ALTO-STUDIO
 

Des chefs d'entreprises financent d'autres chefs d'entreprises

businessfinance Depuis un peu plus de deux ans des nouveaux acteurs du financement en fonds propres sont apparus: ils sont constitués d'entrepreneurs.

Par exemple:

  • Kima Ventures une structure lanc√©e par Xaviel Niel (Iliad) et J√©r√©mie Berrebi (Zlio) qui intervient en amor√ßage
  • Ja√Įna Capital cr√©√© par Marc Simoncini, le fondateur de Meetic et qui intervient sur le premier tour table juste apr√®s la phase d'amor√ßage.

Dans le dernier barom√®tre Chausson Finance est mis en lumi√®re ces nouveaux fonds qui interviennent un peu plus t√īt que les capitaux risqueurs. Avec un b√©mol quand m√™me. Par exemple le fonds Isa√Į fond√© fin 2008 par Pierre Kosciusko-Morizet, Geoffroy Roux de Bezieux, St√©phane Treppoz et trois "institutionnels" (Cr√©dit Mutuel Ark√©a, CDC Entreprises et XAnge Private Equity) se comporte plut√īt comme les soci√©t√©s de capital-risque classiques √† savoir le business doit d√©j√† disposer d'un chiffre d'affaires suffisant, le business model doit √™tre valid√©.

Quelques exemples de fonds d'entrepreneurs ax√©s internet: Ja√Įna, Isa√Į, Kima, Newfund et Aurinvest

Quelques exemples de fonds d'entrepreneurs plus généralistes:Time Equity Partners, CapHorn Invest ou Hi-Inov

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

Partage propulsé par Wikio
 

Vous cherchez un business angel: contactez le président excecutif de Google, Eric Schmidt

DollarsIl y a peu j'écrivais un billet peu optimiste sur le développement des business angel en France: "News Business angel: mauvaise nouvelle pour le financement des jeunes entreprises"

Plusieurs explications été évoquées dont le manque d'argent de la part des dirigeants d'entreprises pour investir dans d'autres sociétés.

J'en connais un qui n'a pas ce type de problème c'est le Président Excecutif de Google, Eric Schmidt, qui il y a quelques mois a vendu des actions pour un montant d’environ 1,45 milliard de dollars ce qui fera passer sa part dans le capital de Google de 2,8 % à 2,1 %.

et oui il vient D'ENCAISSER 1,45 MILLIARDS DE DOLLARS!!!!

Une petite BIO ?

Depuis qu'il a rejoint Google en 2001, Eric Schmidt a contribué à faire d'une start-up de la Silicon Valley un leader mondial des technologies. En tant que président exécutif, il est en charge des affaires extérieures de Google (partenariats, relations commerciales et gouvernementales, et leadership éclairé en matière de technologies). Il conseille également le PDG et les dirigeants senior sur les affaires commerciales et la politique de l'entreprise.

Entre 2001 et 2011, Eric Schmidt a occup√© le poste de pr√©sident directeur g√©n√©ral de Google, supervisant la strat√©gie commerciale et technique de l'entreprise aux c√īt√©s des fondateurs Sergey Brin et Larry Page. Sous sa direction, Google a consid√©rablement d√©velopp√© son infrastructure et diversifi√© ses produits tout en conservant une forte culture de l'innovation.

Avant de rejoindre Google, Eric Schmidt était PDG de Novell et directeur technique de Sun Microsystems, Inc. Avant cela, il a fait partie de l'équipe de recherche du Xerox Palo Alto Research Center (PARC) et a occupé des postes chez Bell Laboratories et Zilog.

Eric Schmidt a obtenu une licence d'ingénierie électrique à l'Université de Princeton, ainsi qu'un master et un doctorat en informatique à l'Université de Berkeley, en Californie.

Partage propulsé par Wikio
 

News Business angel: mauvaise nouvelle pour le financement des jeunes entreprises

DollarsComme vous le savez, cher lecteur de ce blog, le financement des jeunes entreprises en phase d'amor√ßage technologique ou commerciale me tient particuli√®rement √† cŇďur. Le salut pouvait venir via les business angels: Ces particuliers qui investissent une partie de leur patrimoine (en g√©n√©ral moins de 5%) dans le financement des projets de d√©veloppement d'entrepreneurs.

ET bien si ces pompiers du financement ne sont pas assez nombreux (les évaluations étant diverses de 4 000 à 8 000) cela ne semble pas s'améliorer si on en croit le sondage de l'entreprise.com.

