ALTO-STUDIO
 
Succès du dispositif de médiation du crédit

Carte de la franceLe dispositif de médiation du crédit créé en octobre rencontre un vif succès auprès des entreprises, comme en témoignent les nombreux dossiers déposés par les entreprises et traités par le médiateur du crédit.

Le médiateur du crédit a pour rôle de venir en aide aux entreprises qui rencontrent des difficultés de trésorerie ou d’accès au crédit et de s’assurer que les banques financent le tissu économique conformément aux engagements qu’elles ont pris en octobre dernier.

D’ores et déjà, les services du médiateur du crédit ont ouvert 2 908 dossiers de médiation sur l’ensemble du territoire français.

Un tiers de ces dossiers ont Ă©tĂ© clos, avec une issue favorable dans les deux tiers des cas : "On constate un changement d’attitude des banques depuis le discours du prĂ©sident de la RĂ©publique, qui n’a pas encore eu le temps d’apparaĂ®tre dans les statistiques de la Banque de France mais que l’on voit sur le terrain", a dĂ©clarĂ© RenĂ© Ricol.

Il faut noter que les entreprises ayant recours Ă  la mĂ©diation sont pratiquement toutes des PME :

  • 95 % d’entre elles comptent moins de cinquante salariĂ©s,
  • 76 % ont au plus 10 salariĂ©s,
  • seulement 3 % ont plus de 250 salariĂ©s et 1 % plus de 500 salariĂ©s.

Par ailleurs, ces PME appartiennent principalement aux secteurs:

  • des services,
  • du commerce,
  • du bâtiment,
  • des travaux publics,
  • de l’industrie : "C’est dans ce dernier secteur que se concentrent les plus gros dossiers", a soulignĂ© le mĂ©diateur.

Plus d'information sur ce sujet:

Comment faire lorsque l'on vous refuse un prĂŞt bancaire?

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Hyofu  â€ş  mercredi 21 janvier 2009 à 15:25

La médiation du crédit est elle réelle ou non ?

Prenons un exemple simple et concret, Bar tabac de petite commune repris en février, commerce en plein essor (découvert autorisé, facilité de roulement et autre de la part de la banque avec garantie de la part du conseillé financier d'obtenir une enveloppe de trésorerie). Début de la crise septembre. Mi-septembre la banque "coupe les ponts"(renvois de chèques, refus de prélèvement, suppression du découvert sans le dénoncer, frais diverses et encore mieux détournement de fond depuis le compte personnel pour boucher l’autorisation de découvert du compte professionnel, bien sûre tout cela sans autorisation. Je vous laisse imaginer la situation dans laquelle cela peut mettre un commerce.
Une demande de crédit de 15 000 euros fut demandée afin de pouvoir fonctionner et celle-ci est restée sans réponse.
Miracle Mr Sarkozy annonce la « Médiation du crédit », informé par la chambre de commerce et de l’industrie d’une réunion avec le préfet, le président du tribunal de commerce et d’autres personnes importante pour ces dossiers, le commerçant se rend donc a cette réunion, dans celle-ci est promis une réaction rapide après demande de dossier de médiation soit cinq jours pour avoir une réponse réelle de la banque et 5 jours de plus si elle fait appel a OSEO. Rassuré par tout cela le dossier de médiation est donc monté et envoyé début novembre. Les cinq premiers jours passent, sans aucune réponse, les dix jours passés toujours aucune réponse, suit donc un appel au banquier pour savoir ce qu’il en est celui-ci annonce qu’il ne veut pas suivre le dossier et qu’un courrier est envoyé (A ce jour aucun courrier n’est arrivé 21/01/09). De la prise de contact avec les médiateurs du crédit pour savoir ce qu’il en est, ceux-ci nous disent que le dossier est en cours et que si le dossier échoue avec la banque, ils en fourniraient une autre qui suivra le dossier. Quelques jours plus tard appel nouveaux vers les médiateurs et ceux-ci disent que la banque va envoyer un courrier pour demander un bilan de situation passif et actif. Hors impossible vu que le commerce à moins d’un an, un prévisionnel avait été fourni au début de l’activité.
Je résume l’état prête de l’argent aux banques, celles-ci versent des dividendes a leurs actionnaires sur l’argent que l’état leur a prêté mais ne prête pas une petite somme aux entreprises et commerces alors que cet argent étais fais pour cela.
Je vous laisse donc voir si la médiation est bien réelle ou bien si celle-ci est faite uniquement pour apaiser la population française qui grogne déjà depuis plusieurs années.

 
2.   Jean-Philippe  â€ş  mercredi 21 janvier 2009 à 21:30

Hyofu, je ne suis pas partie prenante dans ce mécanisme donc je ne suis pas en mesure d'évaluer si le système fonctionne pour la plupart des dossiers; Le fait que des dossiers soit refusés ( c'est plutôt sain), ne prouve pas que le système n'est pas utile.

Pour l'exemple que vous citez, la banque souhaite avoir une vision précise de l'entreprise au niveau de son patrimoine, de ses dettes et de sa capacité à être rentable. Ce faisant il est tout a fait possible de demander à l'expert comptable de réaliser ce que l'on appelle une situation intermédiaire.

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un trackback sur ce billet : http://capitalsocial.fr/tb.php?id=647

 
Ajouter un commentaire