ALTO-STUDIO
 

Vous cherchez des business angels...voici quelques noms (suite)

Business angelsComme vous le savez il est difficile d'identifier des business angels, pour une simple raison: ils disposent d'un patrimoine suffisamment conséquent que le vieil adage "pour vivre heureux vivons
caché "prend tout son sens
.

Alors voilà, pour vous entrepreneurs ou futurs entrepreneurs je vous propose une liste de personnes ayant les capacités financières de vous accompagner ( il sera indiqué leur revenu).

A vous de jouer: voici la liste des futurs business angels

 

Qui veut acheter un joueur de football ?

coojixDepuis plusieurs mois fleurissent des projets web destinés à mettre en relation une offre et une demande.

L'imagination n'ayant aucune limite nous devons la création d'une plateforme tout à fait originale qui nous vient de nos amis Outre-Rhin: une équipe a créée une bourse aux transferts sur Internet de joueurs de football.

Vous êtes un joueur allemand de football plutôt dans une division inférieure et le mercato commence le 1er pour ce terminer le 31 janvier... Au lieu d'attendre patiemment à côté du téléphone vous pouvez maintenant utiliser le service Coojooxi.

Vous mettez en ligne votre profil avec un film présentant vos savoirs faire et réalisation avec comme objectif qu'un sélectionneur utilise la plateforme pour identifier une nouvelle recrue.

Pour argumenter sa démarche l'un d'un créateur du site Axel Siebenkittel indique que «De nos jours sans contacts on n'arrive à rien professionnellement. Cela vaut évidemment aussi pour le foot».

Ce dernier souhaite que cette plateforme devienne «une base de données» pour les joueurs et les entraîneurs ou dirigeants de club.

Notons qu'aux joueurs en recherche de club est également proposé des conseils d'anciens professionnels afin qu'ils réalisent un film de qualité tant au niveau de la forme que du fonds ( types de passes, sélection des meilleurs tirs...)

Selon le créateur le marché potentiel est important car en division inférieure (D3, D4 et D5) il y a 6,5 millions de joueurs et chaque année 1,7 millions changent de club.

Pour les dirigeants de clubs, cette bourse aux joueurs peut faciliter leur mission de sélection: «La recherche de joueurs s'avère malheureusement souvent très longue et difficile», explique l'ancien entraîneur de Dortmund, Jürgen Röber, l'un des «parrains» du site dont l'utilisation est pour le moment gratuite.

«Or la découverte de joueurs relève souvent du hasard» d'où l'intérêt de ce type de promotion, ajoute-t-il.

Et ce d'autant que ce que veulent d'abord voir les dirigeants, c'est comment le joueur joue et se comporte sur le terrain. Pas facile quand on est à l'autre bout du pays et qu'on ne peut effectuer, comme les dirigeants de clubs célèbres, de tournées mondiales pour observer de futurs poulains.

Certains experts du ballon rond estiment toutefois que l'avenir d'une telle plate-forme Internet est limité dans la mesure où les talents prometteurs n'ont pas à faire leur promotion. Au contraire ce sont les clubs qui viennent les chercher.

Les dirigeants de Coojooxi, dont le nom vient du chinois «cujuxi» («jouer avec un ballon») ont donc décidé d'élargir leur offre et comptent s'étendre en Afrique et en Amérique du Sud.

Billet Ă  partir de cyberpresse

 

Le rapport ATTALI complet

attaliMonsieur ATTALI (ancien conseiller spécial de François Mitterrand) et 41 personnalités ont déposé auprès de monsieur Nicolas SARKOZY mercredi dernier leur rapport contenant:

  8 ambitions,
20 propositions fondamentales,
318 propositions.

Si vous souhaitez lire le rapport complet suivez le guide:

Rapport de la Commission pour la libĂ©ration de la croissance française : 300 dĂ©cisions pour changer la France.

 

Record historique de création d'entreprises en 2007

Carte de la franceLa ministre de l'économie et des Finances et le secrétaire d'Etat aux Entreprises se sont félicités du nombre record de créations d'entreprises en 2007.

Selon Christine Lagarde et HervĂ© Novelli, deux records historiques ont Ă©tĂ© battus : le nombre de crĂ©ations sur un an Ă  321.478 (+13%) et sur un mois Ă  28.841 (en donnĂ©es CVS).

Ces indicateurs "reflètent le regain de confiance économique et d'esprit d'entreprise dans notre pays", déclarent-ils dans un communiqué commun.

"Ils notent avec satisfaction que les bénéficiaires de l'aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d'entreprises (Accre) sont en très forte augmentation par rapport à 2006 (+42% sur les 11 premiers mois)".

Christine Lagarde et Hervé Novelli promettent de continuer à soutenir le mouvement de créations d'entreprises.

