ALTO-STUDIO
 

Un brevet français plus attractif

busineefinanceUn ensemble de mesures en faveur de la propriété intellectuelle est entré en application le 1er mai pour inciter les entreprises de moins de 1 000 salariés à déposer des brevets en France.

Le taux de réduction sur les principales redevances liées au dépôt de brevets français passe de 25 à 50 %.

L'Institut national de la propriété industrielle (Inpi) étend désormais cette réduction aux entreprises employant moins de 1 000 salariés. Cette mesure dont l'objectif est d'inciter les entreprises moyennes à protéger et valoriser leurs innovations s'ajoute à celles qui ont été prises par la France pour promouvoir le brevet européen.

L'accord de Londres, entré en vigueur le 1er mai dans 13 Etats européens*, prévoit en effet que toutes les entreprises déposant un brevet européen bénéficieront du nouveau régime simplifié de traduction des brevets européens déposés en français, anglais, allemand, mais sans obligation de traduction des descriptions de l'invention dans chacune des langues européennes. Les entreprises feront ainsi une économie de 25 à 30 % sur les traductions de leurs brevets européens.

-*Allemagne, Danemark, France, Islande, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Suisse.

 

Software Business Angels: un réseau de Business Angels sur la filière logiciel

AngelmicrosoftEn novembre 2007 nous avions abordé la création d'un nouveau réseau de business angels: Software Business Angels

La mission de ce pool consiste à fédérer tous les Business Angels français ou étrangers intéressés par l'nvestissement dans le secteur du logiciel, puis d'aller à la rencontre des entreprises innovantes, en quête de financement d'amorçage (phase de conception de la première version bêta, de dépôt du brevet...).

Ce réseau d'investissement coexistera avec ceux présents sur tout le territoire national. Sachant que ces derniers ne sont pas thématiques mais géographiques ( les membres d'un réseau local investissement sur des projets liés à leur département voire à leur région).

Ce faisant le Président Software Business Angels, monsieur Guy Gourevitch, indique que pour les projets logiciels cette nouvelle structure jouera le rôle de porte d'entrée permettant dans un second temps:

  • d'orienter l'entrepreneur sur le rĂ©seau local compĂ©tent
  • d'investir Ă©ventuellement en parallèle avec le rĂ©seau local.

Plus d'informations: www.softwarebusinessangels.com

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

Barack Obama un candidat noir ou plutĂ´t "vert" ?

usaLe capital risque fait irruption dans la campagne électorale américaine.

Barack Obama s'il est élu souhaite lancer une plan de 150 milliards de dollars sur 10 ans pour stimuler le développement des technologies propres.

Le candidat démocrate veut créer un fonds d'investissement spécifique aux technologies liées à l'environnement notamment la création de nouvelles énergies propres.

Une question demeure: ce fonds sera "versé" au profit de sociétés de capital risque ou alors géré directement par une ou plusieurs administrations fédérales?

Ce qui dans ce dernier cas serait une première aux USA.

 

Un bug......

clinoeilwww.capitalsocial.fr a connu quelques problèmes de connexion.....

Désolé pour ce brouillage d'onde, mon hébergeur sera condamné à lire la totalité des 471 articles de ce blog.

 

Le capital investissement d'Israël à l'Algérie...

businessfinance

Si on analyse le poids du capital investissement au sein des 11 pays de la région méditerranéenne partenaires de l'Union européenne plusieurs remarques:



  • IsraĂ«l arrive en tĂŞte avec 181 fonds dĂ©diĂ©s au capital investissement d'un montant global de plus de 16,7 milliards de dollars. L'activitĂ© capĂ®tal risque a vraiment pris de l'ampleur Ă  partir des annĂ©es 1990,
  • le Maroc est en seconde position avec 18 fonds qui reprĂ©sente 846 millions de dollars,
  • En troisième position nous avons l'Egypte qui compte 10 fonds et 611 millions de dollars en capitaux levĂ©s,
  • la Tunisie avec 9 fonds pour 64 millions de dollars arrive en quatrième position.

Les derniers de la classe régionale s'appellent Algérie, Libye, Syrie et Palestine. Ces derniers accueillent peu ou pas du tout d'activités de capital investissement.