S'il convient d'être prudent avec les sondages (cf. Les sondages politiques: on les critique pour mieux les utiliser), néanmoins celui réalisé par POUEY INTERNATIONAL semble intéressant puisqu'il pointe du doigt le manque de crédit des politiques aux yeux des entrepreneurs.

Sur 365 chefs d'entreprises interrogés il en ressort un certain désappointement, voir beaucoup de scepticisme car:

  • 68 % pensent que l'Ă©lection n'aura aucun impact sur l'emploi,
  • 72 % ne voient pas une augmentation des investissements des entreprises suite Ă  l'Ă©lection,
  • 68 % d'entre eux pensent que la campagne prĂ©sidentielle n'est pas en phase avec la rĂ©alitĂ© des entreprises.

En terme d'attentes et de priorités:

  • 45 % souhaitent une baisse de la pression fiscale et des charges sociales,
  • 37 % souhaitent d'abord l'assouplissement de la loi sur les 35 heures.

Résultats détaillés du sondage (ici)