros à l'échelle de tous les annonceurs et industriels de France cela fait mal au cœur....

 

Entrepeneur, dirigeant d'entreprise est-ce que vous refuseriez un chèque de 3 millions d'euros ?

Dollars

Il y a quelques années j'avais été interloqué par le comportement assez original de plusieurs dirigeants de start-up:

Par exemple monsieur Joe Aigboboh qui avait créé STICKY une application sur Facebook qui n'est rien d'autre qu'un post it dédié aux réseaux sociaux qui permet d'écrire des messages à ses amis.

L'application fut tellement utilisée qu'en quelques semaines plus de 40 000 euros de chiffre d'affaires ont été engrangé pour 4 millions d'installations.

Le business model était basé sur la publicité, les annonceurs payés entre 10 et 20 dollars pour 1 000 contacts pour passer de la publicité.

Des propositions de rachat ont été formulées, certaines dépassant les 3 millions d'euros. Le coût de développement de l'application n'a pas dépassé 10 000 euros.

Et bien Joe Aigboboh et son associé ont refusé ces propositions.

Dans la même période Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook avait également refusé des offres extraordinaires.

Il existerait donc des entrepreneurs qui seraient capables de rĂ©sister Ă  l'appel du gain ?

Si cette information se diffuse certains réfractaires au capitalisme vont changer d'avis....

Comment rationnellement et en toute quiĂ©tude peut on refuser un chèque de 3 millions d'euros ?

De nombreux chefs d'entreprises jurent que la motivation financière n'est pas du tout première....mes interventions (du porteur de projet au dirigeant de PME-PMI de 700 personnes) m'incline plutôt à infirmer cette déclaration.

Quelque soit les projets (croissance externe, diversification, programme de R/D, création ex nihilo...) la motivation financière est extrêmement présente pour l'entreprise mais également pour son dirigeant

Sinon comment expliquer la duretĂ© des nĂ©gociations salariales en fin d'annĂ©e dans les PME-PMI ? seulement pour des contraintes liĂ©es Ă  la concurrence ?

Peut être que finalement j'ai tort, il faudrait que je revois mon prisme car pour certain la motivation financière est vraiment éloignée...

Mais alors pourquoi ?

Peut être simplement parcequ'ils ont dépassé ce stade..à lumière d'un Maslow, ils ont dépassé la crainte de la pénurie financière, et maintenant ils sont libres de ne plus considérer cette motivation.

ou alors ils ont vraiment un mental particulier..mais lequel?

Partage propulsé par Wikio
 

Le Conseil National du Numérique est il toujours une instance pertinente pour réseauter ?

businessfinance"Vous souhaiter "réseauter", rencontrer des entreprises qui comptent dans le secteur du web, des télécoms?

Alors il ne faut pas rater toutes les manifestations liées au Conseil National du Numérique."

VoilĂ  donc l'introduction de mon billet il y a trois ans lors de la constitution du Conseil National....

Quels étaient et sont d'ailleurs encore aujourd'hui les objectifs de ce Conseil National du Numérique?

Penser le développement du numérique de demain en s'appuyant sur les acteurs de terrain afin que les députés et plus globalement la sphère politique intègre mieux les problématiques de développement.

Autrement dit, avant de faire des lois (comme hadopi) il est préférable d'avoir une relation régulière entre les entreprises de la filière et les homme/femmes politiques.

Quels Ă©taient les membres fondateurs de ce Conseil ?

  • Xavier Niel (Free),
  • Giuseppe De Martino (Dailymotion.com, vice-prĂ©sident de l’Asic),
  • Marc Simoncini (Meetic.com),
  • Gilles Babinet (CaptainDash, MXP4, Eyeka),
  • Patrick Bertrand (Directeur gĂ©nĂ©ral de la Cegid et prĂ©sident de l’Afdel),
  • Jean-Baptiste Descroix-Vernier (Rentabiliweb),
  • Frank Esser (SFR, prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration Française des TĂ©lĂ©coms),
  • Emmanuel Forest (Bouygues Telecom),
  • Gabrielle Gauthey (Alcatel-Lucent),
  • Pierre Louette (Orange),
  • Daniel Marhely (Deezer.com),
  • Alexandre Malsch (Melty.fr),
  • François Monboisse (Fnac.com, prĂ©sident de la Fevad),
  • Jean-Pierre Remy (PagesJaunes.fr),
  • Marie-Laure Sauty de Chalons (AuFĂ©minin.com),
  • JĂ©rĂ´me Stioui (Directinet et Ad4Screen),
  • Bruno Vanryb (Avanquest Software, prĂ©sident du collège Éditeurs de logiciels du Syntec NumĂ©rique),
  • Nicolas Voisin (Owni).

