ALTO-STUDIO
 

Premier investissement du Fonds National d’Amorçage dans Inserm Transfert Initiative

businessfinanceIl y a quelques mois a été créé Le Fonds National d’Amorçage (FNA) afin de soutenir les entreprises qui développent des innovations technologiques, porteuses d’avantages compétitifs, créatrice d’emplois et d’activité économique en leur apportant des fonds propres.

Le fonds est doté de 400 millions d'euros gérés par la Caisse des Dépôts et Consignation avec 6 secteurs prioritaires de financement:

  • la santĂ©,
  • l’alimentation,
  • les biotechnologies,
  • les nanotechnologies et les Ă©cotechnologies.

Le fonds n'investit pas directement dans des entreprises mais dans 15 à 20 fonds d’amorçage gérés par des équipes de gestion professionnelles qui réalisent eux-mêmes des investissements dans des jeunes entreprises innovantes en phase d’amorçage et de démarrage.

En résumé le FNA finance des sociétés de capital investissement (logiquement qui font de l'amorçage) qui investissent directement dans des entreprises.

Le Fonds National d’Amorçage (FNA) vient d'investir dans Inserm Transfert Initiative, société d’investissement en amorçage spécialisée en sciences de la vie et en santé.

Inserm Transfert Initiative a été créée en 2005 en partenariat avec Inserm Transfert, CDC Entreprises, Sofinnova Partners et Natexis Venture Selection pour pallier le manque de financement des sociétés de biotechnologies issues de la recherche académique. En quelques années, la stratégie d’Inserm Transfert Initiative a permis de structurer un portefeuille qui compte aujourd’hui 14 entreprises.

Depuis sa création, Inserm Transfert Initiative a pour vocation d’investir très en amont dans des entreprises innovantes de biotechnologies en s’appuyant plus particulièrement sur les domaines d’excellence de la recherche de l’Inserm et sur l’expertise d’Inserm Transfert.

En réalisant une augmentation de capital de 33,5 millions d’euros, Inserm Transfert Initiative devient la première société d’amorçage et de pré-amorçage en sciences de la vie adossé à un organisme de recherche publique en France.

Au travers de cette opération l’ambition d’Inserm Transfert Initiative est d’accompagner la croissance de 15 à 20 nouvelles entreprises en investissant un montant moyen de 2 millions d’euros par entreprise sur une période de cinq ans.

Trois acteurs institutionnels de rĂ©fĂ©rence participent Ă  l’augmentation de capital d’Inserm Transfert Initiative : L’Etat via le Fonds National d’Amorçage (15 millions d’euros) qui est gĂ©rĂ© par CDC Entreprises dans le cadre du programme d’investissements d’avenir, CDC Entreprises au titre du Programme FSI France Investissements (5 millions d’euros) et Inserm/Inserm Transfert (5 millions d’euros).

A leur coté et dans un modèle de partenariat ambitieux public/privé, l’assureur lyonnais Sham et plusieurs grands laboratoires pharmaceutiques français et internationaux – Abbott, Boehringer Ingelheim Venture Fund, GlaxoSmithKline, Ipsen, LFB Biotechnologies, MSD France, Sanofi – participent également à l’augmentation de capital d’Inserm Transfert Initiative, pour un montant total de 8,5M€.

Partage propulsé par Wikio
 

Banque Postale et Oséo renforcent leur action pour financer les entreprises

Carte de la franceLa Poste devient vraiment une banque, en effet l'établissement a obtenu l'agrément de l'autorité de contrôle pour commercialiser des offres de crédit aux entreprises.

De plus un accord avec Oséo a été signé pour assurer une plus large diffusion du PCE (Prêt à la création d'entreprise).

Au-delà du PCE, Oséo mettra à la disposition de la Banque Postale et de ses clients entreprises son savoir-faire et son expertise dans le domaine du financement et de la garantie des risques et garantira à hauteur de 50% ou 70% les prêts octroyés par la filiale de La Poste.

Partage propulsé par Wikio