ALTO-STUDIO
 
Michel Edouard Leclerc m'a scotché dans le magazine capital (M6)

Le magazine capital de ce dimanche soir sur M6 présentait un reportage sur "les rois du déstockage".

Un nouveau type de magasins éclot actuellement, les déstockeurs, qui écoulent des produits alimentaires de grandes marques à prix discount. Sur le plateau pour poursuivre le reportage était invité Michel Edouard Leclerc.

Guy Lagache l'interroge sur les hausses prévisibles des prix ce à quoi rétorque Michel Edouard Leclerc: en terme de négociation sur les prix nous seront "cinglants".

En réponse le journaliste fait référence aux propos de certaines PME-PMI qui se plaignent de la pression réalisée par les grandes surfaces sur leur prix de vente à tel point que cela peut les mettre en situation de dépôt du bilan.

leclercA cela il répond que leurs acheteurs prendront en compte la situation financière des PME à partir des bilans comptables dont ils disposent...

...et lĂ  heureusement que j'Ă©tais assis.....

Cela veut donc dire que le prix d'un produit est fixé en fonction de la qualité intrinsèque de ce dernier (origine et nature de la matière première, savoir faire du personnel, image du marque...), de la satisfaction du client final mais aussi de la situation financière de l'entreprise productrice.

Si l'on poursuit le raisonnement une entreprise qui a une rentabilité confortable va se voir proposer un prix d'achat inférieur à une entreprise en difficulté... en étant un peu provoquant je dirais que c'est une prime au mauvais élève.

Supposons que ce raisonnement soit partagé par l'ensemble de la grande distribution on pourrait aboutir à une paupérisation totale de nos PME. Effectivement si toutes les entreprises qui gagnent de l'argent se voit proposer des prix d'achats au rabais un jour il n'y aura plus que des entreprises en difficulté....étonnant non?

Lorsque j'ai commencé ma carrière de consultant j'ai intégré un cabinet dont le fondateur avait travaillé au sein d'un des big five.... il m'expliquait que dans ces cabinets certains associés avaient 2 voitures: l'une bon marché pour allait voir les clients et ne pas leur laisser à penser que tout aller très bien et l'autre personnelle... vous vous en doutez la seconde en général de marque allemande.....

Si cela ce trouve demain matin un client va négocier mes prestations de conseil non pas en fonction de la qualité de celles-ci ( qui sont exceptionnelles -joke-), de l'expérience accumulée... mais en considérant mes revenus....

Si c'est la cas je m'empresserai de lui demander s'il n'est pas un cousin de Michel Edouard Leclerc....

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   vincent  â€ş  lundi 3 septembre 2007 à 12:18

Je trouve votre analyse un poil "shortview". J'imagine que MEL a fait un raccourci grand public en parlant de négocier les prix en fonction de la santé financière de ses fournisseurs.
Sur un produit trés concurrentiel (offre large des fournisseurs), la seule négo se fait sur le prix et les meilleurs sont donc les plus robustes.
Sur un produit peu concurrentiel, faire plonger la seule PME qui le produit est une bêtise, non? Donc, réguler la pression en fonction de la physionomie du marché amont n'est pas si idiot que ça.

Vincent, admirateur de MEL :)

 
2.   Jean-Philippe  â€ş  lundi 3 septembre 2007 à 12:47

Bonjour Vincent,

Effectivement vous devez être un fan de MEL car je doute que ce qu'il a déclaré est juste un raccourci.

MEL et un orateur redoutable qui sait comment faire passer un message.

L'expression de sa pensée était suffisamment longue (en temps) pour qu'il puisse s'il le désire modifier ou atténuer ses propos...Il a bien indiqué que les prix seraient négociés en fonction des bilans comptables...

Que la négociation soit réalisée sur les prix, aucun souci, cela touche tous les domaines de la vie économique du produit banal au produit sophistiqué, par contre ce qui est original c'est de faire rentrer une nouvelle variable: la richesse d'une entreprise...

Notons que dans son propos le bilan comptable n'était pas perçu comme un outil permettant d'évaluer la viabilité de l'entreprise, sa robustesse comme vous indiquez, mais bien sa richesse....

Je crois que le dicton "vivons heureux vivons cacher" prend tout son sens....


Vincent moi aussi j'apprécie MEL et je n'oublie pas l'apport du groupe LECLERC auprès de nous simples consommateurs, Néanmoins.....

Au plaisir....



 
3.   Jean Philippe Martinez  â€ş  jeudi 6 septembre 2007 à 07:35

Désolé je viens de faire une mauvaise manip et j'ai supprimé le précédent commentaire....

Il faut dire qu'en ce moment par dizaines je supprime des spams et la j'ai coché un peu trop rapidement ce commentaire qui n'en fut point.....

Si je pouvais avoir en face de moi le spameur SANDRA T...... JP

www.capitalsocial.fr

 
4.   Julien  â€ş  lundi 10 septembre 2007 à 20:52

c'est effectivement tres douteux comme methode... mais la grande distribution n'est clairement pas a cela pres!
L'immense avantage a primer les mauvais, c'est, comme tu le dis, de s'assurer qu'il n'y a que des entreprises en mauvaise sante, pour ne pas avoir de poid lours en face, lors des nego.

La plus grande crainte des grandes surface serait d'avoir des producteurs puissants qui les tiennent sur les prix, c'est d'ailleurs aussi pour cela qu'ils ont lance les produits "sans marque"!

 
5.   Jean-Philippe  â€ş  mardi 11 septembre 2007 à 19:39

Julien, tu insistes sur la problématique du rapport de force entre la GMS et les entreprises. Je vais passer pour un fan de MEL, mais il y a peu il était l'invité de RMC info.

Il a déclaré vouloir s'attaquer au grand "Loréal, Proctel..." et non au petit...à suivre donc.

Ce qui est dingue avec les produits sans marques c'est que pour certains ils sont plus chères que les produits de marques...en effet d'un côté la GMS négocie ferme avec les marques pour contenir les prix voir les faire baisser et d'un autre côté augmenter les prix de leurs produits

Jean-Philippe

www.capitalsocial.fr

 
6.   caroline  â€ş  mercredi 21 novembre 2007 à 16:51

Bonjour,

Je vais régulièrement dans le magasin LECLERC situé à PANTIN 93500

Cette société fait de beaux prospectus

mais très souvent les articles proposés ne sont pas en rayon durant la période de validité et cela toute l'année

Lorsqu'ils sont Ă  la vente du public pour certains

le temps de validité des produits est très courts

pour l'épicerie type gâteaux sec, chocolats, soupe etc...



 
7.   Eric  â€ş  vendredi 14 dĂ©cembre 2007 à 05:19

Mel est un menteur,lorsque nous allons dans ses magasins en début de mois le prix indiqué n'est pas celui lorsqu'un contrôle est annoncé.Dans ses magasins c'est de l'esclavagisme, pour ce qui est heures supp il suffit tout simplement de regarder les reportages et les affaires de fraudes à l'emploi sur BFM télé et sur Itélé (TF1 FRANCE2 FRANCE3).Les magasins E LECLERC ne sont pas les moins cher contrairement à ce qu'il annonce (voir LIDL ALDI CARREFOUR CHAMPION.....).Comparons ce qui est comparable, le prix du litre de lait est deux fois moins cher chez LIDL, sa marque "tablier blanc" est pleine de graisse et de sel donc pas bon pour la santé, même CORA soit disant le plus cher propose des prix allant jusqu'à 15% moin cher que LECLERC.Vous voulez des preuves, il suffit simplement de comparer les prix tout le long du mois.Maintenant parlons des participations bénéfice que ses employés touchent, si beaucoup de bénéfice signifie marges arrière importante et prix d'achat au fournisseur au ras des paquerettes.
Vous le demandez je vous met un tableau au format EXEL avec les variations de prix suivant marques courantes de consommation alimentaire, la vous vous apperçevrez que LECLERC n'est pas le moins cher...

 
8.   jean-Philippe  â€ş  vendredi 14 dĂ©cembre 2007 à 10:27

Eric,

je comprend tout à fait que l'on puisse ne pas être d'accord avec un personne, une organisation...et que cela peut se traduire par une certaine emphase voir exagération.


Par contre je vous demanderez de modérer vos propos car le terme "v.....r" est assez mal a propos. Ce faisant je l'ai supprimé de votre commentaire.
Il en demeure pas moins que votre analyse est tout à fait intéressante et mérite que l'on s'y penche.

Cordialement.

 
9.   LANGBAIN lysiane  â€ş  vendredi 25 janvier 2008 à 01:20

BONJOUR ,
j'ai achté une promotion au centre LECLERC de BAR LE DUC , des cassettes d'encre 4 15 euros .
les 3 couleurs sont 1/2vides , la noire est vide ,
ils m'on remplacé la noire ?
Je n'ai jamais vu les 3 couleurs se vider ensemble Ă  la mĂŞme hauteur ? 1/2
les vendeurs , le chef de raiyon m'on dit que j'avais pris une prolmotion qu'il fallait que je m'attende Ă  cela ?
les promotions des supermarchés sont une arnaque ?
dans l'alimentation avec des risques pour la santé .
il faut mliter pour faire enlever le sucre mis partous dans tous les produlits et calxuler combien un nouffisson , un bébé ingurgite du sucre dans une journée ,
alerte au diabète provoqué pour le soigner ,quand j'en ai parlé à uln industriel , juif au salon du diabète il a crié que j'étais raciste ? j'ai jamais compris le rapport ? je voulais envoyer un mel aux centres leclerc je n'ai jpas trouvé.
Croyez Ă  mon respect , cordialement .

LANGBAIN LYSIANE
53 RUE DE VITRY
51250 SERMAIZE LES BAINS
03 26 73 24 06
06 63 43 34 94
langbain.lysiane@neuf.fr
PS : "Le papier , issu du patrimoine "PLANETE" ,si tu n'as pas besoin de ce message , ne l'imprime pas." *SOS PLANETE*


 
10.   LANGBAIN lysiane  â€ş  vendredi 25 janvier 2008 à 01:31

BONJOUR ,
L'INTERMARCHE de SARREGUMINES , est en concurrence avec le GLOBUS DE l'autre côté de la frontière ,.
En ALLEMAGNE , il n'y a pas de plancher de prix de l'heure du travail , donc ils embauchent des FRANCAIS ? Sous payés . 10 ou 20 % de moins que le smic FRANCAIS ?
Quand allez-vous promouvoir des lois internationales du travail ?
LANGBAIN LYSIANE
53 RUE DE VITRY
51250 SERMAIZE LES BAINS
03 26 73 24 06
06 63 43 34 94
langbain.lysiane@neuf.fr
PS : "Le papier , issu du patrimoine "PLANETE" ,si tu n'as pas besoin de ce message , ne l'imprime pas." *SOS PLANETE*

 
11.   rapala  â€ş  jeudi 14 aoĂ»t 2008 à 17:18

Monsieur LECLERC vos déclarations sur la vérité des prix me laissent pantois vous le chantre de la vie moins chère.Dans un de vos hyper de la région nantaise une para pharmacie de votre enseigne vend un baume aprés rasage bio 18�50 flacon de 50ml ,lors
d'un séjour a Nancy je suis allé faire des courses dans un hyper d'une enseigne différente
qui dispose lui aussi d'une parapharmacie le mĂŞme produit y est vendu 13â?¬ soit un Ă©cart de 5â?¬50.
Comment expliquez vous cela vous le chevalier BAYARD de la grande distribution,il y aurait beaucoup à dire sur les prix pratiqués .

 
12.   bibiche  â€ş  lundi 9 fĂ©vrier 2009 à 19:44

monsieur leclerc fait de son mieux aux sujet de ses grande surfaces il est pas seule

 
13.   diabetique  â€ş  mercredi 5 aoĂ»t 2009 à 23:00

merci pour ce joli articte :) juste une précision si seulement les diabète et leur entourage etait très bien informé et apliquer rigoureusement leur régime beaucoups de porbème dont souffert les diabétiques seront évités

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un trackback sur ce billet : http://capitalsocial.fr/tb.php?id=276

 
Ajouter un commentaire