Carte de la France Vaste sujet, surtout en cette période où les cas de burn out, de bore out, s’ajoutent semaine après semaine. Le bien-être au travail finalement, ce n’est qu’une même pièce de monnaie avec côté pile l’esprit, et côté face le corps.

Si de part de mes activités de coach et hypnothérapeute je m’intéresse au mental, au cerveau des dirigeants et salariés, la préservation du corps est aussi une donnée importante.

Pour ce faire, certaines entreprises vont aider les salariés à mieux se nourrir avec une cantine qui intègre une nourriture saine, d’autres vont proposer une salle de sport, voire des cours de 30 minutes dans les locaux à la pause déjeuner avec un professeur de sport.

Il existe même des salles réservées à la sieste.

Certains dirigeants poussent leurs salariés à faire du vélo par la mise à disposition gratuite de deux roues.

Et puis certaines entreprises prennent en compte l’impact du mobilier et de l’environnement du poste de travail.

Nous savons qu’un mobilier ergonomique permet d’éviter les troubles musculo squelettiques. Je vous invite Ă  comptabiliser le nombre d’heures que vous passez assis sur des chaises, fauteuils et autres tabourets. Et vous constaterez l’immobilitĂ© de nos vies…Nous passons beaucoup de temps presque immobiles avec des muscles qui sont mis en sommeil ou plutĂ´t mis en tension par leurs inactivitĂ©s. Ce n’est pas une immobilitĂ© relaxante ! Cela vous parle les douleurs lombaires, les torticolis ?

Nous savons que le choix de l’assise et du bureau sont importants, de même que le positionnement de l’écran de l’ordinateur, qui souvent nous obligent à baisser les yeux et la tête. Respecter les deux règles d’or, à savoir avoir le dos toujours droit et les jambes jamais croisées, sera plus facile selon le mobilier.

Certains DRH privilĂ©gient l’environnement du poste de travail avec des matĂ©riaux qui vont insonoriser au maximum les bureaux. Cette problĂ©matique du bruit, vous vous en doutez, est encore plus CRIANTE ! avec des open space.

Personnellement, ce qui m’agace c’est t’entendre le bruit du clavier d’ordinateur de mon voisin…de même que ce dernier lorsqu’il parle au téléphone.

D’ailleurs savez vous pourquoi cela nous agace ? pourquoi dans un train lorsqu’un passager discute au tĂ©lĂ©phone, cela nous Ă©nerve ?

Les neurosciences nous indiquent que cela crée un bug dans notre cerveau. En effet, ce dernier est programmé pour entendre et analyser une conversation et donc, comme quand vous jouez au tennis, lorsqu’un joueur tape la balle, vous vous attendez à ce que l’autre la renvoie. Dans notre exemple, votre cerveau entend un émetteur, votre voisin, et naturellement il s’attend à avoir la réponse. Or forcément, il ne l’entend pas.

Etant programmĂ© pour un scĂ©nario qui finalement ne se rĂ©alise pas, votre cerveau va ĂŞtre tout confusionnĂ© (le pauvre…) et pour vous le faire comprendre va jouer sur vos Ă©motions. Comment ? en appuyant sur le bouton « je suis Ă©nervĂ© », après il peut appuyer sur le bouton « taisez-vous ! » et quelque fois sur un bouton « Fout'chu!% /@…._ »

Une autre proposition pour favoriser le bien-être serait de diminuer la durée des réunions…je serais curieux de connaître sur une réunion de 2 heures combien de minutes ont vraiment été utiles…

bureau rĂ©union Pour limiter la durĂ©e, il y a une solution toute simple : faire des rĂ©unions debout… Vous achetez ce type de table... de plus de 1 mètre de hauteur et le tour est jouĂ©; tout le monde sera pressĂ© de retourner Ă  son bureau bien confortable et donc tout le monde ira Ă  l’essentiel lors de la rĂ©union.

Pour finir, sachez que je tape cet article dans mon jardin sur une chaise en bois depuis mon ordinateur portable et donc les yeux baissés, et le dos courbé…

Le prochain article aura pour thème « Comment appliquer Ă  soi ce que l’on prĂ´ne aux autres ?» (SpĂ©cial dĂ©dicace)