point interrogationL'Institut national d'études démographiques (INED) vient de battre en brèche une idée que j'avais sur l'évolution de la démographique mondiale: à savoir une croissance continue...

Or on remarque que la la population mondiale affiche une croissance qui diminue chaque annĂ©e; ainsi il a fallut :

  • 12 annĂ©es pour que la population mondiale gagne 1 milliards d'habitants ( pour passer de 6 Ă  7 milliards)
  • 14 annĂ©es pour passer de 7 Ă  8 milliards

Pour information les 7 milliards seront atteints fin 2011.

La population terrestre devrait culminer et stagner Ă  entre 9 et 10 milliards.

Pourquoi cette stagnation ?

La baisse de la fécondité moyenne explique ces prévisions: on compte 2,5 enfants par femme aujourd'hui contre le double en 1950.

Bien évidemment l'écart type est considérable comme aime à annoncer nos mathématiciens. Autrement dit les écart sont importants entre les pays, car la croissance de la démographie sur le dernier siècle sera surtout le fait des pays de l'Afrique subsaharienne, la péninsule arabique et les régions allant de l'Afghanistan au nord de l'Inde.

L'INED indique qu'en 2100, un habitant sur trois sera en Afrique contre un sur sept actuellement.

En 2050, l'INED estime la population de:

  • l'Inde Ă  1,69 milliards
  • la Chine 1,3 milliard
  • les Etats-Unis (423 millions).
  • L'Union europĂ©enne serait forte de 513 millions d'habitants.
  • la France aurait le 26ème rang avec une population prĂ©vue Ă  72 millions de personnes.

L'espérance de vie, en moyenne mondiale, est de 70 ans, mais elle reste particulièrement basse en Afrique (57,5 ans), surtout au Zimbabwe (46 ans).

Partage propulsé par Wikio