Ce sondage a été réaliséauprès des 2 000 dirigeants représentant les entreprises de croissance. Ils constituent la communauté Oséo Excellence.

Les principaux enseignements:

  • Seulement 2% des dirigeants ont une activit√© de business angel.

Au final 16% ont financé plus ou moins régulièrement des entreprises. Et sur leurs investissements rien n'indique que le financement de la phase de création soit prépondérante.

La faiblesse de ce 16% est étonnante car ces entreprises de croissance sont également confrontées à des problématiques de financement. Par nature elles doivent en permanence trouver des sources des financements pour conserver l'avance sur le marché.

Leurs dirigeant sont donc sensibilisés à la problématique du financement.

Cela pose une question liée à la solidarité, au soutien entre dirigeants...à la véritable existence d'une communauté...

Quels sont les principaux frein pour expliquer cette faible implication ?

  • Le manque d‚Äôargent: la plupart des dirigeants pr√©f√®rent investir leur argent dans leur soci√©t√©. Ils sont leur propre business angel.
  • Le manque de temps
  • Investir dans des entreprises suppose un savoir faire qu'ils n'ont pas. √Ä noter que le terme de ‚Äúbusiness angel‚ÄĚ n'est pas connu de tous les dirigeants‚Ķ

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

Facile de financer son entreprise innovante aux USA ?

businessfinance Savez-vous que les deux fondateurs de GOOGLE n'auraient probablement pas connu la réussite actuelle sans deux business angels providentiels:

  • un professeur d'universit√© qui leur a apport√© 200 000$
  • le Pr√©sident de SUN (Andy Bechtolsheim) qui apr√®s quelques heures de pr√©sentation du projet a fait un ch√®que de 100 000$.

On ne peut qu'√™tre songeur lorsque l'on constate qu'il existe des territoires o√Ļ les financements pour la cr√©ation d'entreprises innovantes sont plus ais√©ment mobilisables.

Il est vrai qu'aux USA il y a 400 000 personnes qui investissent, en tant que particulier, régulièrement dans le financement et la création d'entreprise, en France on en compte 8 000....

Partage propulsé par Wikio

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

Business angel: 86 millions à investir auprès d'entreprises et "un coup de grisou"

businessfinanceJa√Įna Capital le fonds d'investissement de Marc Simoncini va encore investir 86 millions d'euros dans des entreprises si l'on en croit le Journal du net.

A ce jour la plupart des investissements ont été réalisés sur des projets en phase d'amorçage comme AppsFire, Ifeelgood, Made.com,...

Le fonds ne s'interdit pas d'investir en phase de développement comme avec Lentillesmoinscheres.com et l'agence media Online Keyade.

D'ailleurs bien que ce fonds soit financ√© exclusivement par Marc Simoncini, son fonctionnement rel√®ve plus de celle d'une soci√©t√© de capital risque avec une √©quipe d√©di√©e....sauf qu'√† l'inverse des soci√©t√©s de capital risque, Ja√Įna Capital r√©alise des op√©rations dans des tr√®s jeunes entreprises.

L'équipe gestionnaire du fonds est en mesure de prendre des décisions rapidement. Le champs d'intervention est assez large avec des projets en BtoC, en BtoBtoC, dans les médias, les services e-commerce ou les applications mobiles.

Maintenant je vous propose une réflexion annexe, un coup de grizou !

Dans le Journal du net il y a une présentation des 2 gestionnaires du fonds dont voici ci-dessous un extrait:

  • Dipl√īm√©e d'HEC et d'un MBA de l'INSEAD, Marie-Christine Levet a d√©but√© sa carri√®re dans le conseil en management chez Accenture, avant de rejoindre Disney puis PepsiCo. En 1997, elle prend la t√™te de la version fran√ßaise du moteur de recherche Lycos...
  • Dipl√īm√© de l'Edhec, du DESS Droit des Affaires Paris V et d'un Executive MBA de l'INSEAD, Charles-Henry Trani√© a commenc√© sa carri√®re √† l'Assembl√©e Nationale comme assistant parlementaire. En 1997, il cofonde une web agency sp√©cialis√©e dans les sites de e-commerce. ...

S'il fallait d√©montrer que la France est p√©trie d'une culture m√©ritocratique bas√©e sur le dipl√īme preuve est fa√ģte...

Pourquoi commencer une pr√©sentation de profil par les dipl√īmes ? pour des juniors cela se con√ßoit mais pour des seniors (au sens professionnel) le dipl√īme n'a aucune importance, ce qui compte ceux sont les r√©alisations...en tout cas aux USA...

Partage propulsé par Wikio

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants: