usaBulletins-électroniques.com indique dans un récent article que la Californie au delà de son climat constitue encore une véritable "pompe" aspirante d'entrepreneurs et d'étudiants de haut niveau.

Plus particulièrement, la Silicon Valley attire les étudiants des prestigieuses universités américaines, notamment celles spécialisées dans l'entrepreneuriat, le management et l'innovation.

Ce territoire qui respire le dynamisme et quelque part "la nouvelle ruée vers l'or" offre des salaires élevés et un taux de recrutement en constante progression, avec un intérêt particulier pour le profil d'étudiants ou jeunes diplômés de grandes écoles.

Chaque année, l'école de management du MIT à Cambridge organise une rencontre entre les élites de l'école et les industries de technologies de pointes installées dans la Silicon Valley. Cette année, la rencontre a eu lieu à Palo Alto sur le campus de la société VMware Inc, société filiale d'EMC corporation. 115 étudiants en Master ont candidaté pour participer à cet évènement.

Ce chiffre record rappelle l'attrait qu'exerce la Silicon Valley sur les étudiants et jeunes diplômés. Nombreux sont en effet ceux qui souhaitent tenter leur chance dans le Sud de la Baie Californienne, que ce soit pour le lancement de leur entreprise, l'accès à un poste dans une compagnie High Tech ou encore l'intégration d'un incubateur tel que PlugandPlay Tech Center.

Le nord de la Californie recense près de 9 700 anciens élèves du MIT. Ce nombre progresse chaque année. En 2007, 16% des étudiants de l'école de management du MITse sont installés dans la Silicon Valley et à San Francisco.

Selon ces Ă©tudiants, la culture entrepreneuriale de la Silicon Valley est unique et mythique:

  • La culture du risque,
  • l'acception de l'Ă©chec,
  • la possibilitĂ© d'avoir une seconde chance,
  • la proximitĂ© et la richesse des compĂ©tences technologiques offrent l'opportunitĂ© Ă  tout entrepreneur: ingĂ©nieur, financier ou dĂ©veloppeur de lancer son projet.

Dans cet eldorado de l'entrepreneuriat, il faut cependant rappeler que le niveau de vie est très élevé, en particulier dans la région de la Baie de San Francisco (48% supérieur à la moyenne nationale).

Seuls 26% des foyers ont un pouvoir d'achat suffisant pour devenir propriétaires. Les conditions de vie sont à prendre en compte: dans le domaine de l'éducation notamment, on note un déclin du nombre des diplômés et une augmentation de la criminalité et de la délinquance juvénile.