ALTO-STUDIO
 
+16 % le 1er jour des soldes

businessfinanceLes Français sont au rendez-vous des soldes. Malgré la prudence des ménages sur leurs dépenses et un niveau de ristournes particulièrement élevé cette année, le chiffre d’affaires a progressé de manière significative.

Selon le baromètre des soldes Internet mis en place par la Fevad, pour la troisième année consécutive, à partir d’un panel de sites appartenant aux principaux secteurs concernés par les soldes, à savoir l’habillement, l’équipement de la maison et les produits électroniques et culturels, les ventes en ligne ont progressé par rapport à l’an dernier.

Pour la seule journée du 7 janvier, premier jour de soldes, les sites du panel ont enregistré un bond de 16% du chiffre d’affaires par rapport au 1er jour des soldes de l’hiver 2008 avec un chiffre d’affaires 2,5 fois supérieur à un jour moyen. La hausse s’est poursuivie au deuxième jour avec une progression de 9% par rapport à l’an dernier. Sur les deux 1ers jours des soldes, la hausse s’établit à 13% en cumul.

Ces résultats confirment le sondage réalisé en début d’année par la Fevad et DirectPanel sur les acheteurs en ligne de Noël dans lequel 75% des répondants déclaraient avoir l’intention de faire les soldes sur internet (+6%) par rapport au soldes d’hiver 2008, tout en laissant apparaître un budget à la baisse.

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   frĂ©do  â€ş  dimanche 18 janvier 2009 à 12:19

Je pense que c'est justement la rencontre entre la prudence des ménages en terme de dépenses et les taux de rabais qui font que ces soldes sont relativement bonnes (pour le moment) sur internet.
Le premier facteur engendre des stocks importants chez les commerçants, l'obligeant à le liquider au plus vite. C'est ici que la rencontre se fait : des offres en rapport avec l'attente du public (produits moins chers, à qualité égale).
Sans compter sur le fait que bon nombre des ménages attendaient ces soldes pour effectuer ses achats.
Je n'ai pas encore lu l'étude complète, mais si elle est en accord avec les achats de Noël, nous devrions voir un panier moyen en baisse, mais un nombre de ventes en augmentation. C'est ici qu'il y a un risque pour le commerçant, à mon sens : réduction de la marge, donc réduction potentielle des fonds propres. La trésorerie est protégée, c'est bien pour le court/moyen terme, mais le long terme semble sacrifié. Logique dans la période actuelle.
Ceux qui trouverons le bon équilibre seront encore présents pour les soldes d'Hiver 2009 (c'est brutal ? non, à peine)

 
2.   Jean-Philippe  â€ş  lundi 19 janvier 2009 à 00:32

Effectivement Frédo, la logique court terme des commerçants l'emporte, mais délicat de faire autrement lorsque le stock est conséquent et qu'il va falloir dans quelques jours commande la prochaine saison....Intéressante votre analyse sur le panier moyen probablement en baisse, c'est ce qu'indiquait plusieurs commerçants interrogés sur france 2.

A suivre d'un point de vue plus macro...

Jean-Philippe
www.capitalsocial.fr/inde...

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un trackback sur ce billet : http://capitalsocial.fr/tb.php?id=671

 
Ajouter un commentaire