ALTO-STUDIO
 

Le groupe TOTAL va aider à la création d'entreprises...

businessfinanceLe groupe Total décide de créer un fonds de solidarité en faveur des jeunes. D’un montant de 50 millions d’euros, il sera initialement doté de 25 millions d’euros et augmenté de 5 millions d’euros supplémentaires par an pendant cinq ans.

Le Groupe signera une première convention avec le Haut Commissariat à la Jeunesse dans les semaines à venir. Elle concernera trois programmes :

  • le financement de 10 000 permis de conduire pour les jeunes en apprentissage ;
  • la lutte contre l’échec scolaire, par l’accompagnement des enfants et de leur famille en partenariat avec l’Apfee 1, dans le cadre du programme « Coups de pouce clé » ;
  • la création d’entreprises en partenariat avec l’Adie, dans le cadre du programme CréaJeunes.

CréaJeunes est un parcours imaginé par l’Adie pour répondre à la forte volonté des jeunes des quartiers de créer leur entreprise.

Ainsi, CréaJeunes propose des conseils avant et après la création d'entreprise, adaptés au profil des porteurs de projet (appui individualisé, modules de formation très concrets, rencontres avec des chefs d'entreprise).

CréaJeunes offre également des possibilités de financement pour le démarrage de l'entreprise (éventuellement un crédit et une aide financière sous forme de prime).

2007-2009 est une phase pilote sur 6 sites (les « quartiers » dans et autour des agglomérations de Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Toulouse) avec pour objectif 1000 jeunes accompagnés.

Total soutien d'autres actions tournées essentiellement l’égalité des chances à l’école et l’accès à l’emploi, ainsi que l’aide à l’enfance. Une vingtaine d’associations et de fondations sont ses partenaires réguliers, parmi lesquels l’Apfee, l’Institut Télémaque, Sciences Po (lycée expérimental), l’Adie, Nos quartiers ont des talents ou encore la Chaîne de l’espoir.

 

Où trouver en ligne les indices utiles aux entreprises ?

Carte de la franceLes entreprises peuvent trouver en ligne tous les indices professionnels, mis à jour en temps réel, qui peuvent leur être utiles par exemple pour indexer des contrats (notamment les contrats de travail).

Sont ainsi consultables :

   * les indices de prix de production, ou d’importation, de l’industrie et des services,
   
   * les indices de prix agricoles et des cours internationaux des matières premières,
   * les indices des prix à la consommation,
   * les index nationaux des prix du bâtiment,
   * l’indice du coût de la construction,
   * le coût horaire du travail et les salaires horaires.

Depuis mars 2009, ces indices sont exprimés selon la nomenclature CPF rév. 2, entrée en vigueur au 1er janvier 2008, base et référence 2005.

Indices pro : base de données des indices professionnels Insee

 

Le CEA un laboratoire public qui stimule la création de start up

businessfinanceSaviez vous que le CEA (Commissariat à l'énergie atomique) est également un acteur important dans la valorisation de la recherche via la création ou le développement d'entreprises?

En effet les laboratoires du CEA ont généré la création de 104 entreprises innovantes dans différents secteurs: l'énergie, les NTIC, les biotechnologies et les nanotechnologies. Par exemple la société ST Microelectronics est issue de ce groupe de recherche français.

Ce centre de recherche stimule le lancement de nouveaux projets avec une démarche économique assumée en mobilisant des incubateurs internes et un fonds de capital risque (plus de 10 millions d'euros investis) qui permet au CEA de posséder au minimum 15% du capital des entreprises financées.

En moyenne le CEA dépose entre 300 et 400 brevets par an.

Cette politique de transfert de technologie vers des entreprises avec le CEA Valorisation ( Régis Saleur comme directeur général) n'est pas dénuée de logique financière puisque via ses contrats de licence de brevets en 2007 le CEA a perçu 24 millions d'euros.

