ALTO-STUDIO
 
Une auto interview de monsieur Hervé Novelli

Carte de la franceUne auto interview de monsieur Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme et des Services.... En effet les questions ont probablement été posées par son service communication:

  • 34000 entreprises crĂ©Ă©es en France en janvier, une hausse de 35 % par rapport Ă  dĂ©cembre.

Comment l’expliquez-vous ?

Ce chiffre montre que les Français ne se rĂ©signent pas face Ă  la crise, bien au contraire ! Ils ont des projets, des idĂ©es et ont envie de les rĂ©aliser. Beaucoup de Français Ă©taient auparavant rebutĂ©s par la complexitĂ© administrative quand ils voulaient crĂ©er leur entreprise mais la mise en place du rĂ©gime de l’auto-entrepreneur depuis le 1er janvier 2009 a considĂ©rablement changĂ© la donne. Ce rĂ©gime a dĂ©jĂ  suscitĂ© un Ă©norme engouement avec plus de 70 000 inscriptions en quelques semaines. En simplifiant la crĂ©ation d’entreprise Ă  l’extrĂŞme, elle devient Ă  la portĂ©e du plus grand nombre : demandeurs d’emploi, salariĂ©s, fonctionnaires, retraitĂ©s ou Ă©tudiants, peuvent en bĂ©nĂ©ficier, soit pour dĂ©gager des revenus complĂ©mentaires, soit pour lancer leur activitĂ© Ă  temps plein.

  • Les chiffres du chĂ´mage pourraient-il Ă  eux seuls expliquer cette hausse ?

L’an dernier, près d’une création d’entreprises sur deux était le fait d’un demandeur d’emploi. Il est probable que la crise pousse à tenter l’aventure et ainsi la création d’activité. C’est aussi vrai chez les demandeurs d’emplois. Mais je crois plus généralement que l’esprit d’entreprise est entré dans les esprits. L’alternative au chômage, ce n’est plus forcément de trouver un emploi salarié, ça peut également être de se lancer soi-même dans l’aventure entrepreneuriale et de créer son propre emploi.

Et c’est d’autant plus vrai dans une conjoncture difficile. Les Français ont des projets et de l’énergie, le devoir du Gouvernement c’est de lever les freins qui pouvaient les empêcher d’entreprendre, car tous ces entrepreneurs en devenir sont de formidables réservoirs de croissance et d’emplois.

  • Est-ce Ă  dire que la crĂ©ation d’entreprise et le rĂ©gime d’auto-entrepreneur constituent des armes anti-chĂ´mage efficaces ?

Sans aucun doute, et même plus largement de véritables armes anti-crise. Avec l’auto-entrepreneur, il est désormais possible de lancer son activité en quelques minutes, en se connectant sur le site www.lautoentrepreneur.fr et de bénéficier d’une grande simplicité dans la création et la gestion de son activité au quotidien. Avec ce régime, il n’y a rien à payer lorsqu’aucun chiffre d’affaires n’est généré.

L’auto-entrepreneur bénéficie également d’une lisibilité sur les revenus financiers dégagés par son travail, puisqu’il ne doit s’acquitter que d’un taux unique et libératoire de prélèvement social et fiscal. Qui plus est, pour le cas spécifique des chômeurs, dans quelques semaines, les bénéficiaires de l’Accre (aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise) pourront également se lancer en tant qu’auto-entrepreneur et tirer pleinement parti de ce régime. Une des armes contre le chômage, c’est de faire de la France une terre d’entrepreneurs, et ce régime, j’en suis persuadé, va y contribuer.

  • En quoi la mise en place d’un guichet unique pour la crĂ©ation d’entreprise, sur internet, dĂ©cidĂ©e par le Premier ministre, simplifie-t-il concrètement les dĂ©marches administratives ?

Ce guichet unique va permettre à partir de 2010 aux futurs entrepreneurs, quel que soit leur statut juridique, fiscal ou social, de voir leurs projets traités par un seul interlocuteur, le Centre de formalités des entreprises, sans passer d’une administration à une autre pour obtenir des autorisations administratives.

De plus, nous allons mettre en place un portail unique de création d’entreprise en ligne pour les entrepreneurs qui le souhaitent. Il doit permettre à ces entrepreneurs d’accomplir par internet l’ensemble des procédures et formalités nécessaires à l’exercice de leur activité et disposer de toutes les informations les concernant. Il y a une réelle demande des Français pour une création d’entreprise dématérialisée. J’en veux pour preuve que 75% des auto-entrepreneurs s’inscrivent depuis le site internet. La dématérialisation complète de la création d’entreprise sera une réalité dès la fin de l’année.

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Mireille Ruinart  â€ş  mardi 3 mars 2009 à 23:13

Très bien dans l'idée mais sur le terrain difficile de suivre pour les organismes. De même que certains cas particuliers apparaissent et ne trouvent pas encore de solution. La liste des professions relevant de la CIPAV vient d'être intégrée au dispositif mais qu'en est il des conjoints collaborateurs non salariés à mi temps qui souhaitent s'installer sous ce nouveau régime d'autoentrepreneur ? Pour l'heure l'APCE comme la CCI ont répondu qu'en l'état actuel de leurs connaissances la réponse est que c'est impossible de concilier les deux. Le courrier au RSI est pour l'instant sans réponse tout comme celui envoyé à la DCASPL (Direction du Commerce de l'Artisanat, des Services et des Professions libérales) qui a révisé le statut du conjoint collaborateur en 8/2006.
Si quelqu'un a la solution merci de me la donner !
Pour l'heure je suis plutôt frustrée de ne pas faire partie du "tout le monde" peut s'installer en AE étant donné que ma démarche était bien réfléchie et préparée depuis l'annonce en 2008 du nouveau régime.

 
2.   ceinture ed hardy  â€ş  lundi 26 dĂ©cembre 2016 à 09:44

il y aussi le logiciel bitcomet a télécharger c est pratique

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un trackback sur ce billet : http://capitalsocial.fr/tb.php?id=718

 
Ajouter un commentaire