Comme le révèlent les chiffres de l'INSEE, le nombre annuel de créations d'entreprises nouvelles atteint 233 785 à fin novembre 2006.

Il s'agit d'une hausse de 4,5% par rapport aux valeurs constatées à fin novembre 2005, et de plus de 33% par rapport au mois de mai 2002, quand ce chiffre n'atteignait que 175 000 créations annuelles.

Excellente nouvelle... pour nos pépinière d'entreprises: et bien quoi? sans créateurs difficile de justifier l'intérêt de financer une pépinière d'entreprises sur fonds publics.

Un petit rappel: une pépinière d'entreprises met à disposition de créateurs d'entreprises au-delà de bureaux ou d'ateliers une équipe de consultants (chargé de missions...) afin de les accompagner gratuitement sur toutes leurs problématiques: fiscales, marketing, stratégiques, financière....

La gratuité étant un mythe (il y a toujours quelqu'un qui paye, même pour nos services publics), ce qui n'est pas pris en charge par le créateur est donc assumé par les contribuables citoyens et entreprises.

Ce faisant pour justifier cette "ponction" la pépinière d'entreprises doit être en mesure de justifier son apport en matière:
  • de nombre de crĂ©ation d'entreprises,
  • de crĂ©ations d'emploi
  • de valeur ajoutĂ© crĂ©Ă©e