Ce qui est intéressant dans la démarche du CEA c'est la prise en compte d'intérêts contradictoires. En effet si l'on se place du point de vue d'un laboratoire de recherche laisser partir un ingénieur avec un savoir faire qui a été développé en interne pendant de nombreuses années n'est pas forcément très motivant pour l'équipe qui reste et son directeur. Afin éviter ce type de frein lorsque le CEA vend ses actions via son fonds de capital risque, la plus value est reversée directement au laboratoire....

Cette démarche d'essaimage de projet n'est pas l'apanage du CEA d'autres groupes proposent les mêmes prestations comme France Télécom ou officie votre serviteur sous la forme de coaching de créateurs...cela me donne une idée pour un prochain article...

 

Vos prochaines vacances chez Google?

Ci-dessous une vidéo qui présente de manière "fun" le siège de Google...

Venez visiter le Googleplex avec du sable pour du beach volley,des piscines, des salles de sport, de la verdure....

Vue chez Presse citron

 

Concours National d'Aide à la Création d'Entreprises de Technologies Innovantes: Remise des prix le 26 juin 2009...je serai présent

Carte de la franceDepuis 1999, le ministère chargé de la recherche œuvre pour favoriser la création d'entreprises innovantes et renforcer le soutien à l'innovation. Dans ce cadre, le concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes a été créé à l'initiative du ministère chargé de la recherche.

Depuis, il a été reconduit chaque année et est devenu une pièce majeure du dispositif de soutien à l'innovation.

Son objectif est de détecter, de faire émerger et se développer des projets de création d'entreprises s'appuyant sur des technologies innovantes en récompensant les meilleurs d'entre eux grâce à un soutien financier et à un accompagnement adapté.

Deux types de projets de création d'entreprises ont été présentés:

  • Les lauréats «en émergence» reçoivent, à titre personnel, une subvention d'un montant maximum de 45.000 € pour financer jusqu'à 70 % des prestations nécessaires à la maturation de leur projet et à l’établissement de la preuve du concept.
  • Les entreprises créées par les lauréats «création-développement» bénéficient d'une subvention d'un montant maximal de 450.000 €, destinée à financer jusqu'à 60 % du programme d'innovation de l'entreprise.

Le processus de sélection

Déposés dans les directions régionales d'OSEO, les projets font l'objet d'expertises approfondies d'OSEO et d'un réseau d'expertise externe.

La sélection des lauréats « en émergence » est depuis le concours 2007 sous la responsabilité des jurys régionaux après harmonisation nationale.

La sélection des lauréats "création-développement" s'effectue en deux temps: les jurys régionaux présélectionnent les meilleurs projets de leur région parmi lesquels le jury national choisit les lauréats "création-développement"

Les porteurs des projets les plus prometteurs peuvent être contactés pour des entretiens avec le réseau d'expertise externe.

Les jurys régionaux et le jury national sont composés de personnalités du monde industriel, de la recherche, de la finance choisis pour leurs connaissances et leur expérience de la création d'entreprise de technologies innovantes. Plutôt généralistes, leurs compétences couvrent cependant tous les secteurs technologiques.

Le jury national du concours a été présidé par les personnalités suivantes :

   * Jean-Louis Beffa, PDG de Saint-Gobain (1999 et 2000)
   * Anne Lauvergeon, PDG d'Areva (2001 et 2002)
   * Jean-François Dehecq, PDG de Sanofi/Aventis (2003)
   * Denis Ranque, PDG de THALÈS (2004 et 2005)
   * Dominique Costantini, PDG de Bioalliance Pharma (2006, 2007 et 2008)

Le ministère chargé de la recherche assure le pilotage du concours, en définit les orientations et en est le principal financeur (à l’exception des années 2005 à 2008 pendant lesquelles l’ANR en a détenu l’essentiel du budget).

Oséo innovation est mandatée par convention annuelle pour assurer l'organisation du concours en région, l'instruction et le versement des aides aux lauréats et participe également au financement du concours sur ses fonds propres.

La Remise des prix aura lieu le 26 juin 2009 et je serai probablement présent....