Carte de la franceL'assureur-crédit Atradius a publié les résultats d'une étude menée fin 2007 par l'Institut Heliview dans six pays européens (France, Italie, Belgique, Grande-Bretagne, Allemagne et Pays-Bas) sur les conséquences des changements climatiques pour les entreprises.

Les résultats révèlent qu'un quart des entreprises européennes ont été victimes de conditions météorologiques extrêmes, telles que les orages, les pluies torrentielles ou les vagues de chaleur, dans leurs activités en 2007.

C'est le cas par exemple pour 37% des entreprises britanniques, victimes essentiellement de fortes chutes de pluie. Pour d'autres pays comme l'Allemagne, les entreprises considèrent à 60% que les orages sont les conditions climatiques qui ont le plus d'impact négatif sur leur activité.

En France, seulement 14% des entreprises affirment avoir souffert d'épisodes climatiques extrêmes dans leur activité en 2007.

Les causes principales sont Ă :

  • 43 % des vagues de chaleur,
  • 36% de fortes chutes de pluies
  • 21% la sĂ©cheresse.

Près d'une entreprise française sur deux s'attend à être affectée par les changements climatiques dans son activité dans les 10 années à venir.

Malgré les alertes, des entreprises peu préparées aux aléas climatiques

Les entreprises européennes, victimes des mauvaises conditions météorologiques, ont constaté des répercussions négatives sur leur chiffre d'affaire (43%) et leurs coûts (51%).

Malgré ces répercussions, seulement deux entreprises sur cinq ayant souffert des caprices de la météo en 2007 ont pris des mesures pour s'en protéger à l'avenir.

Les principales protections prises par ces entreprises sont:

  • la souscription Ă  une assurance dommages entreprises (27%),
  • l'amĂ©nagement de la propriĂ©tĂ© de l'entreprise (27%) et
  • la mise en place d'un programme de maintien des activitĂ©s (23%).

En France, la prise de conscience semble plus importante, où près d'une entreprise sur deux s'attend à un impact des changements climatiques dans les 10 années à venir. Elles craignent avant tout les vagues de chaleur (44%), les fortes chutes de pluie (25%) et les orages violents (25%).

« Les entreprises europĂ©ennes ne prennent pas suffisamment conscience des consĂ©quences du rĂ©chauffement climatique sur leurs activitĂ©s. Il est clair que certaines d'entre elles apprĂ©hendent ces risques plus sĂ©rieusement que d'autres. Vu l'augmentation des craintes liĂ©es aux changements climatiques, il me semble important que les entreprises prennent des mesures pour se protĂ©ger contre les pires consĂ©quences », prĂ©cise Yves Poinsot, Directeur GĂ©nĂ©ral d'Atradius en France.



Pour plus d'information : atradius