Carte de la franceDans le cadre du plan de relance, une aide pour toute embauche en CDI, réalisée depuis le 4 décembre 2008 et en 2009, est instituée pour les entreprises de moins de 10 salariés (micro-entreprises).

Cette aide dégressive jusqu’à 1,6 Smic, versée sous la forme du remboursement intégral des charges patronales au niveau du Smic, équivaut à 14 points de charges environ, soit 180 €.

Ce dispositif s’ajoute Ă  l’allègement Fillon qui reste en vigueur : les entreprises de moins de 10 salariĂ©s qui embauchent un salariĂ© au niveau du Smic bĂ©nĂ©ficient dĂ©jĂ  d’un allègement de cotisations patronales de sĂ©curitĂ© sociale de 28,1 points, qui s’applique sur le salaire brut.

L’effectif de l’entreprise est pris en compte au 30 novembre 2008, tous établissements confondus, en fonction de la moyenne des effectifs des 11 premiers mois de 2008 (salariés titulaires d’un contrat de travail le dernier jour du mois, y compris les salariés absents). Pour une entreprise créée à partir du 1er décembre 2008, l’effectif est apprécié à la date de création.

Est considéré comme une embauche le renouvellement d’un CDD pour une durée supérieure à un mois ou la transformation d’un CDD en CDI.

Pour pouvoir en bénéficier, l’entreprise ne doit, dans les 6 mois qui précèdent l’embauche, ni avoir procédé à un licenciement économique sur le poste pourvu par le recrutement, ni avoir rompu un contrat de travail avec le même salarié, sauf en cas de priorité de réembauche.

La demande d’aide doit être déposée chaque trimestre par l’employeur auprès de l’Assedic ou Pôle emploi.

Décret n°2008-1357 du 19 décembre 2008, JO du 20 décembre 2008 Légifrance