ALTO-STUDIO
 

Un film plastique pour recharger votre téléphone portable

rechercheWysips a élaboré des films photovoltaïques transparents qui permettent d'alimenter des équipements en énergie. Première utilisation: la recharge des téléphones portables.

La recharge via le film permet de gagner 20% d'autonomie.

Donc 2 impacts Ă  court terme pour cette innovation:

  • on diminue le volume des batteries en conservant la mĂŞme durĂ©e d'autonomie
  • on conserve le mĂŞme volume et poids de la batterie et il y a une augmentation de 20% de la durĂ©e d'utilisation.

Cette Start up est harcelée par les fabricants de téléphones portables....

Partage propulsé par Wikio
 

Le "moteurderecherche.fr" un nouvel outil pour innover

rechercheVous recherchez:

  • une compĂ©tence
  • une technologie brevetĂ©e
  • un CV ou une offre d'emploi
  • un Ă©vènement, une manifestation
  • de l'aide ou de l'information
  • un appel Ă  projets

Un moteur de recherche est Ă  votre disposition pou rĂ©pondre Ă  vos problĂ©matiques: lemoteurdelarecherche.fr facilite la mise en relation entre les entreprises et les acteurs publics de la recherche. En interrogeant simultanĂ©ment les bases de donnĂ©es existantes les plus importantes, et en proposant des outils innovants, ce site est le carrefour oĂą se rencontrent l'offre et la demande des besoins de la recherche au dĂ©veloppement : projets, partenaires, technologie, expertises, Ă©vĂ©nements...

Le site: http://www.lemoteurdelarecherche.fr/

 

Les bases de données de l’INPI en accès gratuit

businessfinanceAvant le dépôt d’un brevet ou l’enregistrement d’une marque en création, d’un dessin ou d’un modèle auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), il est utile de vérifier s’ils sont bien disponibles et ne font pas déjà l’objet d’une protection en matière de propriété industrielle.

Il est dĂ©sormais possible d’effectuer gratuitement des recherches sur :

  • les marques en vigueur en France, qu’elles soient françaises, communautaires ou internationales,
  • les marques françaises qui ne sont plus en vigueur depuis 1976, c’est-Ă -dire les marques non renouvelĂ©es, celles ayant fait l’objet d’une renonciation, d’un rejet total ou d’un retrait,
  • les dessins et modèles français enregistrĂ©s depuis 1910 (et internationaux depuis 1979),
  • les brevets français et europĂ©ens dĂ©livrĂ©s depuis 1978,
  • les demandes de certificats complĂ©mentaires de protection (CCP) dĂ©posĂ©es Ă  l’INPI depuis 1993 et publiĂ©es,
  • les dĂ©cisions de jurisprudence concernant les brevets, marques, dessins et modèles.

Ces services se substituent Ă  ceux prĂ©cĂ©demment payants sur internet et minitel : Icimarques et Plutarque.

Recherche en ligne sur les bases de données de l’INPI Institut national de la propriété industrielle (INPI)

 

Connaissez vous le Manuel d'Oslo ?

rechercheLe manuel d'OSLO est souvent cité au sein des réseaux liés à l'innovation; en effet ce manuel a définit notamment quelques concepts comme:

  • Innovation de produit : introduction sur le marchĂ© d'un produit (bien ou service) nouveau ou significativement amĂ©liorĂ© au regard de ses caractĂ©ristiques essentielles.
  • Innovation de procĂ©dĂ© : mise en Ĺ“uvre d'un procĂ©dĂ© de production, d'une mĂ©thode de distribution, d'une activitĂ© de soutien ou de support nouveaux ou significativement amĂ©liorĂ©s pour les biens ou services.
  • Innovation d'organisation : mise en place d'un nouveau mode de fonctionnement, d'une nouvelle mĂ©thode d'organisation du travail ou des relations externes qui doit rĂ©sulter de dĂ©cisions stratĂ©giques prises par la direction.
  • Innovation de marketing : mise en Ĺ“uvre de concepts ou de stratĂ©gies de vente nouveaux ou qui diffèrent significativement des mĂ©thodes de vente existant auparavant.
  • Innovation technologique : concept rĂ©duit aux innovations de produits et de procĂ©dĂ©s.
 

Toutes les inventions ne sont pas brevetables...et bénéficier d'un pré diagnostic gratuit de l'INPI

rechercheBeaucoup d'entrepreneurs ont le réflexe BREVET...sauf qu'invention ne rime pas automatiquement avec brevet...En la matière le chemin est tortueux...car pour qu'il y ait brevet il faut prouver qu'à une problématique technique il y a une nouvelle réponse technique qui peut être un produit ou un procédé.

Notons qu'une idée ne peut pas être protégée, par contre les solutions techniques que vous allez mettre en œuvre peuvent être brevetées.

Pour être plus précis pour qu'il y ait brevet il faut:

1 - que la solution soit nouvelle

L'entrepreneur doit vérifier que son invention apporte une nouveauté par rapport à l'état de l'art de la technique au jour du dépôt auprès de l'INPI.

Ce faisant il doit vérifier qu'aucune communication écrite ou orale (lors d'un colloque..) n'a fait référence à son invention. D'une manière générale toute communication publique qui aurait été réalisée avant la date de dépôt rendra caduc la demande de brevet.

