ALTO-STUDIO
 
Comment déterminer les compétences d'un entrepreneur ?

advancia Dans mes fonctions de direction de la pépinière d'entreprises de Narbonne mais également lorsque j'accompagne des entrepreneurs innovants au sein d'autres pépinières/incubateurs souvent est posée en filigrane la question de la légitimité du créateur.

LĂ©gitimitĂ© bien Ă©videmment non en relation avec Ă  sa libertĂ© d'entreprendre mais Ă  ses compĂ©tences. Le crĂ©ateur et au-delĂ  l'Ă©quipe ont elles les compĂ©tences suffisantes Ă  court, moyen et long terme ?

Tout se passe bien lorsque nous sommes en face Ă  face, le nez dans le guidon tout se complique lorsque l'on s'interroge Ă  voix haute...

Alors selon vous chers lecteurs, quelles sont les compétences qui font ou feront un bon entrepreneur?

Vos rĂ©ponses ne sont elles pas un peu classiques, frisant les lieux communs ?

Comme la question est complexe, la réponse ne peut être simple, ou a minima les moyens à mettre en oeuvre pour déterminer les compétences d'un entrepreneur sont relativement lourdes.

Ce faisant en 2006 Christophe LouĂ© et MichaĂ«l Laviolette ont publiĂ© une Ă©tude intitulĂ©e " Les compĂ©tences entrepreneuriales : dĂ©finition et construction d'un rĂ©fĂ©rentiel ", puis en 2008 Christophe LOUE a publiĂ© "L'entrepreneur Ă  l'Ă©preuve de ses compĂ©tences"

Par de multiples interviews les auteurs ont défini:

  • ce qu'est l'entrepreneuriat. "L’entrepreneuriat est une dynamique de crĂ©ation et d’exploitation d’une opportunitĂ© d’affaires par un ou plusieurs individu(s) via la crĂ©ation de crĂ©ation de nouvelles organisations Ă  des fins de crĂ©ation de valeur."

    Ainsi nous retrouvons des éléments essentiels tels que la notion d'innovation mais pas seulement car il peut y avoir opportunité sans innovation, nous retrouvons également la place des individualités, le rôle de l'organisation, le concept d'entrepreneur et d'intrapreneur..l'ensemble devant procurer de la valeur (aux clients, aux actionnaires, aux salariés...).

Une seconde étude, dont les résultats seront publiés en novembre 2009, a été menée auprès d'entrepreneurs français, algériens et québécois sur les compétences qu'ils pensent maîtriser.

Ces premières approches des compétences ont permis de définir un référentiel, un cadre permettant de proposer des hypothèses sur les compétences des entrepreneurs. La seconde phase de l'étude consiste à valider sur le terrain leurs "valeurs" et leurs poids respectifs. Un homme du marketing synthétiserait tout cela en indiquant qu'après la phase qualitative il faut passer à la phase quantitative...

Cette seconde phase consiste au lancement d'une enquête internationale ( pays francophones, Algérie, Québec...) sur les compétences des dirigeants d'entreprises.

Cette enquĂŞte prend la forme d'un questionnaire rapide ( moins de 10 minutes)..

...pour accéder au questionnaire, cliquez sur le lien suivant: étude sur les compétences des entrepreneurs.

Pourquoi rĂ©pondre Ă  ce questionnaire ?

  • Pour participer Ă  l'Ă©laboration d'un outil d'Ă©valuation des compĂ©tences
  • Pour dĂ©tecter les besoins de formation des entrepreneurs et crĂ©ateurs d'entreprises..C'est ce second point qui me motive personnellement dans cette dĂ©marche.

Notons que ce ce questionnaire est strictement anonyme, il n'est en aucun cas une évaluation. Les résultats seront en effet calculés sur la moyenne des niveaux de maîtrise des compétences citées par l’échantillon interrogé.

Cette enquête est lancée par ADVANCIA (Grande école de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris dédiée à l’entrepreneuriat) et managée par Christophe LOUE, enseignant chercheur.

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Flo  â€ş  mardi 30 juin 2009 à 15:05

j'ai essayé le lien pour répondre au questionnaire.
en cliquant sur le bouton "répondre au questionnaire", il est répondu "désolé vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce questionnaire" ????

 
2.   anthony  â€ş  mardi 30 juin 2009 à 17:51

Une question sur laquelle je me suis un peu penché ! Mais au final, après avoir vu des pages et des pages de compétences à posséder, après avoir vu que les principales sont assez nébuleuses (Tous les entrepreneurs ne sont pas innovants mais ils sont tous capables d'avoir de nouvelles idées), j'en suis venu à la conclusion, sans doute trop simpliste, que l'entrepreneur ne doit pas avoir de compétences spécifiques mais savoir identifier et exploiter ses compétences propres. J'ai de plus en plus l'impression que c'est la plus importante de toute ...

 
3.   Jean-Philippe  â€ş  mercredi 1 juillet 2009 à 11:26

Flo: je viens de cliquer sur le lien à partir de différents ordinateurs, il fonctionne. Peut être que l'anti virus de votre ordinateur empêche d'ouvrir le lien?

- Anthony: en poursuivant ton commentaire on valide l'intérêt de la problématique posée: car si l'on considère que l'entrepreneur doit " savoir identifier et exploiter ses compétences propres", se pose toujours la question des compétences propres minimum à posséder...

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un trackback sur ce billet : http://capitalsocial.fr/tb.php?id=796

 
Ajouter un commentaire