carte de la france
Le cabinet Ernst&Young estime dans son dernier rapport sur la compĂ©titivitĂ© fiscale que le système fiscal français prend une bonne direction avec les dispositions du « paquet fiscal » votĂ© l'Ă©tĂ© dernier.

Il souligne les effets positifs:

  • des exonĂ©rations des droits des successions,
  • de l'abaissement du « bouclier fiscal Ă  50% »,
  • de la dĂ©ductibilitĂ© des intĂ©rĂŞts d'emprunts pour l'acquisition d'une rĂ©sidence principale.
  • de la rĂ©forme du crĂ©dit impĂ´t recherche dans le budget 2008, qui « place la France parmi les pays les mieux positionnĂ©s dans ce domaine ».

Par contre certaines faiblesses sont indiquées:

  • le relèvement de 26% Ă  28% du prĂ©lèvement libĂ©ratoire sur les intĂ©rĂŞts, qui dĂ©grade selon lui la compĂ©titivitĂ© fiscale de l'Ă©pargne en France.
  • un taux des prĂ©lèvements obligatoires en France particulièrement Ă©levĂ© (record Ă  44,5% du PIB en 2006, 43,7% prĂ©vu pour 2008).
  • une dĂ©pense publique Ă  54% du PIB, devant le Danemark (50,8%) et la Finlande (50,5%). « La France, mĂŞme avec une stabilisation, est menacĂ©e de devenir le pays avec la dĂ©pense publique la plus Ă©levĂ©e de l'OCDE », s'inquiète l'Ă©tude.

Pour télécharger l'étude: Ernst & Young