Notons qu'il peut y avoir une certaine ironie dans votre démarche: supposé que lors d'une conférence de presse, ou même lors d'une mini conférence vous parlez de votre invention...et le lendemain vous prenez la direction de l'Inpi pour déposer votre brevet...Vous pouvez faire demi-tour !!! car il y aura bien eu une communication publique avant votre dépôt et même si elle vient de vous et que vous êtes l'auteur de l'invention le dépôt ne sera pas recevable.

Par conséquent, jusqu’au dépôt, vous devez garder un secret absolu sur votre invention. Dans le cadre de négociations commerciales avant le dépôt, vous devrez ainsi vous assurer que votre partenaire ne divulguera pas l’invention en lui faisant signer un accord de confidentialité.

Une solution: L’enveloppe Soleau qui permet de dater, tout en gardant le secret, vos projets et vos inventions en cours :

  • avant de contacter un futur partenaire financier, industriel ou commercial, si l’idĂ©e ou le projet n’est pas encore concrĂ©tisĂ©, et de nĂ©gocier des accords confidentiels faisant mention de votre enveloppe ;
  • avant de dĂ©poser un brevet d’invention, si l’inventeur souhaite achever la mise au point de son projet (un nouveau produit, une amĂ©lioration apportĂ©e Ă  un produit, un procĂ©dĂ© innovant) ;
  • en phase de recherche et dĂ©veloppement, pour protĂ©ger les travaux et minimiser les consĂ©quences d’éventuelles indiscrĂ©tions…

Pour vous aider dans votre dĂ©marche de dĂ©pĂ´t de brevet, dans chaque rĂ©gion vous disposez des services de l'ARIST (Agences RĂ©gionales d’Information StratĂ©gique et technologique). Les conseillers des Agences RĂ©gionales d’Information StratĂ©gique et technologique analysent les projets de l’entreprise en tenant compte de son environnement technologique et concurrentiel. Ils aident les PME-PMI Ă  mieux maĂ®triser l’information utile au dĂ©veloppement de nouveaux produits et services dans diffĂ©rents domaines dont :

  • Recherches d'antĂ©rioritĂ© : s'assurer que votre invention est nouvelle, brevetable et que vous pouvez l'exploiter librement.
  • Etats de la technique : dĂ©couvrir des technologies proches, identifier la concurrence et Ă©tablir un Ă©tat de l’art

Notons qu'en Languedoc Roussillon le Conseil Régional via la procédure A.R.A (Aide à la Recherche d'Antériorité) prend en charge 100% du coût d'intervention de l'ARIST pour les entreprises de moins de 1 année d'existence ou les porteurs de projet (futur créateur) suivis par un réseau d'accompagnement.

2 - que l'on puisse constater de l'inventivité

Et là est posée la problématique: à partir de quel niveau considère t-on qu'il y a inventivité? Visiblement pour qu'il y ait inventivité il est nécessaire:

  • que vos solutions techniques sortent des schĂ©mas connus, qu'elles ne soient pas Ă©videntes aux yeux des "hommes du mĂ©tier", c'est Ă  dire Ă  des personnes proches de votre mĂ©tier, de vos compĂ©tences.
  • qu'il ne s'agisse pas simplement de l'assemblage de solutions techniques prĂ© existantes

3 - qu' une application industrielle soit possible

Un exemple de demande de brevet non éligible explicitée par l'INPI avec le crayon gomme

Imaginons que le crayon gomme ne soit pas encore créé. Vérifions s’il répondrait aux conditions de brevetabilité.

  • La solution technique rĂ©pond-elle Ă  un problème technique ? Oui.
  • Est-elle susceptible d’application industrielle ? Oui, on peut fabriquer des crayons gomme.
  • Est-elle nouvelle ? On peut le supposer si son inventeur ne l’a pas divulguĂ©e avant de dĂ©poser sa demande de brevet.
  • Mais y a-t-il activitĂ© inventive ? Non, car le crayon et la gomme Ă©taient connus Ă  la date du dĂ©pĂ´t. Il Ă©tait alors Ă©vident, pour l’homme du mĂ©tier (c’est-Ă -dire le fabricant de crayons), de juxtaposer un crayon et une gomme pour Ă©crire et gommer avec le mĂŞme outil.

Les conditions de la brevetabilité du crayon gomme ne sont donc pas réunies.

Pour terminer vous pouvez bénéficier d'un pré diagnostic gratuit de l'Inpi:

Si vous avez placĂ© l'innovation au cĹ“ur de votre entreprise et vous voulez protĂ©ger vos crĂ©ations ? Brevets, marques, modèles… ou alors Ă©valuer le potentiel de votre entreprise demander Ă  l’INPI un prĂ©-diagnostic gratuit.

Rapide et confidentiel, ce service vous permet d’avoir une vision claire sur les protections possibles de vos innovations. Il vous donne des pistes d’action concrètes pour mettre en œuvre ou optimiser votre stratégie de propriété industrielle.

Pour en bĂ©nĂ©ficier une inscription en ligne est requise, alors cliquer sur : PrĂ© diagnostic de l'Inpi