Carte de la franceAvec les deux derniers articles sur la 4D et la 3D nous pouvons sans trop prendre de risque considérer que nous sommes au début d'une nouvelle ère...tellement nouvelle que je ne sais pas comment la qualifier.

Car ces effets seront probablement aussi importants que ceux liés à l'électronique, l'informatique ou la biotechnologie.

Avec ces appareils nous devenons tous des producteurs...

Visiblement le changement ce n'est pas pour maintenant mais la production pour tous peut-ĂŞtre !

En effet tous les objets plastiques pourront demain être fabriqués chez vous à partir d'une imprimante: une tasse, une chaise, un verre, vos bijoux chères demoiselles ...le fabriquant vous envoie par mail le plan de l'objet et hop! en quelques secondes vous avez le produit.

C'est presque magique: il est donc possible transformer un langage informatique binaire composĂ© de 0 et de 1 en un objet, c'est plutĂ´t Ă©tonnant non ?

Les filières de production et plus globalement les business models vont devoir migrer.

Pour conserver de la valeur les entreprises vont devoir revoir leur portefeuille produit et peut ĂŞtre que l'accessoire va devenir le principal.

A partir du moment où chacun pourra produire son bien...le coût d'acquisition du plan de production ne pourra pas être excessif...

Alors comment l'entreprise conservera sa marge ?

Peut être en procédant par étape: envoi d'un plan puis d'un produit complémentaire non réplicable par la machine individuelle.

Un exemple pas très sérieux: demain vous pourrez fabriquer votre brosse à dent, mais les poils devront toujours être fournis par DENTIFLOP, un moyen de conserver un peu de valeur..

Ou alors vous recevrez par courrier le logo....

Autre solution : appliquer la technique Nutella... La force de Nutella rĂ©side non pas dans le secret de sa recette, mais simplement dans la qualitĂ© de son approvisionnement en noisette. Pour ne pas ĂŞtre copiĂ©e l'entreprise s'est assurĂ©e l'exclusivitĂ© de la production d'une certaine qualitĂ© de noisette. Ce sont ces noisettes uniques qui donnent ce goĂ»t inimitable.

Ainsi pour maitriser la valeur les industriels devront maîtriser les matériaux utilisés pour faire les copies. Ce faisant soit nous devrons acheter les matériaux chez eux, soit alors ils se chargeront de produire l’objet à notre place comme à l'ancienne.

Mais au final si nous consommateurs devenons des fabricants, que vont devenir nos industriels? Des entreprises exclusivement de matière grise qui conçoivent des prototypes pour in fine envoyer les plans de fabrication pour les envoyer par mail.... ?

Mais la question se pose également avec nos amis commerçants ou distributeurs. En effet si on reprend l'exemple de la brosse à dent plus besoin d'aller en acheter dans un magasin. En résumé les circuits de distribution vont être impactés: en produisant chez nous plus nécessaire d'aller acheter des produits hors du domicile.

Il faudrait peut avertir le ministre du redressement productif : les 20 prochaines vont encore ĂŞtre plus terribles...pour nos industriels.

Plus de stocks, plus d’intermédiaires à rémunérer pour le transport et la distribution, plus de packaging, par contre un marché planétaire à portée de mail…

Bon je force un peu le trait...ou peut ĂŞtre pas ?

Pour poursuivre sur la révolution 3D un excellent reportage sur France 2 de 4 minutes

Partage propulsé par Wikio