My business plan
Cet article a été rédigé par Angelo ARAKAZA, Juriste Droit NTIC et chef de projet chez My Business Plan



La rĂ©daction d’un business plan est parfois vue comme un passage obligĂ© pour certains crĂ©ateurs d’entreprise. Elle est aussi vĂ©cue par beaucoup comme un calvaire. Comment s’y prendre pour rĂ©diger un business plan ? Que doit contenir chaque partie ? Quelles sont les erreurs Ă  Ă©viter ?

I- Important Ă  savoir

Le business plan est un outil Ă  multiples usages:

  • Il peut ĂŞtre un outil de crĂ©ation de votre entreprise

Tout projet de création part d’une idée. Mais tout le monde sait qu’une idée ne suffit pas pour créer une entreprise. En effet, il faut tester cette idée, la structurer et la murir. C’est dans ce processus d’évaluation et de structuration que le business plan intervient. Le business plan permet au porteur de projet de mieux le structurer et de planifier les différentes étapes et objectifs du développement de son entreprise...

  • Il peut aussi ĂŞtre un efficace outil de communication pour celui qui veut faire une levĂ©e de fonds

Certains entrepreneurs voient d’un mauvais œil la levée de fonds. En effet, celle-ci présente pour eux une perte d’indépendance. Mais il faut aussi garder à l’esprit qu’une levée de fonds permet d’accélérer son développement, si elle est réalisée au bon moment. Dans ce cas, la rédaction d’un business plan sera obligatoire. Il vous faudra en effet communiquer sur votre projet, votre marché, votre positionnement, l’équipe en place et démontrer que votre entreprise crée de la valeur pour ses actionnaires et futurs actionnaires.

  • Il peut enfin ĂŞtre un outil de suivi

Le business plan permet Ă  l’entrepreneur de piloter son projet. Grâce Ă  un suivi d’activitĂ© et de l’évolution de l’entreprise, l’entrepreneur est en mesure de prendre rapidement des dĂ©cisions nĂ©cessaires et stratĂ©giques. Vous perdez un gros client ? Grâce au business plan vous verrez immĂ©diatement l’impact sur votre entreprise et pourrez prendre des dĂ©cisions en consĂ©quence.

II- Contenu d’un business plan

Sans chercher à tout énumérer, nous allons présenter ci-après les principales parties d’un business plan

  • Executive summary

Le business plan est un document avec un plan uniforme à tous les autres. Par conséquent, tout business plan doit commencer par l’executive summary. La particularité de cette partie est que malgré le fait qu’elle figure avant les autres, elle est rédigée en dernier lieu. Il S’agit d’un document de 2 pages qu’il faut écrire soigneusement.

  • Équipe

Un projet n’est rien sans une équipe avec toutes les compétences requises pour l’exécuter. Cette partie est réservée à cet effet. Il faudra présenter chaque membre de l’équipe. Le plus important est d’insister sur les compétences de chacun et de montrer qu’elles sont toutes complémentaires les unes des autres.

  • Étude de marchĂ©

On dit souvent que le business plan est pour l’entrepreneur ce qu’une carte est au marin. Un entrepreneur doit maitriser son marchĂ©. Il doit connaitre :

- Sa taille,

- Son Ă©volution,

- Les concurrents présents,

- Le pouvoir d’achat de sa clientèle,

- Les exigences du marché,

- Etc.

Cette étude de marché permet à l’entrepreneur de connaitre les opportunités et les attentes de son marché. En plus de cela, il saura ce que proposent ses concurrents, ce qui lui servira à mieux adapter son offre.

  • Business model

Le business model est la manière dont un entrepreneur compte faire entrer de l’argent. Il existe plusieurs types de business model, c’est pourquoi son choix requiert une sérieuse réflexion. Il n’existe pas de business model idéal pour toute sorte de projets. Par ailleurs, un projet peut être très innovant, mais ne pas réussir parce que le porteur de projet a mal choisi son business model.

  • PrĂ©visionnel financier

Le prĂ©visionnel financier sert Ă  valider la viabilitĂ© d’un projet. Dans cette partie, il faudra rĂ©pondre Ă  un certain nombre de questions :

1. Quels sont les fonds nĂ©cessaires au lancement du projet ?

2. Quel est le chiffre d’affaires Ă  atteindre dans les 2, 3 ans ?

3. Ă€ partir de quand le montant des ventes/des prestations parviendra-t-il Ă  couvrir les charges ?

III- Erreurs Ă  Ă©viter

La première des erreurs à éviter est celle de faire un business plan trop volumineux. Normalement son volume est compris entre 20 et 30 pages.

La deuxième erreur qu’il faut éviter c’est celle d’oublier d’adapter votre business plan en fonction de votre interlocuteur.

Enfin la troisième erreur à éviter c’est d’être trop technique. Il faut garder à l’esprit que vos interlocuteurs n’auront pas forcément vos compétences. Il faut essayer de faire en sorte qu’il soit lisible pour tout le monde