Carte de la franceLe Grand emprunt va concerner les universités et les PRES (campus regroupant plusieurs universités sous la forme d'une fusion). Ce sont les PRES qui porteront les candidatures aux différents appels d'offres du gouvernement. C'est le moment pour les PRES de tirer parti des marges de manœuvre résultant de leur autonomie (il est probable que plus de 50% des universités auront optées pour une autonomie élargie fin 2010) , en définissant leur propre stratégie, leur excellence en matière de formation et de recherche.

Le Grand Emprunt pourra permettre de financer des initiatives en matière d'innovation pédagogique, qui s'appuieront naturellement sur les nouveaux outils numériques, que le Grand emprunt permettra également de développer par ailleurs.

Les ambitions en matière de recherche trouveront un écho naturel dans les appels d'offre consacrés aux équipements et aux laboratoires d'excellence ou bien encore à la santé et aux biotechnologies.

Le grand Emprunt favorisera les liens avec la recherche privée et le monde de l'entreprise au travers de la création d' instituts de recherche technologique, des sociétés d'accélération du transfert de technologies, et de la pérennisation des instituts Carnot.

J'ai hâte d'en savoir plus sur la finalité de ces sociétés d'accélération du transfert de technologies.