Vous vous doutez bien qu'en terme de business, de partenariat possible ce conseil à lui seul constituait une sphère de réseau de premier choix...

On peut s'interroger pourquoi 3 ans plus tard ces membres n'y sont plus et non pas Ă©tĂ© remplacĂ©s ?

Liste des membres actuels: http://www.cnnumerique.fr/home-2/

Partage propulsé par Wikio
 

Fleur Pellerin ministre déléguée, chargée des Petites et Moyennes Entreprises me répond ?

point interrogationDans le billet "Le statut d'auto entrepreneur un véritable gâchis !" j’insistai sur la dangereuse petite musique que l'on entendait depuis plusieurs mois: à savoir la majorité des auto entrepreneurs ne créant pas de véritable entreprise la pertinence de ce statut était remise en doute.

et voici la réponse de Fleur Pellerin ministre déléguée, chargée des Petites et Moyennes Entreprises:

"Pourquoi laisser penser d’ailleurs, par je ne sais quel raisonnement Ă  courte vue et Ă©litiste, qu’il y aurait une quelconque lĂ©gitimitĂ© Ă  distinguer entre un "Entrepreneur" avec un grand E et un "entrepreneur" avec un e minuscule ? Le premier serait constituĂ© de l’ensemble des statuts classiques.

Le second renverrait Ă  l’auto-entrepreneur. Dois-je rappeler que plus de 50% des entreprises nouvellement crĂ©Ă©es proviennent du rĂ©gime de l'auto-entrepreneur ? J'ai entendu beaucoup de choses sur ce rĂ©gime, souvent aussi inexactes que blessantes. Pour ma part, je n'oublie pas ce que reprĂ©sente le statut auto-entrepreneurial qui a Ă©tĂ© Ă  l’origine de près de 4,5 Mds € de chiffre d’affaires pour l’économie française en 2011.

je veux adresser un message sans Ă©quivoque Ă  destination de toutes celles et ceux, actifs, anciens demandeurs d'emplois, seniors et parfois mĂŞme fonctionnaires qui ont rejoint les rangs de l’auto-entreprise : le Gouvernement mesure bien la contribution qui est la vĂ´tre Ă  la crĂ©ation de richesse Ă©conomique dans notre pays. Nous ne vous oublions pas. Nous nous appuierons sur vous.

Nous voici donc rassurés.

Ps: une petite précision la réponse de Fleur Pellerin n'est que la reproduction d'un communiqué de presse... je n 'ai pas eu de réponse directe....

Partage propulsé par Wikio
 

Orange.com: Un exemple de segmentation réussie en communication

  En découvrant le nouveau site Orange.com j'ai pu apprécier la singularité de sa structuration.

 Je m'explique:

Lorsque l'on communique avec un tiers il est primordial de considérer ses attentes et objectifs afin de pouvoir adapter son discours et ainsi convaincre.

Un exemple: au sein de nos pépinières d'entreprises lorsque l'on accompagne un entrepreneur pour lever des fonds dans le cadre de ses projets, il important de considérer que les attentes d'un banquier, d'un capital risqueur ou d'une collectivité locale seront différentes.

Ne pas s'adapter à son interlocuteur c'est prendre le risque de ne pas être écouté, entendu et encore pire compris !

Vous me direz que ceci est la base de la communication....tout à fait !, pourtant cela est souvent oublié: segmenter son lectorat, ses clients, ses prospects pour mieux se faire comprendre constitue une étape préalable avant toute communication qu'elle soit orale ou via un support: site internet, magazine papier, publicité.....

