ALTO-STUDIO
 

Une visite du siège de GOOGLE et un point sur le Google chasseur de start up

businessfinanceComme vous le savez Google est en quête permanente de nouveaux projets et pour cela utilise différentes méthodes:

  • de la libertĂ© laissĂ©e aux salariĂ©s pour mener des projets personnels/professionnels pendant leur temps de travail (limitĂ© Ă  20% du temps de travail). Ainsi l'innovation n'est plus l'apanage exclusif des services marketing et des pĂ´les technologiques...tout le monde peut apporter une idĂ©e rĂ©volutionnaire...
  • le rachat de jeunes entreprises avec un triple avantage:

- capter des équipes déjà constituée et qui fonctionnent,

- intégrer de nouveaux services et des idées innovantes,

- stimuler en permanence le management, revoir le fonctionnement en continue de l'entreprise, d'éviter la routine.... en clair limiter le risque que Google devienne une administration avec ses lourdeurs. Pour rappel la réussite (globale) de Richard Charles Branson est dû entre autre à la création d'une multitude de filiales chacune ayant ses propres objectifs, fonds et responsabilités:

  • Virgin Atlantic: transport aĂ©rien
  • Virgin Cola: sodas
  • Virgin Direct: produits financiers
  • Virgin Trains: transports ferroviaires
  • Virgin Mobile: tĂ©lĂ©phonie mobile
  • Virgin Active : salles de sport
  • Virgin Money: finances
  • Virgin Galactic: tourisme spatial

L'agilité plutôt que le mammouth !

Revenons à Google: Racheter des entreprises obligent l'entreprise à revoir ses dogmes et principes, c'est intégrer de nouvelles équipes, bousculer les habitudes.

D'ailleurs c'est le propre de toute acquisition. Lorsque l'on accompagne une PME dans une opération de croissance externe on oblige l'entreprise à quitter une zone de confort pour se mettre un peu en danger....

Et google doit se mettre en danger face à des concurrents de plus en plus lourd sur les réseaux sociaux:

Facebook avec plus 710 millions de visiteurs uniques alors que Google avec un peu plus de 900 millions est en tĂŞte mais l'Ă©cart diminue.

Avec ses 25 000 salariés et son chiffres d'affaires au delà de 30 milliards de dollars GOOGLE doit "bouger" et donc faire des acquisitions comme avec Picnik.com le site de retouche de photographie.

Je profite de ce post pour vous proposer de visiter le siège de Google: le Googleplex avec du sable pour du beach volley,des piscines, des salles de sport, de la verdure....

Partage propulsé par Wikio

D'autres articles liés à GOOGLE:

 

Matignon souhaite rencontrer des entrepreneurs

carte de la franceLe premier ministre Jean-Marc Ayrault mercredi a reçu 12 créateurs d'entreprises pour:

  • connaĂ®tre cette communautĂ©....
  • promouvoir la politique du gouvernement

Il y avait 6 hommes et 6 femmes...aucune information sur la couleur de la peau, la religion, la taille....

"Le gouvernement souhaite ainsi montrer l'intérêt qu'il porte à l'entrepreneuriat sous toutes ses formes dans notre pays, à valoriser la prise de risque associée à la création d'entreprise et, enfin, à capitaliser sur les expériences réussies, afin d'inspirer celles et ceux qui souhaiteraient, à leur tour, créer leur entreprise", expliquent les services du Premier ministre.

Selon Matignon, "les participants ont tenu à souligner l'importance de l'accès au financement au stade de la création, leur souhait de disposer d'un environnement réglementaire et fiscal stabilisé pour entreprendre et ont également évoqué les enjeux associés à la mise en place dans notre pays d'un accompagnement personnalisé des entrepreneurs".

M. Ayrault a en retour vanté les dispositifs mis en place depuis un an, comme le crédit d'impôt compétitivité ou la Banque publique d'investissements.

Une question me vient à l'esprit: la BPI n'est que le regroupement d'OSEO innovation, Oséo financement, Oséo garantie, la CDC....mais au final qu'est ce que cela apporte de plus ?

D'un point de vue marketing il y a création d'une nouvelle marque, par contre en terme de services on attend toujours....

Partage propulsé par Wikio
 

Les fondateurs de la marque Michel et Augustin récupèrent un peu de cash

businessfinanceLa Holding Artémis gère les participations de François Pinault et de son fils en investissant dans des entreprises comme le luxe, la décoration mais également dans l'agroalimentaire.

Ainsi Artémis a pris le contrôle de la marque Michel et Augustin ( fabrication de yaourts, biscuits...plutôt haut de gamme) avec 70% du capital.

Les fonds apportés par Artémis ont eu deux destinations:

  • une partie sont allez directement au fondateur par le rachat de leurs actions
  • une autre permettra Ă  l'entreprise de poursuivre son dĂ©veloppement via une augmentation de capital. Ainsi 12 M€ devront ĂŞtre investi sur 5 ans.

Les fondateurs Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont ont encore 30% de la société et visiblement ils continueront d'être aux manettes de l'entreprise.

Quelques exemples de participations de la holding ARTEMIS:

  • Capifrance
  • Christie's 100 %
  • Château Latour 94,2 %
  • Vinci 4,23 %
  • Le Point 100 %
  • Stade rennais 100 %
  • Théâtre Marigny 100 %
Partage propulsé par Wikio
 

Les assureurs vont pouvoir financer nos entreprises

DollarsLe Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, va prochainement signer un décret permettant aux assureurs de financer des entreprises.

Les entreprises ne devront pas être cotées sur un marché boursier et devront solliciter des prêt à moyen terme entre de 5 à 7 ans de remboursement.

Un fonds (novo) est en cours de constitution proche de 900 millions d'euros. Ce fonds alimenté par une quinzaine d'assureurs permettra de financer des PME/PMI.

Notons que les assureurs pourront Ă©galement financer en direct les entreprises.

Depuis presque 20 ans ont parle de la banque/assurance...on avait le banquier qui proposait des assurances maintenant nous avons des assureurs qui proposent des prĂŞts.

Avec les contraintes réglementaires de plus en plus fortes qui pèsent sur les banques ( le niveau des fonds propres exigé par rapport aux sommes prêtées ne fait qu'augmenter) il est effectivement intéressant d'intégrer de nouveaux acteurs.

Et puis la concurrence en ce domaine est également une bonne nouvelle pour nos entreprises qui maintenant pourront trouver des solutions de financement nouvelles auprès des assureurs.

Au total on estime que sur les prochains mois pourront être ainsi injecté dans l'économie entre 50 et 90 milliards.

Partage propulsé par Wikio