Source: Reuters

 

En avant première les premières propositions du rapport ATTALI

attaliMonsieur ATTALI (ancien conseiller spécial de François Mitterrand) et 41 personnalités doivent remettre mercredi le rapport contenant:

  8 ambitions,
20 propositions fondamentales,
318 propositions.


Vous trouverez ci-dessous les 8 ambitions et 20 propositions:

1- Préparer la jeunesse

  • Se donner les moyens pour que tout Ă©lève maĂ®trise avant la fin de la sixième le français, la lecture, l'Ă©criture, le calcul, le travail de groupe, l'anglais et l'informatique.
  • Constituer 10 grands pĂ´les d'enseignement supĂ©rieur et de recherche autour de 10 campus, rĂ©els et virtuels, fixant les conditions d'excellence de l'ensemble du système de formation supĂ©rieur et de recherche.
  • Redonner Ă  la France tous les moyens -dont ceux de la recherche- pour prendre une place de premier rang dans les secteurs de l'avenir : numĂ©rique, santĂ©, Ă©cologie, tourisme, etc.

2- Devenir champion de la nouvelle croissance

  • Mettre en chantier dix Ecopolis, villes et quartiers d'au moins 50.000 habitants intĂ©grant technologies vertes et technologies de communication.
  • Entreprendre dès maintenant la mise en place du très haut dĂ©bit pour tous, Ă  domicile, dans l'espace numĂ©rique et dans l'administration.
  • Mettre en place les infrastructures nĂ©cessaires (ports, aĂ©roports et place financière) et accroĂ®tre l'offre et la qualitĂ© du logement social.

3- La compétivité des entreprises

  • RĂ©duire les dĂ©lais de paiement des PME par l'Etat et par les grandes entreprises Ă  un mois Ă  compter de la livraison et Ă  dix jours pour la TVA.
  • CrĂ©er par redĂ©ploiement une agence guidant les TPE / PME de moins de 20 salariĂ©s dans leurs dĂ©marches administratives, en leur adressant des rĂ©ponses engageant l'ensemble des administrations.

4- La société du plein emploi

  • Renvoyer l'essentiel des dĂ©cisions sociales Ă  la nĂ©gociation en modernisant les règles de reprĂ©sentativitĂ© et de financement des organisations syndicales et patronales.
  • Mobiliser tous les acteurs pour l'emploi des jeunes et imposer Ă  toutes les entreprises et collectivitĂ©s publiques de prĂ©senter chaque annĂ©e un bilan de la diversitĂ© par âge, par sexe et par origine.
  • RĂ©duire le coĂ»t du travail pour toutes le entreprises en transfĂ©rant une partie des cotisations sociales vers la CSG et la TVA.
  • Laisser Ă  tout salariĂ© le libre choix de poursuivre une activitĂ© sans aucune limite d'âge en bĂ©nĂ©ficiant, Ă  compter de 65 ans, d'une augmentation proportionnelle de sa retraite et en levant les obstacles aux cumuls emploi-retraite, et tous les dispositifs de prĂ©-retraite.

5- Réduire les privilèges, favoriser la mobilité

  • Aider les commerçants et les fournisseurs indĂ©pendants Ă  prendre part Ă  la concurrence tout en restaurant la libertĂ© des prix et d'installation de tous les acteurs de la distribution, de l'hĂ´tellerie et du cinĂ©ma.
  • Ouvrir très largement les professions rĂ©glementĂ©es Ă  la concurrence sans nuire Ă  la qualitĂ© des services rendus.
  • Encourager la mobilitĂ© gĂ©ographique et la mobilitĂ© internationale (par une procĂ©dure plus souple de dĂ©livrance de visas aux Ă©tudiants, aux chercheurs, aux artistes, etc).

6- Créer des sécurité nouvelle

  • ConsidĂ©rer la formation de tous les chercheurs d'emploi comme une activitĂ© nĂ©cessitant rĂ©munĂ©ration sous forme d'un " contrat d'Ă©volution ".
  • SĂ©curiser la rupture amiable du contrat de travail.

7- Garantir la croissance

  • CrĂ©er des agences pour les principaux services au public, et faire Ă©valuer tout service public par des organismes indĂ©pendants.
  • Renforcer les rĂ©gions et les intercommunalitĂ©s en faisant disparaĂ®tre en 10 ans l'Ă©chelon dĂ©partemental.

8- Ne pas mettre mettre le niveau de vie d'aujourd'hui à la charge des générations futures

  • RĂ©duire dès 2008 la part des dĂ©penses publiques dans le PIB. Cette rĂ©duction devra atteindre 1% du PIB Ă  partir de 2009, soit 20 milliards d'euros de rĂ©duction par rapport Ă  la tendance, par an pendant 5 ans.