Cette segmentation on la retrouve sur le site Orange.com.

En effet le nouveau site Orange.com vise à renseigner les clients d'Orange, les journalistes, et les investisseurs.

Vous souhaitez suivre Orange sur les réseaux sociaux, découvrir les évènements sportifs et culturels qui font l’actualité dans le monde, être à la pointe de l’innovation ?

A partir de la page d’accueil du site vous  trouverez très facilement des raccourcis vers les différentes présences digitales du Groupe, des reportages vidéos d’Orange innovation TV ou encore le live Orange blog qui suit les évènements sportifs, cinéma, high tech, musique… Et si vous vous intéressez à la gouvernance du Groupe, sa responsabilité (risques du monde numérique, protection de l’enfance, de l’environnement) ou encore ses réseaux et activités, des espaces dédiés à ces sujets sont à votre disposition.

Vous êtes clients d'Orange ?

Orange.com  vous permet de connaître toutes les actualités du Groupe. Accessible en 5 langues, il propose différents services pour faciliter la vie de ses 224 millions de clients et bien au-delà : trouver le portail pays d’Orange en Côte d’Ivoire, devenir fan de la page Facebook d’Orange en République Dominicaine, accéder au service client mobile en Pologne…, c’est possible en quelques clics !

Lorsque l'on clique sur Client il y a une rubrique " Agir au quotidien".

Actuellement et jusqu'au 25 Octobre, il est proposé, dans différentes boutiques en France,  aux parents de suivre une mini formation sur les moyens de protéger les enfants dans leur utilisation des réseaux sociaux.

Nous le savons tous, sur ces espaces d'échange et de convivialité, les jeunes n'hésitent pas dévoiler leur vie privée. Ils ignorent le plus souvent les risques de cyberharcèlement, de piratage et surtout de perte de contrôle sur leurs données personnelles !

Des solutions simples et gratuites existent pour protéger vos enfants sur les réseaux sociaux. Un expert d'Orange les exposera lors d'une formation gratuite de 45 minutes, dans une  dizaine de boutiques Orange.

Visiblement cet atelier a du succès car c'est la troisième édition et à l'heure de l'écriture de cet article il ya déjà 7 formations qui sont fermées...maximum de participants atteint !

S'il reste encore des places suivez le lien: "Le cours des parents: Apprenez à protéger vos enfants sur les réseaux sociaux"

 

Vous êtes actionnaire du Groupe d'Orange ?

La musique, la culture, le sport, c’est bien, mais Orange n’oublie pas ses actionnaires et investisseurs en apportant en quelques clics des informations financières sur la vie du Groupe.

Ainsi vous pouvez personnaliser votre page d’accueil pour connaître en un clin d’oeil:

- le cours de l’action FTE,

- l’ensemble des documents comptables et financiers comme le rapport annuel, complet et interactif,

Vous pouvez également  suivre en direct chaque année l’assemblée générale. Et si vous n’êtes pas disponible, vous avez la possibilité de revoir ses temps forts en vidéo.

Cerise sur le gâteau, vous disposez également de publications pédagogiques comme La lettre des actionnaires ou encore « En actions, le webzine des actionnaires», pour bénéficier d’informations pointues sur votre placement.

 

Vous êtes journaliste ?

Afin de faciliter l’accès à l’information des journalistes, Orange vous permet de lire et télécharger les derniers communiqués de presse à partir d’un espace qui vous est dédié.

Besoin d’un historique ? En un clin d’oeil, vous accédez à la base de données.

Vous préférez vous abonner ou les recevoir via un flux RSS ? Un clic et c’est fait !

Et pour rester connecté à Orange en permanence, abonnez-vous au compte Twitter du service de presse à Londres ou à Paris et soyez informé en avant-première des actualités du Groupe ou à la newsletter « refresh » qui recense les dernières actus et temps forts.

Rendez-vous sur Orange.com

 

Bon allez vous êtes paré pour une découverte du portail en quelques secondes avec une petite vidéo ?

Alors laissez-vous guider...

Article sponsorisé